Publicité

22 février 2021 - 10:00

Lancement de « Ma Cabane à la maison »

Les cabanes à sucre se mobilisent en cette période difficile

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Privées de leur gagne-pain traditionnel, près de 70 cabanes à sucre québécoises ont lancé aujourd’hui l’initiative « Ma cabane à la maison » afin d’offrir des boîtes gourmandes locales. En Beauce, la Cabane à Pierre de Frampton et la Cabane à sucre La Martine de Lambton offriront ce service.

La pandémie a frappé très fort les cabanes à sucre.  Celles-ci, qui génèrent habituellement plus de 300 millions de dollars en retombées économiques, ont été fragilisées par une baisse de revenus de plus de 90 % au cours de la dernière année, selon les données obtenues par l’Association des salles de réception et érablières du Québec (ASEQC). 

Depuis un an, une quarantaine d’entre elles ont dû également cesser leurs activités agrotouristiques, selon les porte-paroles de « Ma cabane à la maison ».

 « L’objectif est de sauver la tradition des sucres pour que nous puissions nous rassembler à nouveau dans ces lieux festifs, l’an prochain. Nos cabanes à sucre sont au bord de la faillite et si nous ne faisons rien, 75 % d’entre elles risquent de disparaître à tout jamais », explique Stéphanie Laurin, présidente de l’ASEQC.

L’initiative « Ma cabane à la maison » propose donc de commander des boîtes gourmandes via un site internet offert par les cabanes à sucre participantes près de chez vous. Le site permet également de connaitre les différents points de cueillette à proximité de ces cabanes. 

Celles-ci proposent un menu composé de produits locaux et mettant en vedette des classiques de la cabane à sucre comme le jambon à l’érable, les fèves au lard ou les oreilles de crisse. 

La chaîne Metro a offert des points de cueillette pour ces boîtes gourmandes partout à travers la province. Pour la Beauce et les Etchemins, il y a La Cabane à Pierre à Frampton qui participe à l’initiative. Le Métro Veilleux à Saint-Georges, le Métro de Lac-Etchemin et Métro Alimentation Bruno Gilbert inc. peuvent servir de points de cueillette. 

Pour les Beaucerons résidant dans les environs de la MRC du Granit, sachez que la Cabane à sucre La Martine de Lambton participe également. Le Metro Black-Lake de Thetford et le Marché Alain Valiquette à Lac-Mégantic sont les points de cueillette les plus près. 

Les boîtes gourmandes peuvent donc être récupérées dans l’une des épiceries Metro participantes ou directement à la cabane à sucre sélectionnée. Certaines cabanes assurent aussi la livraison à domicile.

Les personnes ayant commandé une boîte gourmande pourront également visionner un spectacle artistique Web animé entre autres par le duo 2Frères, Daniel Boucher, Yves Lambert et Guylaine Tanguay.

« Pour nous, c’est un moment historique. C’est la première fois que les cabanes à sucre, qui sont normalement en concurrence, s’unissent pour préserver une tradition bien de chez nous », se réjouit Stéphanie Laurin. 

L’initiative « Ma cabane à la maison » s’est aussi attiré le soutien d’autres partenaires comme Cascades, Publisac et Lafleur. Les associations touristiques régionales (ATR), les Producteurs et productrices acéricoles du Québec et la Fédération des producteurs d’œufs du Québec ont également emboîté le pas. Le gouvernement québécois a également octroyé une aide financière au projet.

À lire également:

Le temps des sucres gâché par la COVID-19

Quand la cabane à sucre devient un choix dans l'offre des repas

Pierre Faucher nommé « Personnalité touristique 2020 »

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.