Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Transport par autobus

Près de 80 citoyens signent pour le maintien de la ligne Québec-Saint-Georges

durée 10h00
21 septembre 2022
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

L'entreprise Autobus Breton inc a communiqué la fermeture définitive de la ligne qui relie Saint-Georges à Québec le 15 septembre. En réponse à cette annonce, une pétition a été signée par près de 80 personnes. 

Le président de l’entreprise, Pierre Breton, avait justifié cette décision par le « refus des préfets de Beauce-Sartigan, Robert-Cliche et Nouvelle-Beauce de renouveler le support financier qu’ils ont octroyé dans le passé. » 

La pétition a été lancée par une citoyenne de Saint-Georges, Amélie Carrier, il y a cinq jours dans le but de montrer que les Beaucerons n’ont pas dit leur dernier mot pour faire valoir l’importance de ce genre de ligne entre Québec et la Beauce. Celle-ci soutient que la raison la plus importante est qu'elle permet d'attirer des gens qui voudraient s'installer pour participer à l’économie locale.

Une ligne essentielle pour Amélie Carrier
Amélie Carrier a fait ses études à l’Université Laval entre 2011 et 2016. Elle a complété un baccalauréat en langue française et réaction professionnelle ainsi qu'un certificat en création littéraire, malgré les limites imposées par son handicap visuel. Depuis 2019, elle s’est associée avec une collègue en révision qui réside à Lévis. Ensemble, elles offrent des services de rédaction, de révision et de coaching, majoritairement en ligne, mais qui demandent des déplacements de représentation pour se faire connaître (contacts d’affaires) et pour se rencontrer entre associées.

Pendant les multiples confinements, cette jeune entrepreneure a également réussi à mettre un point final à son premier roman qu’elle a lancé en mai dernier. Ce projet l'amène donc à voyager souvent dans les diverses villes du Québec, notamment Québec et Montréal, pour participer à des salons du livre et rencontrer ses lecteurs et lectrices.

« Actuellement, je dois me déplacer souvent à Montréal ou Québec pour des activités culturelles qui m’aident à rencontrer mes lecteurs et lectrices ou à partager avec des passionnées d’écriture comme moi, ce qui me motive beaucoup dans mon écriture, entre autres et me sors de mon isolement. Et pour me rendre à Montréal, je dois d’abord passer par l’Autocar Breton. De plus, à Québec, je connais aussi plusieurs citoyens qui, par choix, ne conduisent pas et viennent me rencontrer par cet autobus. Sans oublier que je dois me déplacer souvent pour des rendez-vous médicaux obligatoires à l’Institut de réadaptation en déficience physique du Québec (IRDPQ) à Québec. Je ne peux conduire de véhicule et l’autocar restera toujours mon moyen de transport fiable et sécuritaire pour mes déplacements », a raconté la jeune femme.

Par conséquent, l’annonce de la fermeture imminente de ce service de transport interrégional a généré beaucoup d’anxiété pour cette Beauceronne. Elle souhaite ainsi faire entendre la voix des clientèles qui seront lésées.

« Des jeunes Beaucerons pourraient décider de rester à Québec après leurs études, pareil pour les immigrants, ils hésiteront à venir s’installer à un endroit où en sortir devient difficile. Ce service, encore utilisé par 15 000 personnes par année, a encore sa place, une augmentation de 1 000 personnes depuis 2018 », a-t-elle souligné. « Dans cette période où la Beauce a besoin plus que jamais de main-d’œuvre immigrante, que la population est vieillissante, alors que le transport en commun prend toute sa place dans le contexte environnemental actuel, enlever ce service me semble autant incohérent qu’en 2018, à la différence que cette nouvelle annonce me donne envie de déménager à Québec, ce qui, je ne pense pas, est une bonne nouvelle pour Saint-Georges, et ses environs. »

En 2018, la ligne devait être coupée le 31 décembre. Cependant, Amélie Carrier avait mené le même combat et récolté 230 signatures.

Une rencontre d'information
Amélie Carrier sera ce soir au conseil de la MRC Beauce Sartigan (2727 boulevard Dionne) à 20 h pour en parler avec les principaux intéressés. Elle souhaite faire valoir que le soutien financier des MRC est primordial pour que le service soit maintenu.

C'est la première étape de son combat avant d'envoyer des lettres à chacun des acteurs du dossier, soit aux préfets des MRC concernées, aux députés et aux maires des principales villes concernés par l'arrêt et à Pierre Breton.

À lire également
Fermeture de la ligne d’autobus Québec-Saint-Georges: les préfets stupéfaits

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Focus emploi présente son rapport annuel à ses membres

Focus emploi a présenté à ses membres son rapport annuel de l'année 2021-2022 lors de son Assemblée générale annuelle le 28 septembre. Un total de 59 participants ont reçu différents services : rédaction de CV et lettres de présentation, préparation à l’entrevue d’embauche, service d’orientation, bilan professionnel, aide pour la recherche ...

durée Hier 11h00

Le prix moyen d'une maison en août était de 67 % supérieur au «niveau abordable»

Le directeur parlementaire du budget affirme que le prix national moyen d'une propriété en février était supérieur de plus de 50 % à ce qu'il était il y a deux ans, avant la pandémie. Dans un nouveau rapport, publié jeudi, le directeur parlementaire du budget (DPB) indique que le prix national moyen des propriétés au Canada est ainsi passé de 551 ...

29 septembre 2022

Transport par autocar en Beauce: la pétition atteint 525 noms

La pétition, démarrée par Amélie Carrier contre l’arrêt du transport interurbain par autocar entre Québec et Saint-Georges, dépasse maintenant les 525 noms. La résidente de Saint-Georges, qui utilise couramment le service parce qu'elle souffre d'un handicap visuel, avait déposé une première pétition de presque 200 noms à la séance du conseil des ...