Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Billy Poulin-Larivière réalise un record mondial en dynamophilie

durée 04h00
4 décembre 2018
Johanne Mathieu
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Johanne Mathieu, Journaliste

Voir la galerie de photos

Le résident de St-Georges, âgé de 23 ans, a battu un record mondial au Championnat provincial de powerlifting, qui avait lieu à Trois-Rivières, le 25 novembre dernier, à 10 h 30.

La compétition consistait à accomplir trois épreuves : la flexion des jambes, le développé couché et le soulevé de terre. Avec un total de 1760 lbs, dont des résultats de 600 lbs à la flexion des jambes et de 430 lbs au développé couché, le record de Billy Poulin-Larivière se retrouve plutôt au niveau du soulevé de terre. L’homme fort a soulevé une charge de 730 lbs. Il s’agit d’un record mondial de la World Powerlifting Alliance (WPA), dans la catégorie des juniors 242 lbs.

La WPA chapeaute tout près de 70 pays, dont l’Association canadienne de powerlifting, dans laquelle Poulin-Larivière compétitionne. Comme il l’explique :

« Moi, le record mondial que j’ai battu, c’est le record mondial de notre association mondiale. Ça veut pas dire que je suis le plus fort du monde dans ma classe, c’est juste que j’ai battu le record de notre association. Mais c’est sûr que c’est le fun quand même, je suis fier. »

Le championnat était organisé par la CPA et son président, M. Sébastien Grenier. L'évènement accueillait 40 leveurs d’un peu partout au Québec. Le niveau des compétiteurs était élevé et on pouvait compter autant de nouveaux leveurs que d'athlètes plus aguerris. Le plus âgé avait 74 ans.

M. Grenier confirme que Poulin-Larivière est un athlète complet et que déjà, à 23 ans, c’est excellent. « Sur chaque exercice, il performe. Au niveau du soulevé de terre, il détenait le record canadien à 700 livres, mais au niveau mondial, il a augmenté ça à 730. Il faut qu’il prenne le mérite qui va avec. »

Celui qui a découvert la discipline à seulement 11 ans a comme objectif de se rendre jusqu’au Championnat du monde. « Je vais changer de classe, je vais tomber dans le Open. C’est les 24 à 32 ans. C’est la classe qui est le plus fort, ça serait de battre des records dans cette classe-là. » Dans le futur, il aimerait aussi posséder son propre gym de dynamophilie.

Bien que la discipline soit relativement peu connue, ils sont tout de même quelques-uns à la pratiquer à St-Georges. Une salle de performance a d’ailleurs été aménagée spécialement à cet effet chez Cardio Gym, là où Poulin-Larivière s'entraîne.

D’après lui, le sport est en train de gagner en popularité.

« En étant plus populaire, ça va amener des athlètes, pis la compétition va être plus féroce, parce qu’il y a beaucoup de personnes qui sont fortes, mais qui s'entraînent pas vraiment pour ça. C’est pour ça aussi que les records continuent vraiment d’augmenter, c’est parce que y’a plus de gens qui s’inscrivent pis y se rendent comptent qu’y sont vraiment forts. Parce que y’a beaucoup de génétique là-dedans. »

La prochaine compétition de l’athlète aura lieu en avril.

 

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • G
    gilbert
    temps Il y a 3 ans
    grosse charge.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Un week-end difficile pour les Élites Beauce-Appalaches

À l’exception des M13 AAA qui ont gagné leur match du samedi, toutes les autres équipes du programme de hockey des Élites Beauce-Appalaches ont baissé pavillon en ce 2e week-end d’activités dans la Ligue de hockey d’excellence du Québec (LHEQ). Quatre des cinq matchs de samedi se déroulaient à l’Aréna Simon Nolet de Lac-Etchemin. Ce fût un samedi ...

Saison régulière: les Condors football toujours invaincus

Les Condors football du Cégep Beauce-Appalaches sont à ce jour invaincus après quatre matchs en saison régulière. Il jouait d'ailleurs leur premier match à domicile ce samedi 24 septembre, où ils ont remporté une victoire de 46 à 0 contre Rimouski. Ils ont encore quatre matchs à jouer en saison régulière avant de se rendre aux éliminatoires ...

Les Patriotes cadets subissent un premier revers

Les trois équipes de football de la polyvalente Bélanger de Saint-Martin étaient en action vendredi et dimanche et pour deux d'entre elles, les matchs se sont soldés par des défaites. C'est le cas des Patriotes cadets qui ont subi leur premier revers de la saison. Ils ont connu un lent départ face aux Huskies de Charlesbourg vendredi dernier. ...