Publicité
7 avril 2015 - 17:06

Une nouvelle locataire au Zoo Miller à Frampton

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier

Le Zoo Miller de Frampton vient d’élargir les rangs de sa famille féline. En effet, les propriétaires ont acquis récemment une femelle lionceau nommée Nala.

Le public pourra observer la jeune bête sur place dès le 30 mai lors de l’ouverture de la période estivale au Jardin zoologique.

Clifford Miller, copropriétaire du Zoo, indique que des rénovations auront lieu sur le site d’ici cette date et que des travaux seront entrepris pour adapter Nala en sol beauceron. « Il y aura des améliorations sur le site et un nouveau secteur près de l’enclos des cougars. Quant à l’enclos des lions, ça sera assurément un des plus beaux au Québec », souligne-t-il avec enthousiasme.

Les installations, où l’animal exotique sera hébergé, répondront aux nouvelles normes provinciales en la matière. Puisque les lions sont des animaux qui évoluent habituellement dans un milieu tropical, une réglementation gouvernementale doit effectivement être appliquée afin de les protéger des rigueurs de l’hiver. Dans le cas de Nala, soulignons toutefois que celle-ci est née au Québec à l’extérieur en saison hivernale et n’est donc pas étrangère au climat d’ici. « Au Zoo Miller, la lionne aura un quartier intérieur en permanence. Lors des belles journées d’hiver, nous allons lui donner accès à l’extérieur, mais elle pourra entrer dans son abri à sa guise », explique M. Miller.

Par ailleurs, les propriétaires souhaitent faire prochainement l’acquisition d’un lionceau mâle afin de perpétuer la race, mais également pour que celui-ci et Nala s’adaptent l’un à l’autre en bas âge.

L’ajout de lions vient donc élargir les rangs de la famille féline au Zoo Miller, qui compte déjà des cougars, un lynx du Canada, ainsi qu’un lynx roux (« Un Bobcat »). Un lynx de Sibérie a également été acquis récemment et les visiteurs pourront le voir dès cet été.

Outre les félins, rappelons que l’attraction touristique dispose d’un nombre intéressant de spécimens, dont des loups arctiques, des ours noirs, des chevreuils, un zébulon, un dun, un opossum, un hibou gris, des poules et des cochons entre autres.

Jardin zoologique

Le Zoo Miller a obtenu en décembre dernier l’autorisation du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs de garder en captivité des animaux indigènes et exotiques.

Le site touristique, qui était jusqu’à tout récemment un Centre d’observation de la faune, est ainsi officiellement devenu un Jardin zoologique. Il s’agit du premier établissement de la sorte à ouvrir ses portes à Québec et dans les environs à la suite de la fermeture du Zoo de Charlesbourg en 2006. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez notre article intitulé « Le Zoo Miller devient officiellement un Jardin zoologique ».

Pour plus de photos de Nala et des autres animaux du Zoo Miller, visitez la page Facebook « Miller Zoo ». Pour en connaître davantage sur cet attrait touristique beauceron situé à quelques minutes des ponts, consultez le www.millerzoo.ca.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.