Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Mise au point de la Santé publique

Virus: encore difficile dans les urgences «pour une partie importante de l'hiver»

durée 17h00
10 janvier 2024
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

La situation dans les urgences des hôpitaux s'est envenimée après l'accalmie de Noël; les autorités préviennent que «le mois de janvier va continuer à être difficile», particulièrement pour les infections respiratoires. Et cela pourrait durer «pour une partie importante de l'hiver».

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a fait le point sur la situation dans les urgences et les virus respiratoires, lors d'une conférence de presse, mercredi à Montréal, aux côtés du directeur national de santé publique, le docteur Luc Boileau, et du président de l'Association des spécialistes en médecine d'urgence, le docteur Gilbert Boucher.

Trois virus qui circulent rendent la situation plus difficile encore dans les urgences; c'est surtout l'influenza qui complique les choses.

Pour le virus de la COVID, «on a quelques signes que ça pourrait commencer à vouloir s'infléchir», a précisé le docteur Boileau.

Quant au virus respiratoire syncytial (VRS), les autorités parlent davantage de stabilité, voire de baisse progressive.

Le ministre Dubé a souligné qu'il y a en moyenne 10 000 visites par jour aux urgences, dont environ 5000 qui sont des «P4 ou P5», soit des priorités moindres, qui pourraient être vues ailleurs, dans des cliniques médicales.

Et par rapport à l'an passé, pour 10 000 visites, «il y en a deux fois plus qui sont venus pour les différents virus», a signalé le ministre Dubé.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

À lire également

Hôpital de Saint-Georges: l'urgence demeure achalandée

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Olga Zainchkovska : « Je veux continuer ma vie ici, même si la guerre s'arrête »

Olga Zainchkovska est une Ukrainienne installée avec son fils à Saint-Georges depuis juillet 2023. Originaire de Zaporijia, ville située à une trentaine de kilomètres du front de guerre, elle a décidé de rejoindre une amie au Québec afin de construire sa nouvelle vie. Pour EnBeauce.com, elle a accepté de revenir sur son arrivée et son intégration ...

Conventions collectives: le Front commun a dit oui à 74,8 %

C'est finalement à 74,8 % que les syndiqués du front commun ont adopté l'entente de principe qui avait été convenue quant au renouvellement des conventions collectives. Le front commun, qui est constitué de l'APTS, de la CSQ, de la FTQ et de la CSN, représentant 420 000 travailleurs dans la santé et l'éducation, en a fait l'annonce, vendredi, à ...

durée Hier 17h00

Urgence de l'hôpital de Saint-Georges: taux d'occupation à 138%

Selon les données recueillies sur le site du gouvernement du Québec, le taux d’occupation des civières à l'urgence de l'Hôpital de Saint-Georges se situait à 138%, à 14 h aujourd'hui. Comparativement, il était à 170% pour l'Hôpital de Thetford, 165% à l'Hôtel-Dieu de Lévis et 130 pour cent au Centre hospitalier de Montmagny.  À Saint-Georges, ...