Publicité

31 mai 2020 - 04:00

L'INOUBLIABLE HÔTEL ARNOLD DE JERSEY-MILLS

Toutes les réactions 2

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Pour qu'un souvenir nous rende à la fois nostalgique et radieux, il doit nous ramener en mémoire des événements qui représentent des moments heureux de notre passé. Or, quand on pense à l'Arnold d'autrefois, on se remémore de belles réceptions de noce ou autres où nous rencontrions nos parents et amis dans une ambiance festive. C'était un bel établissement, propre et chaleureux, que nous ne pouvions manquer d'apercevoir lorsque, par une belle journée d'été, nous nous rendions déguster une bonne crème glacée molle au Dairy Cream qui était situé juste en face. La première photo nous montre ce mémorable édifice dans les années '70, avec sa piscine invitante agrémentant la vie des clients lors de leur séjour en Beauce. Remarquez les statuettes en ciment de jeunes garçons installées aux quatre coins de la piscine, que le propriétaire avait ramenées lors d'un voyage en Floride. Ces quatre chérubins assuraient la circulation de l'eau à travers le système de filtration et la ramenaient dans la piscine par leur voie...naturelle. Sur la 2e photo (tirée d'une carte postale), regardez bien à l'extrême droite, on y voit un avion stationné près de l'édifice. En effet, entre 1954 et 1965 environ, il y eut un petit aéroport aménagé juste à l'arrière de l'hôtel (Eastern Airways Ltd), ce qui a permis la réalisation d'un exploit unique: le pilote réservait à l'avance le dernier motel de la rangée et se rendait jusqu'à la porte à seulement quelque pas de son aéronef, ce qui en faisait probablement l'endroit le plus rapproché au monde où un pilote pouvait disposer de sa chambre d'hôtel. Sur la 3e photo, on aperçoit l'Arnold Express qui promenait les gens autour des lieux pendant les belles journées d'été, lorsque Neil Mathieu en était le propriétaire dans les années '90. La 4e photo nous offre une vue nostalgique sur le lobby accueillant les visiteurs lors de leur séjour à cet endroit sympathique en 1954.

L'histoire de l'hôtel Arnold s'est déroulée sur une période de 62 ans, de 1948 à 2010. Avant sa vocation hôtelière, le premier propriétaire de l'immeuble fut l'irlandais Wilfrid Cathcart. Après son décès, sa veuve vendit cet imposant bâtiment à la compagnie forestière John Breakey Limited, en 1921. Cette importante entreprise y a établi ses bureaux et son centre administratif pour la région. Lorsqu'en 1948 l'édifice fut mis en vente, Florian Pomerleau s'en porta acquéreur. Secondé par son épouse Candide Plante, le couple y opéra avec succès l'hôtel Arnold Lodge pendant 20 ans, ne cessant d'agrandir et améliorer les lieux, incluant une piscine et un gazébo. En 1968, Marc Lapierre et sa femme Gisèle Lemieux devinrent propriétaires et renommèrent les lieux «l'Auberge Motel Benedict Arnold» en 1976. Neil Mathieu et Julie Bélanger en furent les derniers propriétaires sous sa forme hôtelière. Achetée en 1992 par le couple, l'auberge deviendra l'École d'Entrepreneurship de Beauce en 2010 sous la gouverne de Marc Dutil. Ce site reste gravé dans nos mémoires. Que de belles réceptions y ont eu lieu. Combien de noces y ont été célébrées!


Photo 1 gracieuseté de Bastien Lapierre. Photo 2 d'une carte postale. Photo 3 de dame Denise Grenier. Photo 4 du fonds Claude Loubier. Photo 5 de l'Éclaireur-Progrès de novembre 2009. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Ma noce a eue lieu à cet endroit que de beaux souvenirs septembre 2008.

    Claude - 2020-05-31 10:51
  • Merci Pierre pour cet article qui nous rappelle de si beaux souvenirs. Hôtel très bien tenue par tous les proprios, renommé pour sa table, courtoisie envers les clients etc. C'était le bon temps.

    Louisette G Fouquet - 2020-06-02 09:35