Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une saison faite de hauts et de bas pour Raphaël Lessard

durée 14h47
9 décembre 2017
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Alex Drouin, Journaliste

Malgré ses 16 ans, Raphaël Lessard fait preuve de maturité lorsqu’il parle de sa saison qui vient de se terminer.

À peine revenu de sa dernière course, celle à Pensacola, en Floride, où il a terminé au neuvième rang, le jeune pilote nous a accueillis dans la maison de ses parents, à Saint-Joseph, au début de la semaine.

« On a connu des hauts et des bas, mais on ne peut pas faire grand-chose à propos de ça », a-t-il dit d’entrée de jeu. Cette saison, il a connu quelques courses où il n'a pas été en mesure de franchir la ligne d'arrivée.

Par exemple, cette mauvaise séquence de trois courses consécutives où il a été contraint à l’abandon du 23 septembre au 8 octobre.

« Quand on ne termine pas une course, c’est comme si tous nos efforts tombaient à l’eau, a-t-il illustré. On essaie quand même de garder la tête haute tout en se disant qu’il va avoir du positif prochainement. »

Lors de son entrevue, il est revenu sur sa dernière course alors que son ancien coéquipier, Chase Purby, a percuté sa voiture à quelques reprises, et ce, volontairement.

« Je ne sais pas s’il avait quelque chose contre notre équipe, mais ce n’était pas très beau. Heureusement, on a réussi à revenir avec la neuvième position. »

En revanche, il a aussi connu de beaux moments comme sa première place au Hickory Motor Speedway et sa pole position lors des qualifications au Bristol Speedway de Bristol, en mai.

« Ce sont de beaux moments qui ne s’effaceront jamais de ma mémoire », a-t-il dit avec un large sourire. Quand tu gagnes, ça veut dire que c’est toi qui as fait la meilleure job sur la piste et que tu as été le plus rapide. »

Être avec les meilleurs

Afin de continuer son apprentissage dans le monde de la course automobile, Lessard et son équipe ont décidé de ne pas évoluer au sein d’une même catégorie cette saison, mais de plusieurs.

« C’est en affrontant les meilleurs qu’on devient meilleur », a-t-il tranché sans détour lorsqu’on lui a demandé pourquoi avoir pris cette décision. Or, il a avoué que par moment, l’apprentissage était difficile puisqu’il avait souvent à faire face à de nouveaux pilotes.

Bonnes nouvelles à venir

Questionné sur ses plans en vue de la prochaine campagne, le jeune homme n’a pas voulu trop en dire, laissant planer le doute que de belles opportunités devraient se concrétiser sous peu.

« On a de bonnes nouvelles qui s’en viennent, mais elles ne sont pas encore confirmées », a-t-il dit en concluant l’entrevue.

 

 

 

 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Emmy Fecteau au sein de l’équipe nationale féminine de développement

La Beauceronne Emmy Fecteau fait partie des 23 joueuses qui ont été nommées au sein de l'équipe nationale féminine de développement en hockey, pour une série de matchs contre les États-Unis. La joueuse de 23 ans, qui évolue comme ailier gauche et porte le numéro 29, est native de Saint-Odilon-de-Cranbourne. Elle a été choisie au terme du camp de ...

Le Canada termine la ronde préliminaire en défaisant la Finlande 6-3

Le Canada a inscrit trois buts sans riposte en première période pour vaincre la Finlande 6-3, lundi soir, lors du dernier match des deux équipes dans la ronde préliminaire du Championnat mondial de hockey junior. Grâce à cette victoire, le Canada (4-0-0-0) est resté invaincu depuis le début du tournoi et il s'est assuré du premier rang du Groupe ...

15 août 2022

Un beau succès pour le retour du Festival de soccer Ascalon

Le Festival de soccer Ascalon, qui se déroulait la fin de semaine passée, a été une belle réussite malgré deux ans d'absence en édition complète à cause des mesures sanitaires. Cette activité a marqué la fin de la saison pour plusieurs équipes et organisations sportives de la région en plus de celles de Saint-Georges, notamment ...