Publicité

18 août 2021 - 08:46 | Mis à jour : 08:46

Usine de Vallée-Jonction

L'entente de principe rejetée par les syndiqués de l'abattoir Olymel

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 1

Lors d’un vote tenu par scrutin secret en assemblée générale hier soir à l’Autodrome Chaudière, les membres du Syndicat des travailleurs d’Olymel Vallée-Jonction–CSN (STOVJ–CSN) ont rejeté à 57 % l’entente de principe intervenue avec leur employeur dans la nuit du 13 août. 

Rappelons que le Syndicat des travailleurs d’Olymel Vallée-Jonction représente environ 1 050 membres qui sont en grève depuis le 28 avril dernier. Après plus d'une vingtaine de rencontres et trois jours consécutifs à la table de négociation, les partis avaient convenus d'une entente de principe qui ne restait qu'à être approuvée par les syndiqués.

« Les membres ont décidé de rejeter l’entente de principe, la jugeant insatisfaisante », a indiqué Martin Maurice, président du STOVJ–CSN, par voie de communiqué de presse. « Nous allons donc aviser l’employeur et nous allons retourner à la table de négociation, toujours en présence du conciliateur. »

Bien que certaines modalités de la nouvelle convention collective soient déjà réglées, il reste donc encore deux points importants sur lesquels s'accorder, soit les horaires de travail et le salaire.

À lire également

Les travailleurs syndiqués d'Olymel voteront demain sur l'entente de principe

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • suggestion au syndicas , metter les offre publique , si vos revendication sont vraiment de mise , le publique sera avec vous et pourrait vous aider a faire de la pression sur l'employeur , ou garder la priver parce que c'est de la foutaise qui ambitionnent sur le monde . sauf que bizzarement c'est extremement rare qui les mettes publique !!! le verdict votre honneur !!!

    yves bouchard - 2021-08-18 13:56