Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Avec le Laboratoire vivant MOSAIC

Une rencontre sur le « bien vieillir » à Sainte-Marie

durée 06h00
23 novembre 2023
Germain Chartier
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Germain Chartier, Journaliste

Le laboratoire vivant MOSAIC, financé par le Fonds de recherche du Québec-Santé et lancé en 2022, a récemment atteint une étape significative dans son objectif de promouvoir le "bien vieillir" en milieu rural.

Lors d'une réunion à Sainte-Marie, 50 des 80 personnes impliquées dans le projet ont échangé sur des pistes de solutions pour améliorer la qualité de vie des aînés de la région de Chaudière-Appalaches.

« Cette première rencontre en personne nous aura permis de confirmer le caractère indéniablement vivant de notre Laboratoire MOSAIC. Plusieurs profils de participants étaient réunis : employés et gestionnaires du CISSS de Chaudière-Appalaches, chercheurs de son centre de recherche, précieux représentants de la communauté œuvrant auprès de la population vieillissante, mais, surtout, tel que nous le rêvions, de nombreux aînés et leurs personnes proches aidantes », a expliqué la codirectrice du projet, l’interniste gériatre Michèle Morin

« Avec un enthousiasme contagieux, une infinie générosité et beaucoup d’honnêteté, ils auront orienté la riche réflexion sur le vieillir en milieu rural, dégageant des mots clés pour la suite des travaux : confiance, consentement et confidentialité ».

L'autre codirectrice de MOSAIC, Lily Lessard de la chaire CIRUSSS de l’UQAR, a rappelé que le projet vise à créer un lieu d’idéation et de création de solutions adaptées à la région. L'objectif est de permettre aux personnes âgées des petites municipalités et des milieux ruraux de rester chez elles aussi longtemps qu'elles le désirent.

MOSAIC favorise le croisement des savoirs des personnes âgées, de leurs proches, des intervenants du réseau de la santé, des services sociaux, du milieu communautaire et des chercheurs du Centre de recherche du CISSS de Chaudière-Appalaches.

Au cours des derniers mois, les participants ont tenu des ateliers de travail en ligne, abordant cinq thèmes cruciaux : la participation sociale des personnes âgées en milieu rural, un milieu de vie agréable et inclusif en milieu rural, les technologies de l’information et communications en milieu rural, les soins et services de santé en milieu rural, et la préparation à la fin de la vie en milieu rural. Ces discussions ont jeté les bases de la récente rencontre à Sainte-Marie.

Le travail du Laboratoire MOSAIC se poursuivra au cours des prochains mois pour enrichir les solutions déjà proposées. Le Dre Morin souligne que l'approche adoptée vise à favoriser la santé et le bien-être des personnes âgées en milieu rural, mettant l'accent sur la promotion de la santé plutôt que sur les maladies, les déficits et leurs causes. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Olga Zainchkovska : « Je veux continuer ma vie ici, même si la guerre s'arrête »

Olga Zainchkovska est une Ukrainienne installée avec son fils à Saint-Georges depuis juillet 2023. Originaire de Zaporijia, ville située à une trentaine de kilomètres du front de guerre, elle a décidé de rejoindre une amie au Québec afin de construire sa nouvelle vie. Pour EnBeauce.com, elle a accepté de revenir sur son arrivée et son intégration ...

Conventions collectives: le Front commun a dit oui à 74,8 %

C'est finalement à 74,8 % que les syndiqués du front commun ont adopté l'entente de principe qui avait été convenue quant au renouvellement des conventions collectives. Le front commun, qui est constitué de l'APTS, de la CSQ, de la FTQ et de la CSN, représentant 420 000 travailleurs dans la santé et l'éducation, en a fait l'annonce, vendredi, à ...

durée Hier 17h00

Urgence de l'hôpital de Saint-Georges: taux d'occupation à 138%

Selon les données recueillies sur le site du gouvernement du Québec, le taux d’occupation des civières à l'urgence de l'Hôpital de Saint-Georges se situait à 138%, à 14 h aujourd'hui. Comparativement, il était à 170% pour l'Hôpital de Thetford, 165% à l'Hôtel-Dieu de Lévis et 130 pour cent au Centre hospitalier de Montmagny.  À Saint-Georges, ...