Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Yan Laflamme est né pour conduire

Chargement du vidéo
durée 10h57
19 avril 2016
Gabriel Gignac
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Gabriel Gignac, Journaliste
Twitter Gabriel Gignac

Voir la galerie de photos

Après avoir dominé la scène provinciale en motocross pendant quelques années, le Georgien Yan Laflamme tentera de dominer en course automobile dans la classe pro-stock à l'autodrome d'East Broughton.

Le georgien n'a pas peur d'affirmer qu'il est né pour conduire. « Depuis que j'ai l'âge de neuf ans que je m'amuse avec des bébelles à moteurs. Au départ, c'était les VTT et les motocross et aujourd'hui c'est les voitures », dit le Beauceron de 28 ans avec le sourire.

Un accident qui a changé sa carrière

L'homme a découvert sa passion pour les moteurs par lui-même et sa mère, une maman monoparentale, l'a toujours encouragé dans cette voie. Yan a commencé à faire des compétitions de motocross dès l'âge de 12 ans et il a connu du succès dès le départ avec des podiums à répétition. Il est passé chez les professionnels à l'âge de 15 ans et a eu notamment la chance de faire quatre présences au Stade olympique de Montréal. Il était alors classé comme l'un des meilleurs espoirs au Québec, et ce, malgré un budget très limité. En 2008, le sportif est âgé de 20 ans et est au sommet de la gloire. Il est classé premier dans les classes « Pro 450 » et « Pro GP » ainsi que troisième en « Pro 250 ». Tout semble aller pour le mieux, mais le pilote a été victime d'un violent accident pendant une course. « Je me suis brisé deux os du bras droit et mon foie a explosé. Durant le transport en ambulance, j'ai eu deux arrêts cardiaques, j'ai vraiment passé près de la mort. Quand je me suis réveillé à l'hôpital, j'ai regardé ma mère et je lui ai dit que je prenais ma retraite », raconte-t-il.

La décision est difficile à prendre pour Yan, mais celui-ci prend cette décision pour sa mère, car il ne veut pas voir celle-ci souffrir de nouveau si jamais il lui y arrivait quelque chose. Toutefois en 2009, le Beauceron voit l'opportunité de refaire une course dans la région et saute sur l'occasion alors que son ami Dave Hamel lui prête sa moto pour l'occasion. Laflamme remportera la course avec une moto « 250 CC » alors qu'une grande majorité des autres coureurs possédaient des « 450 CC ».

La flamme est renouvelée

Laflamme s'est découvert une passion pour la course automobile et croit que ce sport le favorisera bien. « Je suis un bon pilote, j'ai ça dans le sang. Je serai mieux protégé qu'en motocross et je crois que ce nouveau sport sera bénéfique pour ma carrière », souligne le conducteur.

Le Georgien a passé les quatre dernières années à monter sa voiture, soit une « Super Sportsman » modifiée pour la terre battue. L'homme raconte qu'il a investi environ 20 000 $ dans son bolide et que la qualité de celui-ci se compare aux voitures de Rock Poulin et Marc Bégin, deux coureurs très bien connus dans la région. Laflamme commencera sa saison de dix courses à l'Autodrome d'East Broughton le 21 mai prochain et l'homme n'a qu'une seule idée en tête, monter sur le podium. Il est possible aussi qu'il obtienne des départs pour une course à Drummondville et une autre à Granby.

« Mes idées sont claires, je suis là pour gagner. J'ai le talent et je veux reprendre en quelque sorte là où j'ai laissé ma carrière, soit au sommet. J'ai besoin de deux choses dans ma vie, ma mère et la course automobile. Je suis né pour conduire et je veux continuer d'exploiter ma passion pour la vitesse. J'aimerais monté le plus haut possible et qui sait peut-être un jour en vivre », déclare Laflamme.

Le coureur voulait en terminant prendre le temps de remercier les gens qui l'ont aidé jusqu'à présent dans l'aventure en commençant par sa mère. « Si elle n'avait pas été là, rien de tout ça n'aurait été possible. Je lui en dois beaucoup », souligne Yan. Ce dernier remercie également ses commanditaires soit Normand Gilbert et Michaël Bégin de HLS Bégin, Denis Laflamme entreprise clovic et Déneigement D.L., Tommy Grondin pour la fabrication du moteur, Vulcanisation Goulet, Denis Paquette de AMSoil, les entreprises Maxime Roy installation d'érablière, Dany Gagnon de DGR, Soudure Steve Lessard, Plomberie Bobby Cloutier, le Bar de l'O, Abatek, Empire Urbain, Distribution Daki. 

Le pilote remercie également ses amis Alex Labbé et Gilles Lachance pour leur support depuis le début.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Un montant de 7 000$ récolté lors du tournoi de balle donnée

Le 1er et le 2 juillet avait lieu la troisième édition du tournoi de balle donnée aux profits du hockey mineur Prolac. Un total de 7 000 $ a été récolté à cette occasion.  Sept équipes compétitives et dix équipes récréatives se sont affrontées. L’évènement a attiré plusieurs spectateurs, dont 300 le samedi soir.  Dans la catégorie compétition, ...

Le Défi-Drolet revient en septembre

Les marcheurs et coureurs de tous âges et de tous calibres sont invités à relever le Défi-Drolet qui reviendra pour une 11e présentation le 11 septembre prochain dans la Municipalité de Lac-Drolet. Le comité organisateur, sous la supervision de la coopérative de solidarité Mont-Gym, en collaboration avec ses principaux partenaires,  présentera ce ...

Olivier Nadeau se joint aux Olympiques de Gatineau

Le hockeyeur Olivier Nadeau, de Lac-Etchemin, quitte les Cataractes de Shawinigan pour prendre la direction de l’Outaouais où il portera les couleurs des Olympiques de Gatineau. Grandement convoité lors de cette période d’échange, l'attaquant de 19 ans et champion de la Coupe du Président, a disputé 178 matchs en carrière dans l’uniforme des ...