Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Même si l 'UPA provincial maintient le blocus, les motoneigistes peuvent toujours circuler

durée 14h38
16 décembre 2010

La rencontre entre le ministre de l’Agriculture, Laurent Lessard, les représentants de la Financière agricole et le président de l’UPA Christian Lacasse, jeudi matin, a permis de faire progresser les négociations, mais pas suffisamment, pour lever le blocus des sentiers de motoneige.  Le ministre Laurent Lessard a laissé entendre qu’il serait prêt à faire quelques compromis tout en s’en remettant à la Financière agricole pour apporter les solutions. 

Maintient du blocus ou non ?
Le président de l’UPA de la Beauce, Jean-Denis Morin, précise que l’organisme tiendra un conseil général téléphonique, vendredi, en soirée.  On statuera entre autres si l’on maintient ou non le blocus dans la région. Interrogé sur le fait que peu d’agriculteurs ont appliqué le mot d’ordre sur son territoire, M. Morin avoue que la réponse est plutôt tiède actuellement et que c’est pourquoi on va soulever le point lors de ce conseil.

Impact sur les sentiers
Pour sa part, le vice-président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec et responsable de la région Chaudière-Appalaches, Dany Quirion, affirme que les sentiers de motoneige dans la région 12 sont accessibles dans une proportion de 45 %, 20% sont fermés en raison du fait qu’il n’y a pas assez de neige ou les lacs ne sont pas gelés alors que 35 % font l’objet d’un blocus des agriculteurs.  Sur le territoire de la Beauce, les sentiers où les conditions climatiques le permettent sont ouverts dans une proportion de 75 à 80 %.

Lorsque l’on visualise la carte des divers tronçons sur le site de l’ATR de Chaudière-Appalaches, l’on constate que quelques sentiers dans la région sont fermés en raison des moyens de pression de l’UPA dont un entre Saint-Georges et Beauceville, un sentier local à Saint-Odilon, deux en Nouvelle-Beauce soit à Sainte-Marguerite et Saint-Elzéar.  Cependant, un motoneigiste peut très bien se rendre de Saint-Georges jusqu’à Saint-Pamphile en passant par Saint-Cyprien ou encore se diriger vers Thetford-Mines, où le blocus ne tient pas la route dans ce secteur.

Les motoneigistes renouvèlent leur carte de membre
Le blocus a tout de même fait mal à l’industrie, souligne Dany Quirion.  « On a perdu presque tout le marché de l’Europe pour la prochaine saison.  On se réjouit en contrepartie que les motoneigistes de la région Chaudière-Appalaches aient très bien compris l’importance de renouveler leur carte de membre ».  M. Quirion note que, « malgré les menaces qui ont plané au-dessus de la prochaine saison, on a vendu autant de cartes de membre que l’année dernière, à pareille date .  C’est excessivement important puisque les clubs de motoneige vendent 80 % de leur membership  lors de cette période », souligne le vice-président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec.

M. Quirion invite tout de même les motoneigistes à visiter le site de l’ATR Chaudière-Appalaches. Ils seront en mesure de constater les sentiers qui sont ouverts et fermés et ainsi se créer leur propre circuit pour se rendre à destination. Voici d’ailleurs le lien pour se rendre sur cette carte.

 http://www.chaudiereappalaches.com/sentiers-motoneige-quebec/cartes-des-sentiers.cfm

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • MD
    Moby Dick
    temps Il y a 11 ans
    Mais qui sont ces gentils-hommes farmers qui bloquent les sentiers pour faire du chantage? Je suis conscient qu'il sont partiellement propriétaires des terrains, mais leurs méthodes sont condamnables et l'influence de l'UPA sur eux est déplorable. TOUS les syndicats sont en tort quand ils font du chantage et devraient être amenés en justice.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L'économie collaborative ou comment repenser les fondements des opérations d'entreprise

« Nous sommes, généralement parlant, des sociétés superbement "productrices" mais très, très faiblement "productives". »  C'est principalement sur cette prémisse que le conférencier Guillaume Lavoie a développé ses explications de l'économie de partage — aussi appelé collaborative, aux quelque 115 convives présents lors du déjeuner-conférence du ...

Pénurie de main-d'oeuvre: le nouveau gouvernement doit en faire sa priorité

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie Nouvelle-Beauce (CCINB) souhaitent que le gouvernement réélu de François Legault priorise la lutte contre la pénurie de main-d’œuvre ainsi que le développement économique dès le début de son nouveau mandat. La FCCQ a mentionné que l'ensemble du réseau ...

durée Hier 12h00

La résidence Le Saint-Guillaume change de propriétaire

Gestion Résidences des Bâtisseurs a fait l’acquisition de la résidence Le Saint-Guillaume, à Saint-Georges, le 1er octobre. Localisée au 3758 boulevard Dionne à Saint-Georges tout près de la rivière, cet établissement dispose de 265 appartements, studios, 3 1/2 et 4 1/2, ainsi que de plusieurs espaces communs et jardins extérieurs. Le ...