Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Contre le président du syndicat

Le fabricant de semi-remorques Manac débouté en arbitrage

durée 18h00
24 mai 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Germain Chartier
email
Par Germain Chartier, Journaliste

Le fabricant de semi-remorques Manac a appris, ce vendredi 24 mai, le rejet de son grief patronal par un arbitre. Ce dernier visait à empêcher Régis Fortier, président syndical, de continuer à occuper ses fonctions.

En effet, en mai 2021, Régis Fortin a été élu président syndical chez Manac. L'entreprise a par la suite décidé de le suspendre, peu après son élection, pour finalement le congédier deux mois plus tard. 

Dans sa décision, l'arbitre a cité un jugement de la Cour suprême du Canada, affirmant que la liberté d'association implique le droit des employés de choisir leurs représentants syndicaux et d'assurer une indépendance suffisante dans le processus de relations de travail.

Il a également souligné que, selon la jurisprudence du Code du travail, il n'appartient pas à l'employeur de choisir les représentants avec lesquels il doit négocier.

« C’est inadmissible de voir une compagnie essayer de s’ingérer ainsi dans les activités syndicales. Les entreprises n’ont pas à mettre les bâtons dans les roues des militants et militantes qui choisissent de se dévouer pour aider leurs collègues en briguant des élections pour des fonctions syndicales. Elles n’ont pas à s’ingérer dans le choix des officiers syndicaux que les travailleurs choisissent pour les représenter. Manac a tenté de le faire et elle vient de frapper un mur », a lancé le directeur québécois des Métallos, Dominic Lemieux.

« Le Code du travail et la jurisprudence sont clairs à ce sujet, ça relève du droit d’association. Nous sommes heureux de constater que l’arbitre le confirme dans sa décision en rejetant le grief patronal comme quoi le président ne pourrait supposément plus occuper cette fonction selon la convention collective », a fait valoir Pascal Loignon, coordonnateur régional des Métallos.

Par ailleurs, le syndicat des Métallos a ajouté que le congédiement en question fait toujours l’objet d’un grief syndical qui n’a pas été tranché.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les pères du Québec confiants dans leur rôle de parent

L'Institut de la statistique du Québec a diffusé cette semaine une publication intitulée Pratiques et attitudes parentales, relations, santé et bien-être des mères et des pères, réalisée à partir de l'étude longitudinale Grandir au Québec. Cette étude permettra de suivre jusqu'à l'âge adulte plus de 4 000 enfants nés en 2020-2021. Son objectif ...

durée Hier 16h15

La revue de la semaine

Une actualité encore bien chargée de nouvelles cette semaine en Beauce. C'est pourquoi notre équipe de journalistes vous propose de voir ou revoir les articles et entrevues qui ont été publiés ces derniers jours et que vous avez peut-être manqués.  Samedi 8 juin La Beauce amasse plus de 153 000 $ en soutien aux enfants atteints de cancer La ...

durée Hier 15h00

Don de 20 000$ à deux organisations de Sainte-Marie-de-Beauce

Les profits générés par le 5e Tournoi de golf Thomas Chabot ont été remis à deux organismes de Sainte-Marie-de-Beauce. En effet, une somme de 10 000 $ a été versée à l'Association de hockey mineur Beauce-Nord et un même montant, au club de golf de Sainte-Marie. Il faut expliquer que les argents distribués proviennent du tournoi de l'an dernier ...