Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Avec le Bureau de normalisation du Québec

La CNESST veut développer une nouvelle norme de masques au travail

durée 08h00
4 novembre 2020
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Après une concertation avec ses partenaires, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) s’associe au Bureau de normalisation du Québec (BNQ) pour développer un fascicule d’attestation des masques non médicaux utilisés en milieu de travail.

Pour protéger la santé et assurer la sécurité des travailleurs et travailleuses durant la pandémie de COVID-19, en cohérence avec les directives de la santé publique, le port du masque de procédure (médical) dans les milieux de travail a été rendu obligatoire, notamment lorsque les mesures de distanciation physique ou la mise en place d’une barrière physique ne peuvent être respectées.

Soucieuse de réduire l’utilisation de masques de procédure ou médicaux certifiés, dont les quantités sont limitées, et de vérifier la performance des masques disponibles sur le marché, la CNESST a fait appel à l’expertise en filtration des particules de l’Institut de recherche RobertSauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) pour déterminer les matériaux les plus efficaces.

Par la suite, la CNESST a confié au BNQ le soin de développer un programme d’attestation encadrant la production des masques non médicaux afin que ces derniers puissent offrir une protection adéquate lorsqu’utilisés dans les milieux de travail. Ces masques non médicaux attestés pourront être à usage unique ou réutilisables.

Pour ce faire, le BNQ élabore avec un comité un programme d’attestation des masques non médicaux pour les fabricants. Il comprendra un fascicule d’attestation déterminant les exigences de qualité et de performance ainsi que les modalités d’attestation. Il sera accessible gratuitement par téléchargement à partir de son site Web. Les produits conformes seront identifiables grâce à une marque d’attestation distinctive.

La fin des travaux est prévue pour décembre 2020.

« Au Québec, nous possédons un important bassin de gens ambitieux et créatifs qui donnent naissance à des projets comme celui-ci. Je suis fier de souligner le caractère novateur de cette démarche, qui vise à répondre adéquatement aux normes sanitaires tout en respectant l’environnement. Un tel projet n’aurait d’ailleurs pu se concrétiser sans le travail de collaboration de la CNESST, de ses partenaires et du BNQ. » De dire Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Cette initiative s’inscrit dans un contexte où un nombre élevé d’éclosions surviennent dans des milieux de travail et que ceux-ci sont particulièrement à risque dans la deuxième vague actuelle.

Le mandat confié au BNQ permettra de mieux les soutenir dans la prise en charge des mesures de prévention avec des masques sécuritaires.

« La CNESST démontre une fois de plus son leadership pour avoir des milieux de travail sécuritaires en amorçant ce projet. À terme, cette initiative permettra aux employeurs et aux travailleurs et travailleuses de posséder des masques qui répondent aux meilleurs standards de qualité en matière de santé et de sécurité du travail. » A ajouté Manuelle Oudar, présidente du conseil d’administration et chef de la direction de la CNESST.

« Le Bureau de normalisation du Québec (BNQ) est fier de mettre son expertise à contribution pour élaborer dans un très court délai une solution innovante favorable à la santé des Québécois. Le nouveau programme d’attestation fera converger le besoin des travailleurs, des travailleuses et des employeurs pour des masques performants, avec la volonté des fabricants de respecter des exigences de qualité validées par des organismes reconnus. Ce consensus est à l’avantage de toutes les parties et rassure les consommateurs. » Selon Jean Rousseau, directeur principal du BNQ.

Le Bureau de normalisation du Québec (BNQ), une unité d’affaires d’Investissement Québec, est un organisme pour la normalisation et la certification au Québec. Il développe des normes consensuelles et des programmes de certification en conformité avec les règles de l’Organisation internationale de normalisation (ISO). Le BNQ est accrédité par le Conseil canadien des normes (CCN).

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


23 février 2024

Les élus de Beauce-Sartigan résolus à soutenir les médias locaux

Se disant interpellés par la survie des médias locaux, les maires de la MRC de Beauce-Sartigan ont adopté, mercredi, une résolution qui confirme l’engagement de leur administration à maintenir l’utilisation de ceux-ci «comme outils de transmission d’informations.» Les élus évaluent que l’avènement du numérique et des réseaux sociaux a remis en ...

22 février 2024

Promutuel Assurance s'installe au centre-ville de Saint-Georges

Un édifice, qui accueillera le courtier en assurances Promutuel, sera construit dès ce printemps à l'intersection de la première avenue et de la Promenade Redmond à Saint-Georges. C'est un responsable de l'entreprise immobilière Gestion Tri, qui a confirmé la nouvelle à EnBeauce.com. Le bâtiment, d'une superficie de plus de 8 000 pieds carrés ...

22 février 2024

Programme d'assurance récolte: 21,2 M$ de plus pour la production de foin et de pâturages

Comme la saison agricole 2023 a été caractérisée par des situations climatiques défavorables à la production de foin, la Financière agricole du Québec (FAC) vient d'annoncer qu'elle versera près de 21,2 millions de dollars supplémentaires à 3 276 entreprises de foin et de pâturages dans le cadre du Programme d'assurance récolte (ASREC). Pour la ...