Publicité

12 mars 2021 - 17:00

Saint-Georges

Entente conclue à la résidence Le Saint-Guillaume

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Suite à un vote tenu en assemblée générale le 8 mars, les syndiqué(e)s de la résidence du Saint-Guillaume, à Saint-Georges, ont adopté les termes pour le renouvellement de leur convention collective en incluant l’hypothèse soumise par un médiateur et conciliateur.

Après plus d'un an et demi de négociation, le syndicat des Travailleurs et travailleuses unis de l'alimentation et du commerce, section locale 501 (TUAC 501) et la partie patronale, ont finalement convenu à une entente. Ainsi, le nouveau contrat de travail de trois ans, convenu entre les deux parties, se terminera à l’année 2023.

La nouvelle convention collective vient ainsi sécuriser les emplois des quelque 50 salariés de cette compagnie, Les Immeubles Poulin et Bisson inc. En plus de maintenir les acquis négociés dans les conventions collectives précédentes, ces syndiqué(e)s auront droit à des augmentations de salaire moyennes de 4,2 % pour la première année, rétroactives au 1er janvier 2021, et 0,50 $ sur les années subséquentes.

Parmi les faits saillants de cette nouvelle entente, mentionnons également :
- Une rencontre après la période de formation avec le délégué du Syndicat TUAC 501 et l’Employeur;
- Confirmation des postes vacants au délégué syndical;
- Précision concernant la cédule de travail;
- Bonification pour les salariés de trois ans et plus;
- Montant fixe pour les deux pièces de l’uniforme.

À lire également 

Conflit de travail en vue à la résidence Le Saint-Guillaume

Conflit de travail au Saint-Guillaume : une entente possible entre les deux parties ?

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.