Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Violences faites aux femmes

Havre l’Éclaircie au cœur des 12 jours d’action

durée 06h00
7 décembre 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Le 6 décembre marquait la Journée nationale de commémoration et d’action contre les violences faites aux femmes ainsi que la fin des 12 jours d’action. Durant cette période, les sensibilisations ont été nombreuses à travers le Québec afin de rejoindre une majorité de personnes pour dénoncer ce fléau.

Encore cette année, l'organisme Havre l’Éclaircie a été présent au cœur de sa communauté en participant à plusieurs actions.

En plus de sa présence auprès des policier.ère.s de Saint-Georges et de Sainte-Marie lors des barrages organisés par la Sûreté du Québec au niveau provincial du 29 novembre, une campagne radiophonique sera en ondes dès le 10 décembre, et ce, jusqu’à Noël. «Pendant cette période où la famille et les ami.e.s se rencontrent, nous trouvons important de souligner que la violence peut s’inviter elle aussi et qu’elle peut prendre plusieurs formes», affirme Mélissa Guay-Lebel, agente à la sensibilisation. 

Afin de soutenir la campagne radiophonique, il sera également possible d’écouter une capsule informative qui traite davantage des formes de violence et de mises en situation liées à la période des Fêtes.

De plus, hier, l’équipe du Havre l’Éclaircie s’est jointe aux membres de la Table de concertation en violence conjugale de Beauce-Etchemins pour l’animation de kiosques de sensibilisation. Ceux-ci étaient répartis dans les différents milieux scolaires et à l’hôpital de Saint-Georges. Des intervenant.e.s étaient présent.e.s pour questionner et informer les gens quant à la violence et rappeler l’importance du 6 décembre.

Fondé en 1982, rappelons que le Havre l’Éclaircie est une maison d’aide et d’hébergement spécialisée dans l’intervention et la prévention de la problématique de la violence conjugale. Elle a pour mission d’offrir un milieu de vie chaleureux pour les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants ainsi qu’une gamme de services adaptés et confidentiels pour les accompagner dans la reprise du pouvoir sur leur vie.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Olga Zainchkovska : « Je veux continuer ma vie ici, même si la guerre s'arrête »

Olga Zainchkovska est une Ukrainienne installée avec son fils à Saint-Georges depuis juillet 2023. Originaire de Zaporijia, ville située à une trentaine de kilomètres du front de guerre, elle a décidé de rejoindre une amie au Québec afin de construire sa nouvelle vie. Pour EnBeauce.com, elle a accepté de revenir sur son arrivée et son intégration ...

Conventions collectives: le Front commun a dit oui à 74,8 %

C'est finalement à 74,8 % que les syndiqués du front commun ont adopté l'entente de principe qui avait été convenue quant au renouvellement des conventions collectives. Le front commun, qui est constitué de l'APTS, de la CSQ, de la FTQ et de la CSN, représentant 420 000 travailleurs dans la santé et l'éducation, en a fait l'annonce, vendredi, à ...

durée Hier 17h00

Urgence de l'hôpital de Saint-Georges: taux d'occupation à 138%

Selon les données recueillies sur le site du gouvernement du Québec, le taux d’occupation des civières à l'urgence de l'Hôpital de Saint-Georges se situait à 138%, à 14 h aujourd'hui. Comparativement, il était à 170% pour l'Hôpital de Thetford, 165% à l'Hôtel-Dieu de Lévis et 130 pour cent au Centre hospitalier de Montmagny.  À Saint-Georges, ...