X
Rechercher
Publicité

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Vue de maisons anciennes de Saint-Georges vers 1920

durée 05h00
27 mars 2022
durée

Temps de lecture :

5 minutes

Par Pierre Morin
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Rare photo ancienne montrant un vaste panorama d’un secteur exceptionnel de notre ville il y a 100 ans. J’ai tenté d’identifier les plus importantes. Voici la description de celles indiquées par des numéros.

1- La maison (à trois étages) du plus renommés des photographes de l’histoire de notre ville J. A. Gagnon. C’était une grosse résidence. Elle fut construite vers 1899 et est restée dans la famille Gagnon pendant trois générations. Elle existe encore et est maintenant un édifice à appartements, en face de Chaussures Cameron.

2- La maison des notaires Gilbert, dans la 123e rue. Bâtie en 1909 par les menuisiers Joseph Gilbert et son frère. A appartenu au notaire Adalbert Gilbert puis son fils le notaire Marcel Gilbert. Est restée dans la famille Gilbert jusqu’au décès de Raymonde en 2016. Ce fut l’une des plus belles maison de Saint-Georges. Elle existe encore mais aurait besoin d’importantes rénovations.

3- La résidence qui a longtemps appartenu à l’ancien Maire Josaphat Poulin. On aperçoit à peine l’immeuble entre les branches. Il est allé y habiter peu de temps après son mariage qui a eu lieu en 1928 et y a élevé sa famille. Il est décédé le 31 juillet 1977. Quelques mois plus tard, le 10 novembre 1977, sa résidence fut démolie pour y ériger une clinique médicale qui existe encore, dans la 123e rue, c’est maintenant la Clinique Dentaire Hélène Nadeau.

4- La maison Moisan. Elle était très ancienne, construite en 1866. A appartenu au notaire Louis Moisan, puis à sa veuve, puis à son fils Jules. Ce fut longtemps un bureau de poste. En 1913, on y a ajouté une importante annexe (à droite) d’un style totalement différent. Le tout fut démoli en 1973 pour y ériger un imposant édifice commercial qui existe encore, c’est aujourd’hui le Comptoir Régional de Beauce.

5- L’ancien bureau de poste adjacent à la maison Moisan. Cette annexe fut construite en 1913 par le Département fédéral des Postes, donc premier bureau de poste de Saint-Georges situé dans un édifice appartenant au gouvernement, car auparavant les postes étaient situés dans des maisons privées. Cet immeuble fut démoli en même temps que la maison Moisan décrite au paragraphe précédent.

6- Maison blanche de deux étages, au toit en mansarde, très ancienne. Elle existe encore mais a tellement été modifiée qu’elle est aujourd’hui méconnaissable. Il semble qu’elle fut déplacée plus à l’est lors de l’érection de la 2e avenue en 1912-14. M. Antonio Gilbert (Gilbert Radio Service) l’a acquise vers 1945 et y a longtemps résidé avec sa famille. Elle fut rénovée dans les années ‘60. Elle existe toujours, juste en avant de l’Assiettée Beauceronne.

7- On l’appelle  «la maison Godbout» parce qu’elle a appartenu à Arthur Godbout, son premier propriétaire. Une résidence de style néo-gothique bâtie en 1904 par les frères Bérubé et Olivier Morissette. Elle existe encore et son recouvrement est maintenant blanc, avec toiture verte. Elle abrite depuis plusieurs années la Bijouterie et Joaillerie du Patrimoine.

8- Suite à un grave incendie survenu en 1908, on a construit cet immeuble en 1908-09 pour des bureaux d’affaires. M. Henri Lacroix s’en porta acquéreur en 1935, puis cette maison passa à Roger Dutil en 1941. Par la suite, pour faire place au magasin Peoples, elle fut déménagée sur le boulevard Lacroix en avril 1965. Finalement démolie le 9 juin 2004 pour ériger l’édifice qui loge aujourd’hui le siège régional de Desjardins sur le boulevard Lacroix.

9- Maison ancestrale construite vers 1915. Longtemps habitée par Rémi Bolduc qui fut maire de 1927 à 1931. Puis a appartenu au Juge Paul É. Baillargeon. Elle n’est plus à cet endroit car elle fut déménagée en 1979 pour faire place au bloc à appartements «le Cinq-Étoiles». Elle est maintenant située au 235 de la 150e rue et très bien conservée.

10- Cette imposante résidence, située dans la 125e rue, fut érigée en 1908-09 par Georges Poulin. Elle passa ensuite à son fils Réal Poulin qui y a élevé sa famille. Cette maison est encore au même endroit, tout juste en arrière de l’édifice commercial du coin Chrono-Cité.

11- La maison d’Antonio Bureau, construite au début des années 1900 au pied de la 125e rue. En 1972, son fils Marcel Bureau remplace cette maison par un imposant édifice commercial (incluant six logements) pour y loger son nouveau magasin Place Bureau. L’immeuble appartient maintenant à la troisième génération Mario Bureau.

12- Cette maison appartenait autrefois au bijoutier Philippe Drouin, c’était à la fois sa résidence privée du côté gauche à l’avant et son local de bijoutier était à droite. Vers 1971-72, M. Dominique Bernard l’a acquise pour y établir son magasin Au Bon Marché Bernard. Cet immeuble a été rénové à plusieurs reprises et est aujourd’hui un superbe édifice commercial.

13- Cette superbe maison existe encore, elle fut construite en 1909 par les frères Bérubé pour le notaire Jean Lavoie et sa famille. Par la suite, elle fut aussi habité pendant plus de 25 ans par les familles d’Eugène puis Georges Roberge. Dans les années ‘70, salon funéraire. Puis cabinet de dentiste.

14- On l’a appelée «maison Lacroix», quoiqu’elle fut construite en 1916 par le marchand Joseph Gagné, qui avait acheté le terrain de Joseph Veilleux. Elle fut acquise par Henri Lacroix en 1941 et habitée par sa famille jusqu’à son achat par la ville le 27 avril 2009. Puis démolie en 2015 pour y ériger la nouvelle caserne de pompiers inaugurée en 2021.

15- Cette imposante maison existe encore, voisine du magasin Au Bon Marché Bernard. Son entrée en hémicycle est remarquable. Elle fut longtemps habitée par le Dr Georges Cloutier. Elle fut transformée il y a longtemps en bloc à appartements.

16- La maison la plus coquette et mignonne de Saint-Georges. Construite vers 1901, ses premiers propriétaires furent les frères Alexandre et Ferdinand Jolicoeur. Elle a conservé son style antique et est en excellent état de conservation. C’est depuis près de 50 ans un salon d’esthétique et de coiffure appartenant aux trois soeurs Roy, le salon Édith Serei.

Photo du fonds Claude Loubier. Texte et recherches de Pierre Morin.

Visionnez tous les textes de la Société historique


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • CG
    Carl Giguere
    temps Il y a 2 mois
    Maison no:15 le Dr Victor Cloutier

RECOMMANDÉS POUR VOUS


La « Situationship »

La « Situationship » «Le mois dernier, Marie a rencontré Simon, un homme fantastique avec qui elle passe beaucoup de temps et qui la fait sentir comme une princesse. Activités de couple, affection à profusion, relations sexuelles et mots doux sont au rendez-vous. Marie développe des sentiments et est certaine que son homme aussi…jusqu’à ce ...

23 mai 2022

Jusqu'où iront les hausses de prix ?

JUSQU’OÙ IRONT LES HAUSSES DE PRIX? De semaine en semaine, lorsque je fais mes emplettes à l’épicerie et le plein de mon réservoir à essence, je ne puis m’empêcher de constater que les prix sont constamment en hausse. Selon les dirigeants d’entreprises, toutes les raisons sont bonnes pour justifier de telles hausses : les problèmes ...

22 mai 2022

Les magasins de Thibaudeau et Frère d'il y a 100 ans

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Les Thibaudeau «cayens» (de descendance acadienne) ont été très actifs dans l’histoire de notre ville. Deux d’entre eux, Philippe et Georges fils ont brassé de grosses affaires il y a un siècle sous le nom de «Thibaudeau et Frère». Cette entreprise a eu au ...