Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue avec Marie-Andrée Poulin

Marie-Andrée Poulin : la passion de la voile au féminin

durée 18h00
4 juillet 2019
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Voir la galerie de photos

La journaliste culturelle, Marie-Andrée Poulin, native de Saint-Georges, nous a rencontrés au Vieux-Port de Montréal pour discuter de sa participation pour une deuxième année à la Coupe Femina qui en sera à sa sixième édition le 6 juillet prochain. Cette régate 100 % féminine et unique au Québec prendra le départ à la marina du Parc Nautique Lévy.

Une passion toute jeune

Nouvellement passionnée de la voile, Marie-Andrée est porte-parole de l’évènement encore une fois. Si elle pratique ce sport, c’est en grande partie grâce à son conjoint, Richard Petit, qui lui avait proposé de tenter l’expérience. Tous les deux ont suivi leurs formations pour finalement « sauter à pieds joints » dans la navigation.

D’ailleurs, c’est avec beaucoup de passion et d’énergie que la porte-parole, Mme Poulin, nous a présenté la Coupe Femina qui a été une vraie découverte pour elle l’année dernière.

« C’est vraiment un super beau rassemblement, c’est beau de voir toutes ces femmes-là qui sont réunies pour l’évènement qui est unique au Québec. »

Une régate qui prend de l’ampleur

Pour la sixième édition, plus de 180 participantes prendront le départ sur 30 bateaux à la hauteur de la marina de Lévis pour se diriger vers Cap-Rouge, et termineront dans la Baie de Beauport. Bien que les équipages soient formés de femmes de différents âges et expériences, ce qui les unit est le plaisir de naviguer.

« Il y a quelque chose de très positif de voir toutes ces femmes réunies, parce qu’on veut démocratiser la voile au féminin. On veut faire en sorte que ce milieu-là qui comme bien des milieux ou des domaines sont reconnus au départ comme étant masculins. Bien nous, on incite les femmes à prendre place et à oser! »

La future relève

Pour s’assurer d’une relève dans cette discipline, trois équipages composés de jeunes filles qui ont entre 15 et 17 ans prendront part à la régate. Elles ont été sélectionnées dans différentes écoles de la région de Québec pour être formées et pratiquer avant le grand jour. Ces participantes seront réparties sur les bateaux : Merlot II, Sao et Petit Pabos.

Une équipe derrière la Coupe

Marie-Andrée a souligné le travail important de l’investigatrice du projet, Michelle Cantin, qui est également présidente de l’école de voile Formation Nautique Québec à Lévis et toute son équipe.

« J’invite les gens qui sont à l’écoute et qui possède un bateau et que vous avez envie de mettre l’épaule à la roue, de joindre l’utile à l’agréable, à participer à ce bel évènement. »

Les premiers départs se feront le samedi 6 juillet, à partir de 9 h, à la marina du Parc Nautique Lévy. Vous pourrez observer le long du fleuve les participantes réunies pour vivre leur passion au féminin.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Emmy Fecteau au sein de l’équipe nationale féminine de développement

La Beauceronne Emmy Fecteau fait partie des 23 joueuses qui ont été nommées au sein de l'équipe nationale féminine de développement en hockey, pour une série de matchs contre les États-Unis. La joueuse de 23 ans, qui évolue comme ailier gauche et porte le numéro 29, est native de Saint-Odilon-de-Cranbourne. Elle a été choisie au terme du camp de ...

Le Canada termine la ronde préliminaire en défaisant la Finlande 6-3

Le Canada a inscrit trois buts sans riposte en première période pour vaincre la Finlande 6-3, lundi soir, lors du dernier match des deux équipes dans la ronde préliminaire du Championnat mondial de hockey junior. Grâce à cette victoire, le Canada (4-0-0-0) est resté invaincu depuis le début du tournoi et il s'est assuré du premier rang du Groupe ...

15 août 2022

Un beau succès pour le retour du Festival de soccer Ascalon

Le Festival de soccer Ascalon, qui se déroulait la fin de semaine passée, a été une belle réussite malgré deux ans d'absence en édition complète à cause des mesures sanitaires. Cette activité a marqué la fin de la saison pour plusieurs équipes et organisations sportives de la région en plus de celles de Saint-Georges, notamment ...