Publicité
24 mars 2011 - 12:19

Les médias sociaux devenus incontournables d’une stratégie Internet efficace

Le gourou des communications et du marketing, Luc Dupont, était de passage hier matin à Saint-Georges afin de prodiguer ses meilleurs conseils pour maximiser la visibilité Internet par le biais des médias sociaux. « Tout cela est devenu un incontournable », pense le fin stratège. Sa conférence « Comment utiliser efficacement les médias sociaux » offerte par la Formation continue du Cégep Beauce-Appalaches, en collaboration avec Emploi Québec a permis à 350 personnes de découvrir l’ampleur de cette vague.

Désormais, l’omniprésence du Web dans nos vie de tous les jours force les entreprises et les organismes à revoir leur utilisation de l’Internet. C’est connu de tous, les médias sociaux prennent une place prépondérante dans notre société. Cependant, cela ne se limite pas à Twitter et Facebook ou encore YouTube. Il existe donc une multitude de médias sociaux pouvant répondre à divers besoins des internautes, mais aussi à ceux des entreprises et des organisations. « Si vous n’êtes pas sur les médias sociaux, cela signifie que vous n’êtes pas dans le coup », simplifie le conférencier professeur à l'Université d'Ottawa et directeur du Laboratoire de recherche en communication marketing affilié à Cossette communication-marketing.

Pendant près de deux heures, il a vanté les mérites de ces médias sociaux tout en utilisant des phénomènes sociétaux pour illustrer ces propos. En appui à ses dires, Dupont a décliné des données statistiques de 2009 concernant les déplacements sur Internet. D’après celles-ci, 77 % des jeunes de 14 à 26 ans, 61 % des 27 à 43 ans et 46 % des 44 à 62 ans sont déjà présents sur ces médias sociaux et ces statistiques ne cessent de croître.

Actuellement, la part d’activité est de 10 % sur tout l’Internet surpassant même le niveau d'activité des sites XXX depuis 2009. Quelque chose de «plus puissant que les fesses» a une force de frappe considérable.

Les chiffres sont impressionnants quand on les regarde de plus près. Google génère plus de 62 milliards de recherches mensuellement alors que 2 milliards de vidéos sont joués par jour sur YouTube alors que Facebook compte plus de 500 millions de profils autour du globe. Seulement au Québec, il y a plus de 3 millions d’utilisateurs dont la moitié d’entre eux y vont tous les jours.

Bref, le but de sa conférence était de faire ressentir l’urgence de se familiariser avec ses médias sociaux pour l’inclure dans la stratégie Web d'une organisation. Celui qui en entretient près d’une douzaine recommande fortement d’être présent sur le plus de plateformes possible pour ainsi former « sa propre toile d’araignée ». «Pour réussir dans l’environnement ultra compétitif du Web, une entreprise doit apprendre à se tailler une niche précise dans les médias sociaux. Si vous voulez gagner, il faudra positionner votre produit, c’est-à-dire cibler, segmenter, choisir donc sacrifier», explique-t-il.

Multiplier le même message sur différentes plateformes comme un ensemble de publications sur différents formats : billets, articles, tweets, vidéos, diaporamas, sites, médias sociaux, etc.) LinkedIn, Twitter, Facebook, SlideShare, Flickr, MySpace, YouTube, Dailymotion, Blogger, Wordpress, pour nommer que ceux-ci sont des exemples de médias sociaux pour parvenir à vos fins. Les médias sociaux qui servent avant tout de communiquer devient un outil pour publier des nouvelles, faire des relations publiques, du service à la clientèle ou même du réseautage.

Dupont a toutefois mis en garde les spectateurs que les médias sociaux ne remplacent pas les médias traditionnels. «Ceux-ci demeurent toujours efficaces», estime-t-il, soulignant le nombre de spectateurs assis dans la salle.

Certes, les médias sociaux sont devenus par la force des choses un incontournable. Pour avoir des résultats, il faut de la patience et surtout de la constance. Même si les médias sociaux ne coûtent rien en termes de sous, il faut simplement du temps pour les entretenir convenablement. Il estime que 30 à 45 minutes par jour peuvent suffire pour le moment. Éventuellement, le marché devra se convertir à embaucher des personnes à plein temps à titre de gestionnaires de communauté pour accroître sa visiblité sur la toile et voir à l’image d’une organisation. Quelques entreprises ont déjà emboîté le pas, et vous serez peut-être la prochaine?

Dupont suggère de se lancer à l’eau sans attendre comme le feraient des surfeurs s’élançant sur une immense vague. Mais attention, il ne faut pas la laisser regarder, pour ne pas être tenu hors du coup.

Vers une plus grande mobilité!
D’ici deux ans, certes la publicité mobile sera fort probablement l’objet de sa prochaine conférence. La promotion de services mobiles devient de plus en plus importante pour les entreprises. Pour elles, le cellulaire sera le moyen d'atteindre et d'interagir avec le client lors de l'intention d'achat grâce à la géolocalisation. Tout comme dirait Dupont, certaines gens peuvent se passer de leur jonc de mariage pendant une journée, mais pas de leurs cellulaires.

Formation Le marketing à l’ère d’internet
Une formation en coaching en marketing électronique sera prodiguée dès avril 2011 au Cégep Beauce-Appalaches en collaboration avec l’entreprise iClic. Cette formation s’adresse notamment aux  entreprises de service, manufacturières et de commerce de détail. La formation comprend deux volets soit un théorique et un autre en accompagnement. Un iPad sera remis à chacun des participants.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.