Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Semaine de sensibilisation

L'importance de parler de la santé mentale

durée 08h00
11 mai 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
email
Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le groupe d'entraide Le Murmure a mené une dizaine d’actions sur le territoire de la MRC Beauce-Centre, dans le cadre de la Semaine de la santé mentale, qui se termine demain.

Au nombre, on compte la distribution de signets dans les bibliothèques, la remise de  pot des petits bonheurs aux partenaires du territoire, la tenue d'un atelier sur la bienveillance, l'installation d'un kiosque d'information à Place Beauceville, en collaboration avec la Société d’horticulture et d’écologie de Beauceville, des interactions du la page Facebook FB, et la remise d’un jeu de sensibilisation aux centres de la petite enfance.

« La santé mentale touche toute la population. C'est même une personne sur cinq au Canada, signale Diane Chatigny, directrice générale du Murmure. Dans un contexte où notre population est surmenée, des familles doivent faire face à des défis majeurs d’augmentation du coût des besoins de base, comme le logement et l'alimentation. Des jeunes développant des troubles anxieux, des milieux de travail de plus en plus exigeants. Tous ces facteurs peuvent mener à une perte d’équilibre et mener vers une problématique de santé mentale. »

La directrice générale invite les gens à en discuter avec leurs proches, ou directement avec les intervenantes. À cet égard le groupe Le Murmure accueille les personnes ayant ou ayant eu une problème de santé mentale, de par son volet entraide (activités de soutien,  écoute, lieu de rassemblement), celui d'intégration socioprofessionnelle (auprès des travailleurs et des employeurs), et le tout nouveau volet ateliers de sensibilisation (formation, lutte aux préjugés offerts dans toute la communauté, etc.).

« La bonne santé mentale est d’une responsabilité individuelle, soit, mais tout autant d’une responsabilité collective. Une communauté bienveillante, des employeurs sensibilisés, des familles vigilantes et soutenantes, des politiques gouvernementales améliorant l’accessibilité et la gamme de services à la population peuvent faire toute une différence dans la vie des gens et de notre communauté », conclut Diane Chatigny.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le fabricant de semi-remorques Manac débouté en arbitrage

Le fabricant de semi-remorques Manac a appris, ce vendredi 24 mai, le rejet de son grief patronal par un arbitre. Ce dernier visait à empêcher Régis Fortier, président syndical, de continuer à occuper ses fonctions. En effet, en mai 2021, Régis Fortin a été élu président syndical chez Manac. L'entreprise a par la suite décidé de le suspendre, ...

Près de 10 500 $ de bourses remis aux étudiants du Centre universitaire des Appalaches

La Fondation de la Corporation des services universitaires en Chaudière-Appalaches (FCSUCA) a organisé, ce jeudi 23 mai, sa remise de bouses annuelle, au Cégep Beauce-Appalaches.  Pour la première fois cette année, trois fondations se joignent à la FCSUCA afin de remettre des bourses aux étudiant(e)s du Centre universitaire des Appalaches ...

durée Hier 17h05

Le cardinal Lacroix insiste pour que «la lumière soit faite»

Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix demande à la plaignante, qui allègue avoir été victime d'agressions de nature sexuelle commises par le prélat, de le poursuivre au criminel pour que «la lumière soit faite de manière complète et entière sur les allégations qu’on me reproche». Dans un message vidéo, diffusé aujourd'hui sur le site web de l'Église ...