Publicité

27 novembre 2020 - 14:00

L’Alliance et Tourisme Chaudière-Appalaches

Un sondage révèle que le tourisme est un secteur économique sous-estimé par les Québécois

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

L’Alliance et Tourisme Chaudière-Appalaches ont dévoilé aujourd’hui les résultats d’un sondage omnibus web, réalisé par la firme Léger, visant à évaluer l’opinion publique à l’égard du tourisme.

L’enquête révèle notamment, une amélioration appréciable de de la perception positive de la population à l’égard de l’industrie touristique tout en mettant en lumière une importante méconnaissance de l’impact économique majeur du tourisme au Québec et au Canada.

Cette étude a été menée du 6 au 8 novembre 2020, auprès d’un échantillon représentatif du Québec composé de 1 000 Québécois.e.s âgé.e.s de 18 ans et plus pouvant s’exprimer en français ou en anglais.

Une industrie importante et grandement affectée, selon les Québécois.e.s
De par le monde, le tourisme a été l’une des premières industries à être affectée au printemps 2020 et selon les pronostics, sera l’une des dernières à pouvoir revenir à son plein régime. Selon les résultats du sondage, les Québécois.e.s sont bien au fait de ces impacts majeurs.

L’étude dévoile, entre autres, que plus des deux tiers (68%) des répondants croient que, depuis le début de la pandémie, l’industrie touristique a été plus négativement touchée que les autres secteurs de l’économie québécoise.

Fait remarquable, presque tous les Québécois.e.s sondés croient que la contribution de l’industrie touristique est importante dans la vitalité économique du Québec et de ses régions. En effet, un total de 97% de ceux-ci ont mentionné qu’elle était très importante ou assez importante.

En comparaison, l’an dernier, lorsque questionnée quant à leur perception de l’industrie touristique québécoise, 71,5 % des répondants indiquaient en avoir une perception positive.

Aujourd’hui, avec la même formulation, l’étude Léger indique que quatre Québécois.e.s sur cinq ont une perception positive de l’industrie touristique, soit 79 %, dont 28 % qui en ont une opinion très positive.

Dans le contexte dans lequel elle évolue actuellement, l’industrie touristique est fière de cette augmentation notable de 7,5 points de pourcentage.

Quelques aspects du tourisme demeurent méconnus
Une grande proportion de Québécois.e.s sous-estiment les retombées économiques du tourisme.

Plus particulièrement, lorsque questionnés au sujet des revenus annuels de 16 G$ générés par l’industrie touristique du Québec, 55 % des répondants les croyaient moins élevés.

Dans le cas du montant de 13 G$ que rapporte l’industrie touristique du pays en taxes et impôts au gouvernement du Canada, plus d’un répondant sur deux le croyait moins élevé.

Toutefois, les Québecois.e.s reconnaissent qu’en plus de contribuer à l’attraction de touristes en provenance des marchés hors Québec, les infrastructures et activités du tourisme leurs sont aussi bénéfiques.

En effet, plus de la moitié des Québécois.e.s (56 %), croient que les infrastructures et les activités touristiques dans les régions du Québec bénéficient autant aux touristes provenant de l’extérieur du Québec qu’aux populations locales, ce qui s’avère une statistique révélatrice de l’intérêt d’investir dans le tourisme pour l’essor de la vitalité socioéconomique du Québec et de ses régions.

Le tourisme avant la pandémie
- 16 G$ en recettes touristiques soit 2,5 % du PIB québécois
- 2 G$ en recettes fiscales pour le Gouvernement du Québec
- 5e secteur en importance de la Stratégie québécoise de l’exportation avec 3,5 G$ en revenus d’exportation (via les dépenses effectuées par les touristes provenant de l’extérieur du Québec sur le
territoire québécois)
- Plus de 30 000 entreprises liées à l’activité touristique au Québec
- 1 emploi sur 10 au Québec, soit environ 402 000 emplois, directement et indirectement reliés à l’industrie touristique québécoise.

« En période de pandémie notre industrie touristique a été largement touchée en 2020 et ça paraît chez nos entrepreneurs qui sont plus essoufflés à gérer les mesures sanitaires et les attentes de leurs clients. Sans parler des revenus à la baisse pour une grande majorité de nos entreprises touristiques. Cependant, je suis persuadé qu'en 2021, le tourisme contribuera à la reprise économique de la Chaudière-Appalaches plus que jamais.» De dire Richard Moreau, Directeur général, Tourisme Chaudière-Appalaches

À propos de Tourisme Chaudière-Appalaches
Tourisme Chaudière‐Appalaches est un organisme privé à but non lucratif et reconnu comme l’interlocuteur régional privilégié en matière de tourisme par Tourisme Québec. 580 entreprises et organismes sont membres.

Il est maître d’œuvre de la concertation régionale, de l’accueil, de l’information, de la promotion et du développement touristique. Tourisme Chaudière‐Appalaches entretient un partenariat avec ses membres lui permettant de guider l’industrie touristique dans le développement et le raffinement de l’offre régionale. 

À propos de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec
L’Alliance s’engage à faire du Québec une destination touristique durable de calibre mondial. Elle est le porte-voix de 10 000 entreprises touristiques, réunies au sein de 40 partenaires associatifs régionaux et sectoriels.

Partenaire de réussite de l’industrie qu’elle rassemble, concerte et représente, l’Alliance soutient et participe au développement de l’offre et à la mise en marché touristique du Québec. Elle contribue aussi au rayonnement national et international de la destination ainsi qu’à l’accroissement des retombées économiques au Québec.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.