Publicité

5 janvier 2022 - 10:00

Système de gestion de l’offre

Quotas laitiers canadiens: les arbitres donnent raison aux États-Unis

Par La Presse Canadienne

Toutes les réactions 10

Les militants de l’industrie laitière et les responsables commerciaux américains ont célébré mardi une rare victoire face au Canada après qu’un panel d’arbitres ait convenu que le voisin du nord des États−Unis refusait aux producteurs américains leur juste part d’accès au marché canadien.

Le gouvernement fédéral à Ottawa a toutefois tenté de qualifier cette décision de victoire pour le secteur laitier canadien, la présentant comme une approbation de la gestion de l’offre – le cadre politique complexe et controversé qui réglemente la façon dont les produits laitiers sont produits et vendus au Canada.

La représentante américaine au Commerce, Katherine Tai, a officiellement demandé à un groupe de règlement des différends en mai dernier d’examiner les allégations de producteurs américains selon lesquelles la façon dont Ottawa alloue ses quotas d’importation de produits laitiers aux États−Unis constitue une violation de l’Accord Canada–États−Unis–Mexique.

Ce panel s’est largement rangé mardi du côté des États−Unis, donnant au Canada jusqu’au 3 février pour répondre ou se conformer à la décision.

«Cette victoire historique aidera à éliminer les barrières commerciales injustifiées sur les produits laitiers américains», a déclaré Mme Tai dans un communiqué peu de temps après la publication de la décision.

Mme Tai a indiqué qu’elle «assurera que l’industrie laitière américaine et ses travailleurs tirent pleinement parti de l’ACEUM pour commercialiser et vendre des produits américains aux consommateurs canadiens».

Au cœur du différend se trouve la façon dont le Canada a réparti ses contingents tarifaires — les quantités de certains produits laitiers comme les laits, les fromages, les poudres, le yogourt et même la crème glacée — qui peuvent être importés à des niveaux de droits inférieurs selon les termes de l’accord.

Les responsables américains du commerce et les défenseurs de l’industrie laitière affirment qu’une grande partie de ces quotas a été allouée aux transformateurs plutôt qu’aux producteurs, privant ainsi les fermiers américains de leur juste part du marché canadien.

«Le système canadien actuel, qui réserve d’importants volumes de contingents tarifaires uniquement aux transformateurs, ne satisfait pas aux exigences du traité», a conclu le groupe d’experts.

Ils continuent cependant de soutenir que «rien dans la décision du groupe spécial ne limite le pouvoir discrétionnaire du Canada d’administrer son contingent tarifaire comme il le souhaite, dans les limites fixées par le traité».

Cela semble être le fondement d’une déclaration de la ministre du Commerce, Mary Ng, et de la ministre de l’Agriculture, Marie−Claude Bibeau, qui ont qualifié la décision de «largement en faveur du Canada et de son industrie laitière», car elle «reconnaît expressément» le droit du Canada de réglementer son marché laitier.

Mais la plainte des États−Unis n’a jamais été de contester le système canadien, a souligné la décision.

«Dans leurs communications écrites, les États−Unis déclarent expressément qu’ils ne contestent pas le droit du Canada de maintenir son système de gestion de l’offre, est−il précisé. C’est le système de pool inflexible que le Canada a conçu ici qui est répréhensible, et non la capacité générale du Canada d’attribuer ses contingents tarifaires de la manière qu’il souhaite.»

En bout de ligne, le gouvernement fédéral semblait abandonner sa pose triomphale, mettant l’accent non pas sur la récente décision, mais plutôt sur la longue histoire de différends canado−américains sur les exportations de produits laitiers qui précède la récente version de l’accord commercial nord−américain.

«Trois des quatre décisions étaient en faveur du Canada, et nous examinons la seule décision contre le Canada», a déclaré Alice Hansen, l’attachée de presse de la ministre Ng.

«Plus précisément, le panel a affirmé que le Canada conserve le pouvoir discrétionnaire d’attribuer des quotas aux transformateurs. Le Canada peut et continuera d’attribuer des contingents tarifaires aux transformateurs laitiers. Nous continuerons de travailler en étroite collaboration avec l’industrie laitière pour développer ce nouveau mécanisme, et nous continuerons de les défendre.»

La représentante américaine au Commerce a longtemps insisté sur le fait que les pratiques du Canada en ce qui concerne les contingents tarifaires sont expressément interdites en vertu du texte de l’accord. Les responsables canadiens affirment toutefois que les allocations sont conformes aux règles de l’accord commercial, qui est entré en vigueur en juillet 2020.

«Les États−Unis et le Canada ont négocié des conditions d’accès au marché spécifiques couvrant une grande variété de produits laitiers, mais au lieu de respecter les règles convenues d’un commun accord, le Canada a ignoré ses engagements», a déclaré Jim Mulhern, président et chef de la direction de la National Milk Producers Federation, basée dans la capitale américaine.

«La décision d’aujourd’hui est une victoire importante pour les producteurs laitiers américains et les millions d’Américains dont les emplois sont liés à l’industrie laitière américaine.»

Une brève déclaration des Producteurs laitiers du Canada, quant à elle, a fait écho à la position d’Ottawa sur le droit du Canada d’établir sa propre politique d’attribution de contingents tarifaires.

«Maintenant, il appartient au gouvernement canadien d’attribuer des contingents tarifaires et de démontrer son soutien à son secteur laitier national», écrit l’association.

James McCarten, La Presse Canadienne

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

10 réactionsCommentaire(s)
  • Je ne suis pas un pro Maxime Bernier mais forcé d'avouer qu'il avait raison. Il aurait du être élu c'est surtout ce point qui fait que les Beaucerons on rejeté monsieur Bernier. Peut-être que monsieur Lehoux va régler le problème. Bonne chance quand même.

    Claude - 2022-01-05 10:46
  • Les agriculteurs ont bien fait de voter bleu,ils ont le résultat

    Pier - 2022-01-05 11:36
  • je vais continuer d achetter les produits de nos fermes du Quebec

    roland - 2022-01-05 12:44

  • 👉 On jase…

    🥛 Je ne suis pas un producteur; je suis un consommateur🇨🇦.

    🥛 On ne consomme que du lait 100% canadien🇨🇦, bio et sans lactose.

    🥛 On fait d’excellents fromages; du cheddar certes mais « full » d’autres et ce qu’avec du lait de vaches ou de chèvres 100% canadien🇨🇦.

    🥛 Comme « Claude » ( 2022-01-05 10:46 ), pour demeurer poli, je n’ai jamais admiré Maxime Bernier, hormis le fait que je crois inéluctable que d’ici au plus 20-30 ans i.e. « demain matin » les producteurs canadiens🇨🇦 ne pourront continuer à jouir d’un statut privilégié.

    🥛 Si j’étais un producteur de lait canadien🇨🇦 je me dépêcherais de vendre mon quota de lait pendant qu’il est à son maximum parce que la logique me fait croire que sa valeur ne pourra faire autrement que de baisser inexorablement.

    🥛 En lieu et place, je ramasserais mon « cash » et je réorienterais mon activité dans la culture bio.

    🥛 Évidemment, même si je le déplore, c’est comme ça que « ça va finir »❗️

    Septuagénaire de Quebec - 2022-01-05 14:12
  • moi le lait le moin cher a qualité égal 3 dollards du litre de moin sa va etre américain mon frere est états unis sa fait 50 ans et n.est pas encore mort a cause du lait

    pauvre - 2022-01-05 19:09
  • Lorsque vous achetez des produits laitiers:fromages,lait,crèeme glacée:petite indice le nom anglais fait en ONTARIO

    Claude - 2022-01-06 18:36
  • Je suis content de voir que le monde commence à comprendre le gros bon sens...Le système canadien du lait est passé date! C'est les Saputo qui s'enrichissent...L'UPA se fou totalement des producteurs. Un conseil aux producteurs, vendez tout ce qui s'appelle quota

    American Cheese - 2022-01-06 20:07
  • Notre député fédéral va nous dire au prochaine élection qu’il était présent

    Pier - 2022-01-07 11:27
  • 🥛 Vous aimez les crêpes… ❓

    🥛 C’est vrai que les produits laitiers, c’est pas « donné »;

    🥛 Hormis le fait de mettre un soupçon de lait dans mon café filtre du matin ou bien quand me prend l’envie de manger des céréales, je consomme depuis plusieurs années du Lait de soya;

    🥛 En effet, depuis « quelques » années je consomme du Lait de soya bio aromatisé aux fraises; je trouve ça bon au goût et bon pour ma « santé »;

    👉 Wow, il s’agit d’une opinion personnelle, je ne suis pas médecin et j’ai pas envie que le Collège des médecins viennent cogner à ma porte❗️Libre à vous de….

    🥛 Et pour ceux qui ne l’aurait pas remarqué, lors de votre prochaine visite en épicerie vous serez surpris de lire la nomenclature du contenu et, Oh Surprise, que le prix d’un litre de ce breuvage me semble fort raisonnable;

    🥛 Perso, le rapport qualité/prix m’impressionne;

    🥛 Jusqu’à tout récemment je pouvais m’en procurer du bio, nature ou aromatisé pour 2,00$🇨🇦;

    🥛 Oui, oui, j’y arrive❗️

    🥛 Un jour, j’ai réussi à convaincre ma conjointe qu’on pourrait au moins essayer une fois… ou deux… de se faire des crêpes « blanches » et pourquoi pas également au sarrazin en utilisant du Lait de soya bio non aromatisé pour « ouaire » si ça serait mangeable ou pas ❓

    🥛 Ben oui, non seulement on est pas morts, non seulement on a trouvé ça bon au goût, mais je n’ai plus besoin de plaider la cause à chaque fois❗️

    🥛 Ça fait que…❓

    Septuagénaire de Québec - 2022-01-07 14:45
  • Je conseille au monde d'acheter les produits hors Québec et hors Canada, ca va mettre de la pression au système de mafieux qui va finir par péter bientôt. Ca suffit ce favoritisme! Il faut y mettre fin le plus tôt possible!

    Pro USA - 2022-01-10 06:39