Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Texte commandité

Vivre au Québec : 5 choses à faire pour faciliter votre intégration

durée 11h49
4 janvier 2024

 

Changer de pays, parfois même de continent, représente une formidable opportunité pour amorcer de nouveaux projets de vie, mais prendre ses marques dans un environnement différent présente aussi son lot de défis. Trouver ses repères peut prendre du temps, et c’est tout à fait normal ! Voici quelques conseils et astuces pour faciliter votre installation et votre intégration.

  1.  Maîtriser le français

Comme vous le savez probablement, le français est la langue officielle du Québec. Il est donc déterminant pour la réussite de votre intégration de savoir manier la langue française, non seulement pour trouver un emploi plus facilement, mais aussi pour développer des relations interpersonnelles épanouissantes.

 

Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) propose des cours de français pour vous accompagner dans votre apprentissage de la langue. Accessibles à tous les niveaux, du débutant à l'avancé, la plupart de ces programmes sont offerts gratuitement.

 

Certains cours sont axés sur des domaines professionnels particuliers pour vous aider à en maîtriser le vocabulaire, et de manière générale, le contenu des cours aborde différentes thématiques de la société québécoise pour faciliter votre intégration de ce point de vue là également.

  1.  Comprendre les services publics

C’est important de vous familiariser avec le fonctionnement des différents services comme le système de santé, l’éducation ou les transports en commun pour faciliter vos démarches quotidiennes. Par exemple, assurez-vous de ne pas tarder à vous inscrire à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) et à vous renseigner sur la couverture offerte pour la compléter par une assurance privée si nécessaire.

  1.  Découvrir la culture locale

Participez aux événements sportifs et culturels organisés autour de vous, comme les festivals, des spectacles, des matchs de hockey, pour vous connecter à la culture locale et vous sentir de plus en plus chez vous. Ce peut être un super moyen d’élargir votre réseau de connaissances, de tisser des liens et d’avoir un soutien social précieux pendant votre période d'adaptation. 

  1.  Participer à des activités de réseautage

Les salons de l’emploi ou les événements organisés par les entreprises sont de bonnes occasions d’agrandir votre réseau et de rencontrer des personnes qui pourraient vous aider dans vos démarches d’intégration professionnelle. Ces lieux d’échanges sont aussi l’opportunité d’en apprendre davantage sur le marché du travail, sur votre domaine d’activité au Québec et de recevoir des conseils pour mieux orienter vos recherches d’emploi.

  1.  Se faire accompagner

Vous pourrez trouver différents organismes spécialisés dans l’accompagnement des nouveaux arrivants à Montréal et dans tout le Québec. Leurs équipes peuvent vous conseiller sur toutes les démarches à entreprendre pour votre intégration et vous aider à mieux comprendre les valeurs qui animent la société québécoise au travers de différents ateliers. Ces organismes vous soutiennent aussi de manière personnalisée dans votre recherche d’emploi. À Montréal, vous pouvez vous adresser gratuitement aux conseillers de Le Collectif!

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Olga Zainchkovska : « Je veux continuer ma vie ici, même si la guerre s'arrête »

Olga Zainchkovska est une Ukrainienne installée avec son fils à Saint-Georges depuis juillet 2023. Originaire de Zaporijia, ville située à une trentaine de kilomètres du front de guerre, elle a décidé de rejoindre une amie au Québec afin de construire sa nouvelle vie. Pour EnBeauce.com, elle a accepté de revenir sur son arrivée et son intégration ...

Conventions collectives: le Front commun a dit oui à 74,8 %

C'est finalement à 74,8 % que les syndiqués du front commun ont adopté l'entente de principe qui avait été convenue quant au renouvellement des conventions collectives. Le front commun, qui est constitué de l'APTS, de la CSQ, de la FTQ et de la CSN, représentant 420 000 travailleurs dans la santé et l'éducation, en a fait l'annonce, vendredi, à ...

durée Hier 17h00

Urgence de l'hôpital de Saint-Georges: taux d'occupation à 138%

Selon les données recueillies sur le site du gouvernement du Québec, le taux d’occupation des civières à l'urgence de l'Hôpital de Saint-Georges se situait à 138%, à 14 h aujourd'hui. Comparativement, il était à 170% pour l'Hôpital de Thetford, 165% à l'Hôtel-Dieu de Lévis et 130 pour cent au Centre hospitalier de Montmagny.  À Saint-Georges, ...