Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Véhicules récréatifs

Des Québécois ont développé une motomarine et une motoneige électrique

durée 12h00
2 juillet 2020
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Depuis quelques années, les véhicules électriques gagnent en popularité. Mais que diriez-vous de pouvoir vous divertir été comme hiver au volant d’une motomarine ou d’une motoneige électrique ? Ce sera possible dès 2021 alors qu’une entreprise du Québec travaille actuellement sur ce projet. 

Taiga Motors est la propriété de trois associés, soit Paul Achard, Gabriel Bernatchez et Samuel Bruneau. Ces étudiants en génie électrique à l’Université McGill et détenteurs d’un baccalauréat dans ce même domaine ont travaillé sur un projet étudiant pendant leurs études qui a débouché sur cette entreprise et les deux produits cités plus haut. 

« Lors de notre projet étudiant, on a rapidement constaté qu’il y avait beaucoup d’intérêt autour de ce type de véhicules. On a donc développé une technologie électrique et décidé de démarrer une entreprise pour la commercialiser. On en est actuellement à notre 3e génération de moteurs électriques. Ce sera la plus récente version qui sera lancée sur le marché pour l’hiver 2021 », explique Paul Achard. 

Des produits pour s’amuser été comme hiver 

Dès l’hiver prochain, la motoneige Taiga sera lancée sur le marché. Le bolide passera de 0 à 100 km\heure en 2,9 secondes et atteindra une vitesse maximale de 140 km heure. 

De son côté, la motomarine Orca pourra filer à une vitesse maximale de 104 km/h et aura une autonomie de 2 heures. Elle ne nécessitera aucun carburant, aucun entretien et la recharge de la batterie sera facile et rapide en 20 minutes. 

Les deux véhicules sont munis d’un système à propulsion électrique et d’un système de batterie conçus par les propriétaires de l’entreprise. Fait intéressant : ils seront construits au Québec en région pour les amoureux d’achat local. 

« Pour les deux véhicules, nous avons fait plusieurs tests pour nous assurer de la durabilité des systèmes, dans des conditions extrêmes. Parmi nos clients, on compte des entreprises possédant des stations de ski dans le coin de Whistler où les dénivelés et le froid sont importants », ajoute-t-il. 

Autonomie de 100 km 

Les tests effectués dans un froid intense ont démontré une autonomie de 100 km sur des pistes damnées, soit environ 3 à 4 heures. Pour la motomarine, on peut se balader pendant 2 ou 3 heures avant d’avoir besoin de la recharger. 

D’ailleurs pour le faire, cela prendra 8 à 9 heures dans une prise électrique normale de 140 volts ou 2 à 3 h dans une prise de 240 volts.  Mais combien coûteront ces appareils de loisirs?  Comme pour les véhicules, il existera plusieurs modèles, de base ou plus haut de gamme, avec différentes options. Pour le modèle de base, il faudra débourser 15 000 $ US pour se le procurer. 

« Différentes options en lien avec la puissance, la batterie et l’esthétisme peuvent augmenter le prix. Pour les intéressés, on peut déjà en précommander pour l’hiver ou l’été prochain, moyennant un dépôt. Pour le faire, il suffit de se rendre sur notre site Internet » invite M. Achard en terminant. 

commentairesCommentaires

6

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • JT
    Jocelyn Tessier
    temps Il y a 3 ans
    15000 US pourquoi US ???? ce fait au quebec qui disait dans l'article
  • MB
    Michel Binet
    temps Il y a 3 ans
    ...Les acheteurs sont malheureusement de grands enfants, faut que ça fasse du bruit..!
  • DL
    daniel landry
    temps Il y a 3 ans
    Pas d électricité dans le bois pour chargé batterie moto marine enfin on ce feras plus dérangé par le bruit
  • CF
    Charles Fiset
    temps Il y a 3 ans
    15000 USD, ça fait combien en CAD?
  • JDB
    jean-denis begin
    temps Il y a 3 ans
    Super! il faut bien commencer quelque part.
    Pour le bruit il y a toujours le vieux truc de la carte a jouer dans la chenille,
  • ST
    Serge thériault
    temps Il y a 3 ans
    Très inspirant ces jeunes ingénieurs !
    Je leur souhaite bonne chance dans le développement de ce marché qui est presque inexistant.
    J’espère qu’ils trouverons l’aide des différents paliers gouvernementaux pour les soutenir dans leur aventure Québec inc.
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


23 février 2024

Les élus de Beauce-Sartigan résolus à soutenir les médias locaux

Se disant interpellés par la survie des médias locaux, les maires de la MRC de Beauce-Sartigan ont adopté, mercredi, une résolution qui confirme l’engagement de leur administration à maintenir l’utilisation de ceux-ci «comme outils de transmission d’informations.» Les élus évaluent que l’avènement du numérique et des réseaux sociaux a remis en ...

22 février 2024

Promutuel Assurance s'installe au centre-ville de Saint-Georges

Un édifice, qui accueillera le courtier en assurances Promutuel, sera construit dès ce printemps à l'intersection de la première avenue et de la Promenade Redmond à Saint-Georges. C'est un responsable de l'entreprise immobilière Gestion Tri, qui a confirmé la nouvelle à EnBeauce.com. Le bâtiment, d'une superficie de plus de 8 000 pieds carrés ...

22 février 2024

Programme d'assurance récolte: 21,2 M$ de plus pour la production de foin et de pâturages

Comme la saison agricole 2023 a été caractérisée par des situations climatiques défavorables à la production de foin, la Financière agricole du Québec (FAC) vient d'annoncer qu'elle versera près de 21,2 millions de dollars supplémentaires à 3 276 entreprises de foin et de pâturages dans le cadre du Programme d'assurance récolte (ASREC). Pour la ...