Publicité
17 octobre 2008 - 19:38

Bruno Baillargeon un homme d'affaires téméraire aux « gosses bénites »

Bon vivant, le président des Portes Baillargeon de Saint-Éphrem, Bruno Baillargeon, a livré tout un témoignage de sa vie en « fast forward » devant une foule record lors du 23e souper des jeunes gens d’affaires tenu le 16 octobre dernier au Georgesville.

Le chef d’entreprise a rappelé que pour réussir en affaires, il faut quatre éléments : l’audace, le courage, la ténacité et la chance. « La chance est le résultat des trois autres, on fait notre chance. Moi, j’ai les gosses bénites », a-t-il lancé à la foule. Il se considère chanceux d’être à la tête d’une entreprise performante et d’avoir des gens qui veulent contribuer à son succès.

Toujours selon M. Baillargeon, il faut surtout aimer relever des défis. « Si c’est facile, ce n’est pas le fun. Lorsqu’on est assis sur notre petit confort, on a le résultat de notre petit confort », indique ce dernier.

« Méfiez-vous des entrepreneurs qui ne sont pas rebelles, ce sont les plus dangereux. Ils risquent de s’endormir sur un simple succès », conseille ce dernier.

Sans son entêtement, son entreprise ne vivrait pas de bons moments présentement. Elle atteindra prochainement un chiffre d’affaires de 25 millions $.

Un rebelle dans l’âme
M. Baillargeon âgé de 52 ans a aussi témoigné longuement de son expérience de vie. II s’est qualifié de rebelle tant pour les affaires que dans sa vie personnelle. C’est son côté rebelle qui l’a amené à surmonter les difficultés de la vie telles l’alcoolisme, le surmenage et même un infarctus à 46 ans. Aujourd’hui, il souhaite relever de nouveaux défis et faire progresser sa compagnie tout en bâtissant la relève de son entreprise. « J’aimerais que ça se perpétue », espère ce dernier.

La compagnie
En 1985, Bruno était âgé de 28 ans lorsqu’il a fondé Portes Baillargeon en compagnie de son père, Jules et Pierre Ouellette. L’entreprise compte aujourd’hui 130 employés. Les produits de ce manufacturier de portes de bois sur mesure se trouvent non seulement en Beauce, mais partout dans le monde entier. De Saint-Georges, passant par les États-Unis, l’Angleterre et même au pays des magnats du pétrole, les Émirats Arabes Unis. C’est d’ailleurs dans la ville de Dubaï que l’entreprise a réalisé deux projets de prestige. Elle fournira des portes pour la plus haute tour jamais construite d’une hauteur de 1,2 km. Elle construit des portes de type architecturale, institutionnelle, commerciale et ignifuge.

Nul doute que cette activité organisée par le Conseil économique de Beauce a généré bien de l’intérêt auprès des gens d’affaires d’ici. Avec 457 invités, il s’agit d’un record de participation à cet événement-bénéfice. Les profits de l’activité serviront au CEB pour offrir des services à la communauté des affaires de Beauce-Sartigan.

Pendant la soirée, le souper des jeunes gens d’affaires a permis de faire découvrir six entreprises de la région ayant démarré dernièrement. Il s’agit de B & B Menuiserie de Notre-Dame-Des-Pins, Ébénisterie La-Qui de Saint-Gédéon, Spécialités M. M. de Saint-Côme, le manufacturier de friandises à l’érable, Produits Macafa de La Guadeloupe, Proxytek Technologies de Saint-Georges et Quais et Docks Techno de La Guadeloupe. Finalement, Jasmin Grondin, président du CEB, a remis une plaque soulignant les 100 ans de l’Éclaireur-Progrès en Beauce.

Pour couronner la soirée, Marc Dutil de Canam a procédé au lancement de l’École d’entrepreneurship de Beauce qui a fait longuement jaser les gens après la tenue du souper.


Le conférencier, Bruno Baillargeon, en compagnie du président du comité organisateur, Claude Poulin d'iClic.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.