Publicité

13 mars 2014 - 08:02 | Mis à jour : 08:31

«Viens te souder au Québec» élargit son plan d’action

Toutes les réactions 2

Tout comme cela avait été le cas en 2013, la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin (CSBE) se joint à des organismes à vocation économique et des entreprises de la région pour aller recruter en France des élèves de formation professionnelle dans des métiers où notre région est en pénurie. Alors que la première mission ne visait que le secteur du soudage, celle de 2014 s’adressera aussi aux futurs techniciens en usinage et électromécaniciens.

La mission, qui a adopté le slogan Viens te souder au Québec, sera présente au Salon de l’alternance et de l’apprentissage de Rouen, les 4 et 5 avril prochain. Une vingtaine d’organismes ou d’entreprises sont impliqués dans le projet. Outre la commission scolaire, ce sont le CIMIC, le Conseil économique de Beauce, Emploi-Québec, le Carrefour jeunesse emploi de Beauce-Sud, les CLD de la Nouvelle-Beauce, des Etchemins et de Robert-Cliche, le groupe Canam, Acier Trimax, Manac, Beauce-Atlas, Comact, Boa-Franc, Estampro, Mekanika Usitechnov Industries, Métal Sartigan, Lico et Rotobec. Il est encore temps de se joindre au groupe pour des entreprises qui seraient en besoin de main-d'oeuvre dans les trois secteurs visés.

Des gens qui s’établissent ici

« Notre but est de recruter des personnes sans emploi qui viendront se former ici et s’établiront ensuite dans notre région pour exercer leur métier», nous explique la coordonnatrice de la formation professionnelle et des services aux entreprises de la CSBE, Mme Lily Fournier. Cette dernière fera partie de la mission, tout comme Mme Hélène Latulippe du Conseil économique de Beauce et M. Yves Jacques, conseiller pédagogique au CIMIC. Leur séjour en France vise à recruter des élèves qui suivront des formations en soudage, en techniques d’usinage ou en électromécanique au Centre intégré de mécanique industrielle de la Chaudière (CIMIC). Ces élèves profiteront de bourses d’études grâce aux dons versés à la Fondation de la persévérance et de la réussite par les entreprises partenaires du projet.

La mission de l’an dernier a permis d’attirer 18 Français, qui suivent présentement une formation en soudage et seront bientôt des travailleurs dans les entreprises de la région. Selon les employeurs, on n’a pas à craindre que les travailleurs élèves que l’on recrute ne « volent » des emplois à la main-d’œuvre locale. Ce sont en effet des secteurs en pénurie pour lesquels tout ouvrier qualifié peut se trouver un emploi dans notre région.

Pour toute information supplémentaire ou pour obtenir des entrevues, on peut communiquer avec Mme Fournier, au 418 228-5541, poste 2604.

(Source: communiqué)

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • super cette formation, mon fils est partis en octobre pour la faire, et pouvoir continuer sa vie au quebec, très belle expérience meme si ca fait loin pour nous, mais il ne regrette pas et nous sommes très fier de lui, bravo a tous

    macenko corinne - 2014-03-14 15:31
  • Bonjour,Je viens De Lire Ce ArticleJe Trouve Que Cest Tres Interessant.Je Suis UN Technicien En Mecanique Dajustage Et Dentretien Industriel Qui NE Vit Pas En France.

    rivel - 2014-03-15 09:37