Publicité

25 août 2021 - 12:15 | Mis à jour : 12:20

Conflit de travail à Vallée-Jonction

Suppression potentielle de 500 emplois à Olymel : une perte de 30 M$ pour la région

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 3

Si les parties en conflit à l'usine Olymel de Vallée-Jonction ne trouvent pas d'entente avant dimanche soir et que l'entreprise supprime les 500 postes de quart de soir, cela représenterait une perte de chiffres d'affaires d'au moins 30 M$ pour la région.

C'est ce qu'a indiqué Luc Provençal, député de Beauce-Nord, en conférence de presse ce matin, accompagné du maire de Vallée-Jonction, Réal Bisson, et du préfet de la MRC Nouvelle-Beauce, Gaétan Vachon. 

Tous trois ont pris la parole par inquiétude pour les 500 employés qui risquent de perdre leur emploi si la situation ne se règle pas rapidement et pour tous les dommages collatéraux que cela pourrait engendrer.

« Il y a aussi beaucoup d’autres emplois qui gravitent autour de ça. En plus, il y a des projets de développement qui pourraient être compromis. On en parle pas mais il y aussi tous les impacts humains », de préciser M Bisson. 

Ce dernier estime également que l’entente qui avait été présentée par le conciliateur et acceptée par les deux parties devrait être à nouveau présentée aux travailleurs mais « dans de meilleures conditions ». Rappelons que ces derniers l’avaient refusé à 57 % lors d’un vote en assemblée générale à l’autodrome Chaudière le 17 août. Justement, le maire de Vallée-Jonction suggère au syndicat de faire un second vote dans un lieu où il serait plus facile pour les concernés de poser des questions et de mieux s’outiller pour juger de l’entente.

« On a pas le droit à un échec dans ce dossier-là après quatre mois de négociations, il faut que la situation se règle », a-t-il ajouté. « Ça prend une intervention du gouvernement ! »

Les travailleurs étrangers
Olymel est une entreprise qui emploie de nombreux travailleurs étrangers temporaires dont le visa est lié directement à l’usine à laquelle ils ont été assignés. 

Par conséquent, la situation pourrait devenir très compliquée pour ceux qui font partie du quart de soir et qui perdrait alors leur travail. 

À cela, Luc Provençal a certifié que le ministère du Travail et le ministère de l’Immigration travailleraient conjointement pour trouver une solution permettant à ces travailleurs d’obtenir une souplesse afin de trouver un autre emploi.

Les parties convoquées au bureau du ministre Boulet
Le syndicat et l’employeur sont convoqués demain matin à 8h dans le bureau du ministre du Travail, Jean Boulet.

Ce dernier tient sa parole de faire son possible pour que les parties trouvent une entente le plus rapidement possible.

Il faut également savoir que le médiateur spécial nommé par M Boulet a suspendu hier, et pour une durée indéterminée, le processus de conciliation. Cela devant l'intransigeance du syndicat, d’après ce qu’a indiqué le premier vice-président d’Olymel, Paul Beauchamp, en entrevue téléphonique avec EnBeauce.com

Il a aussi dit que la décision de supprimer les quarts de soir si rien ne bouge était une décision claire qui permettra à l’usine de pouvoir avancer à moyen et long terme, tout en étant honnête avec les clients. 

À lire également

L'entreprise Olymel devra réduire ses activités de soir

Conflit chez Olymel : un règlement rapide est essentiel

Conflit chez Olymel: le Parti Québécois demande un arbitrage

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Olymel allais fermer le chiffre de soir car il manque trop d'employé y pouvais pas continuer d'opérer le chiffre de soir car ils ont besoins de travailleur de soir pour le chiffre de jour

    Richard - 2021-08-26 07:43
  • Ils les supprimeront c'est pas les jobs qui manquent

    michel - 2021-08-26 10:59
  • J'espère que les dirigeants serons jugés (syndicats et dirigeants) quand le conflit sera réglé. Peu importe le résultat des déchirements sont à prévoir. Une étude exhaustive sera nécessaire.

    Claude - 2021-08-29 17:23