Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Centre-Femmes de Beauce

L’histoire de Martine

durée 08h00
23 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Centre-Femmes de Beauce
email
Par Centre-Femmes de Beauce

La première année
Valentine est assise devant lui. Trois semaines depuis leur première rencontre. Elle ne voit que son sourire et ses yeux brillants. Il la complimente sans arrêt, lui offre des cadeaux et ils commencent déjà à faire des projets de vie. Il lui dit : « Jamais je ne te ferai souffrir, je serai toujours là pour toi. Tu es la femme de ma vie! »

La deuxième année
Après un an de fréquentation de rêve, il met un genou à terre et demande Martine en mariage dans un magnifique restaurant romantique. Elle observe la bague et son amoureux. Elle trouve ça rapide, mais elle l’aime tellement et la vie est si belle qu’elle crie OUI! Le mariage sera cet été, avec tous les gens qu’ils aiment.

La troisième année
Martine se fait belle pour sa première fête de l’Amour de femme mariée. Son mari l’amène manger au restaurant. Il arrive du travail avec de jolies fleurs et l’embrasse. Puis il voit sa robe et lui dit : « C’est beaucoup trop décolleté ma chérie, tu sais que je n’aime pas que les autres hommes te reluquent. » Martine va se changer et choisit une robe qu’il aime. Elle passe une très belle soirée. 

La quatrième année
Martine ne sait pas à quoi s’attendre. Son mari n’a rien préparé. Elle décide de faire un repas qu’elle sait qu’il aime vu qu’il critique beaucoup sa cuisine dernièrement. Il dit qu’elle devrait demander à sa mère les recettes qu’il mangeait avant ; c’était meilleur. Martine ne sait pas non plus quoi porter même s’ils ne sortent pas. Elle a choisi de beaux dessous rouges assortis tout neufs sur une robe noire simple. Elle espère qu’il aimera ça. Mais non… « ça fait pute » qu’il lui dit. Il prend « son dû » et s’endort. 

La cinquième année
Martine a peur. Son mari a failli frapper un homme qui l’a regardée hier. Il dit que c’est sa faute, qu’elle lui a fait un sourire. Il vient de rentrer et elle redoute ce qu’il dira. Elle a l’intention de le quitter. Mais il lui crie qu’elle va revenir en courant vers lui quand elle va se rendre compte qu’elle est trop idiote pour vivre toute seule. Martine baisse la tête et se sent toute petite. Elle reste…

La violence s’installe souvent lentement. Elle est sournoise. On n’y croit pas. On refuse parfois de la voir. Mais elle existe. 

Martine pourrait s’appeler Diane, Jade, Violette… ça pourrait être vous.

Vous pouvez rejoindre une intervenante au Centre-Femmes en composant le 418 227-4037 (poste 2)

Visionnez tous les textes de Centre-Femmes de Beauce inc.


 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 8h00

Les exploits incroyables d'Édouard Lacroix dans les chantiers américains

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Dans les années 1920 et '30, Édouard Lacroix fut le plus grand entrepreneur forestier de l'Est des États-Unis. Il s'illustra principalement en obtenant des faramineux contrats de coupes de bois pour les plus grandes compagnies américaines. Son principal avantage est ...

15 avril 2024

Il est où le bonheur?

En 2016, l’auteur-compositeur-interprète français Christophe Maé chantait «Il est où le Bonheur?» Eh bien, croyez-le ou non, aujourd’hui, dans cette chronique, je suis en mesure de vous indiquer où se trouve le bonheur. Je n’ai pas la prétention d’avoir effectué une grande découverte. J’ai tout simplement consulté les résultats d’une recherche, ...

14 avril 2024

Avez-vous connu le restaurant Chuckwagon?

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Il y a déjà eu un restaurant Chuckwagon à Saint-Georges il y a plus de 40 ans, mais l'orthographe de ce nom sur la pancarte avait été modifié, c'était «CHUCKWAG'N». On avait enlevé le «O» et remplacé par un apostrophe, de sorte que la prononciation était plus à ...