Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pier Dutil

Une éclipse de cerveau

durée 18h00
1 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Pier Dutil

À moins de vivre sur une autre planète, vous savez déjà que lundi prochain, le 8 avril, une grande partie du Québec, incluant la Beauce, pourra assister à un phénomène astronomique rare, une éclipse solaire totale.

Cela se passera en plein jour, plus précisément en fin d’après-midi. Et, puisque la prochaine éclipse solaire totale ne sera pas de retour au même endroit avant 2106, soit dans 82 ans, il y a fort à parier que ce sera la toute dernière fois que vous et certainement moi aurons l’occasion d’assister à un tel phénomène.

Quelle belle occasion

Quand nous avons l’occasion d’observer un tel phénomène, il est de mise de tout mettre en branle pour en profiter au maximum. Déjà, des activités scientifiques sont en préparation pour nous informer et nous guider afin d’observer l’éclipse en toute sécurité. 

Eh bien, croyez-le ou non, 12 des 61 Centres de services scolaires du Québec ont décidé de fermer les écoles lundi prochain. Plutôt que de profiter de cette occasion unique pour partager avec les élèves des connaissances scientifiques et observer ce phénomène en toute sécurité, on choisit de laisser les enfants à la maison, laissant aux parents la responsabilité de vivre ce moment avec leur progéniture.

Ainsi, s’il se produit quelque chose, si un jeune observe l’éclipse sans une protection adéquate et affecte sa vue, les écoles s’en laveront les mains et pourront rejeter la responsabilité sur le dos des parents. Quel courage!

Plutôt que de faire preuve d’initiative, de profiter de ce beau moment pour éveiller la curiosité de nos jeunes, tout en les sensibilisant à l’importance de vivre cet instant en toute sécurité, on choisit la facilité. Quelle belle occasion ratée!

Et, pour justifier cette décision, on a invoqué les risques reliés à de possibles problèmes aux yeux des enfants.

La mission première de l’école est d’éduquer, non pas d’enseigner la peur.

Bravo au CSSBE

Heureusement pour nous, en Beauce, dans un communiqué émis par le Centre de services scolaires de la Beauce-Etchemin, on nous apprend que les écoles primaires et secondaires, de même que les centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes demeureront ouverts le 8 avril prochain.

Dans ce même communiqué, le Directeur général du CSSBE, Fabien Giguère, déclarait : «C’est une occasion formidable d’enseigner les sciences dans un contexte concret, ce qui est en cohérence avec notre mission éducative.» Admettez avec moi que ça fait plaisir à lire.

Lors d’un échange téléphonique avec Madame Joannie Demers, Agente de développement aux communications du CSSBE, j’ai appris qu’au niveau primaire, la journée sera prolongée jusqu’à 16 h 30 pour permettre aux élèves et aux professeurs de vivre cet événement de façon sécuritaire. Les enfants et tous les membres du personnel se verront remettre une paire de lunettes solaires certifiées.

À la fin de la journée, les parents devront aller chercher les enfants aux écoles, car il n’y aura pas de transport en autobus, ce qui est un accommodement fort raisonnable.

Pour les élèves du secondaire, des centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes, il n’y aura aucun changement à l’horaire et le transport scolaire sera disponible en fin de journée.

Peur d’avoir peur

Si de tels arrangements sont possible dans 49 Centres de services scolaires, pourquoi ne pas agir de la même façon sur l’ensemble du territoire québécois?

À Laval, on avait même déjà acheté les lunettes certifiées pour distribuer aux enfants. Non seulement on fermera les écoles, mais on a interdit aux professeurs de distribuer les lunettes aux enfants. Du pur gaspillage!

Il y a des millénaires, lorsque survenait une éclipse totale du soleil, par ignorance, certains croyaient qu’il s’agissait là d’une menace des dieux. Heureusement, avec le temps et les développements scientifiques, nous sommes maintenant à même de profiter d’un tel phénomène pour enrichir nos connaissances.

Malheureusement, il semble que certains dirigeants scolaires n’ont pas évolué au même niveau. On assiste ainsi à une éclipse de cerveau chez certains.

Une éclipse solaire totale survient à un même endroit en moyenne une fois à tous les 375 ans. Certaines régions du Québec ont déjà vécu ce phénomène en partie ou en totalité en 1932, 1963 et 1972.

Cette année, l’éclipse solaire totale pourra être observée dans un corridor d’une largeur d’environ 200 kilomètres situé principalement le long du fleuve Saint-Laurent, dans les régions suivantes : Montréal, Montérégie, Estrie, Centre-du-Québec et Beauce.

Je me réjouis de la décision prise par les dirigeants du CSSBE et je fais pleinement confiance aux professeurs pour tirer profit de cette occasion unique avec leurs élèves.

Depuis que le monde est monde, il y a des éclipses de soleil, des éclipses de lune et, en 2024, on vient d’apprendre que, chez certains, il y a des éclipses de cerveau…

Visionnez tous les textes de Pier Dutil

Pensée de la semaine

Je dédie la pensée de la semaine aux dirigeants des 12 CSS qui ont choisi de fermer leurs écoles le 8 avril prochain :

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Il pleut des milliards de dollars

Le déficit de près de 40 milliards de dollars (40 G$) annoncé la semaine dernière par le Gouvernement Trudeau contient une panoplie de nouveaux programmes mis de l’avant afin de permettre à Justin Trudeau de remporter la prochaine élection prévue pour octobre 2025. Loin derrière les Conservateurs de Pierre Poilievre dans les sondages, Justin ...

durée Hier 8h00

Les exploits incroyables d'Édouard Lacroix dans les chantiers américains

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Dans les années 1920 et '30, Édouard Lacroix fut le plus grand entrepreneur forestier de l'Est des États-Unis. Il s'illustra principalement en obtenant des faramineux contrats de coupes de bois pour les plus grandes compagnies américaines. Son principal avantage est ...

15 avril 2024

Il est où le bonheur?

En 2016, l’auteur-compositeur-interprète français Christophe Maé chantait «Il est où le Bonheur?» Eh bien, croyez-le ou non, aujourd’hui, dans cette chronique, je suis en mesure de vous indiquer où se trouve le bonheur. Je n’ai pas la prétention d’avoir effectué une grande découverte. J’ai tout simplement consulté les résultats d’une recherche, ...