Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Fondation le 15 décembre 1962

L’Association des propriétaires de boisés de la Beauce a 60 ans 

durée 18h00
16 décembre 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Le 15 décembre 2022 a marqué les 60 ans de fondation de l’Association des propriétaires de boisés de la Beauce.

Un soixantième anniversaire qui ne manquera pas d’être souligné tout au long de la prochaine année, ont signifié les actuels dirigeants.

L'organisme a vu le jour dans la foulée de la Loi sur la mise en marché des produits agricoles, alimentaires et de la pêche qui a été sanctionnée en 1956. Son adoption constituait l'aboutissement d'une lutte de plus de 30 ans des agriculteurs pour rétablir un équilibre dans les rapports commerciaux entre eux et les acheteurs de produits agricoles. Le bois est un produit agricole, au sens de la loi.  

En 1962, six années après l’adoption de cette loi, un groupe d’agriculteurs de la région, qui produisaient du  bois à pâte pour des intermédiaires (brokers) à la solde des compagnies papetières, ont mis sur pied le Syndicat des producteurs de bois de Québec-Sud, dans le but d’établir un certain rapport de force entre les producteurs  de bois et les compagnies. 

Il aura fallu quatre années de plus pour que les producteurs du Syndicat de Québec-Sud se dotent d’un plan  conjoint pour la mise en marché de leur bois à pâte, dans le cadre de la Loi sur la mise en marché des produits agricoles. Modifié au fil du temps pour s’adapter aux changements, le Plan conjoint des producteurs de bois de la Beauce est toujours en vigueur. Un jour, si les propriétaires de boisés le veulent, il pourrait être étendu à la mise en marché du bois de sciage.  

En 1981, le Syndicat des producteurs de bois de Québec-Sud changeait son nom pour celui de Syndicat des  producteurs de bois de la Beauce. Et finalement, le nom de l’Association des propriétaires de boisés de la Beauce fut adopté en 2005, afin d’être plus inclusif, puisqu’on est d’abord propriétaire de boisé avant d’être  considéré comme producteur de bois.  

Jusqu'à présent, six personnes ont présidé aux destinées du regroupement soit François Nadeau (novembre 1962 à avril 1969), Jacques Veilleux (mai 1969 à février 1982), Jean-Luc Bilodeau (février 1982 à mai 1996), André Lantagne (mai 1996 à avril 2006), Marc-Yvon Poulin (mai 2006 à avril 2013) et Éric Cliche (mai 2013 à décembre 2022).

L’Association entend bien souligner cet anniversaire de différentes façons et profiter de certains événements  comme les AGA et autres réunions pour en parler. Déjà, le logo du regroupement a été modifié pour rappeler le 60e anniversaire et sera utilisé tout au long de cette année de commémoration.

À lire également
Éric Cliche passe de président à directeur général de l'APBB

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Investissement Québec soutient cinq entreprises beauceronnes

La tournée Productivité Innovation d’Investissement Québec a profité de son passage en Chaudière-Appalaches pour annoncer son soutien à neuf entreprises, dont cinq en Beauce. Ces neuf entreprises ont bénéficié de l’accompagnement et d’un appui financier de la société d’État totalisant près de 16 millions de dollars. « À Investissement Québec, ...

30 janvier 2023

L'entreprise Matiss transmise aux mains de la génération suivante

Jacques Martel, président de Matiss, a annoncé qu’il passait le flambeau à la prochaine génération, soit à sa fille Virginie Martel, qui était jusqu’à maintenant directrice des ressources humaines pour Matissoft, et à Bobby St-Pierre, qui agissait à titre de directeur financier pour Matiss depuis 2018. Bobby St-Pierre assurera dorénavant la ...

27 janvier 2023

Les employeurs agricoles saluent la contribution essentielle des travailleurs étrangers temporaires

L’Union des producteurs agricoles (UPA) salue la contribution des quelque 20 000 travailleurs étrangers temporaires (TET) qui viennent chaque année œuvrer dans les champs de la province et réitère qu’ils sont essentiels à l’autonomie et la sécurité alimentaire du Québec et du Canada. « La pénurie de main-d’œuvre touche le milieu agricole depuis ...