Publicité

7 novembre 2020 - 11:00 | Mis à jour : 11:09

Santé et sécurité des travailleurs

COVID-19: 7,5 M$ en fonds d'urgence pour les agriculteurs

Par Salle des nouvelles

La ministre fédérale de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a annoncé cette semaine un investissement de 7,5 M$ dans le cadre du Fonds d’urgence pour les mesures de soutien à la ferme afin d’aider les agriculteurs québécois à mieux protéger la santé et la sécurité des travailleurs agricoles durant la pan­démie de la COVID-19.

Cette mesure sera administrée par La Financière agricole du Québec (FADQ).

Les activités admissibles comprennent l’amélioration directe des infrastructures des lieux d’habitation et des postes de travail, des logements temporaires ou d’urgence (à la ferme ou hors ferme), ainsi que de l’équipement de protection individuelle (EPI), des installations sanitaires, des postes de travail et de toute autre mesure de santé et de sécurité visant à protéger la santé et la sécurité des travailleurs canadiens et étrangers temporaires contre la COVID-19.

Pour les entreprises agricoles, l’aide financière correspond à un montant forfaitaire pouvant atteindre 2 % des salaires déclarés par l’exploitation ou à 50 % des dépenses admissibles déclarées par celle-ci. L’aide financière peut être portée à 2,4 % des salaires, ou à 60 % des dépenses admissibles lorsque l’entreprise est détenue en majorité par des femmes, de jeunes agricul­teurs de moins de 40 ans, des personnes handicapées ou des membres des minorités visibles ou des peuples autochtones.

La nouvelle a été plutôt bien reçue du côté de l’UPA, alors que son président général, Marcel Groleau, a déclaré : « Les frais encourus pour protéger les travailleurs contre la COVID-19 peuvent être substantiels, surtout dans les productions qui emploient plusieurs personnes. Je pense notamment au secteur horticole (maraîcher, fraises et framboises, pommes, etc.), où les coûts associés à la main-d'œuvre peuvent parfois dépasser 50 % des coûts de production. L'aide annoncée sera donc bien accueillie par les pro­ducteurs, qui évoluent dans un environnement d'affaire hautement compétitif avec très peu de marge de manœuvre au chapitre de la profitabilité. »

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.