Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Samedi tranquille pour la culture

durée 22h02
30 septembre 2006

Le Centre Marie-Fitzbach et les trois activités qui y étaient organisées aujourd’hui dans le cadre des Journées de la culture n’ont pas su concurrencer le soleil et la petite brise automnale. Les gens ont décidé de profiter du beau temps, croit la responsable de la bibliothèque, Carole Michel. Les activités sont tombées à plat, mais les expositions sont là pour quelque temps encore, ce qui donnera l’occasion à la population d’aller les découvrir.

Oeuvres à emporter
Le dévoilement de la nouvelle image de la collection Héritage Chaudière-Etchemin s’est fait entre membres du conseil d’administration et quelques curieux présents à la bibliothèque. Carole Michel, également membre du C.A. d’Héritage Chaudière-Etchemin, a expliqué le nouveau concept entourant la collection patrimoniale d’œuvres d’art qui porte désormais le nom de «Œuvres à emporter». Les murs du premier et du deuxième étage de la bibliothèque accueillent les œuvres de la collection qui se veut de plus en plus mobile. «Elle se promène déjà dans les écoles de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, mais on souhaite qu’elle soit encore plus itinérante, qu’elle soit vue dans les environs de Québec et même en France», a mentionné Carole Michel. L’organisme, créé en 1993, a pour but de préserver un patrimoine artistique vivant en Beauce. La collection compte pour le moment 56 pièces réalisées par une quarantaine d’artistes différents. De trois à quatre œuvres sont achetées par année grâce à de généreux mécènes. Les critères de sélection des artistes sont qu’ils doivent être né(e)s en Beauce-Etchemin, qu’ils aient passé une partie de leur vie dans la région ou que leur œuvre traite d’un sujet touchant la région. Le nouveau concept de la collection se retrouvera également sur le site Internet de l’organisme, actuellement en préparation.

Évolution multicolore
L’exposition Évolution multicolore de l’artiste Mélanie Lachance a débuté aujourd’hui au Centre Marie-Fitzbach. Les illustrations du conte 'L’envol de Maya' écrit par le conjoint de Mme Lachance, Félix Nunez, sont exposées au deuxième étage du Centre Marie-Fitzbach. Les traces de l’évolution des personnages et des dessins, faits au crayon de bois, sont montrées. Il s’agit de sa première exposition en Beauce, mais elle a déjà présenté les personnages de 'L’envol de Maya' aux Galeries du Faubourg de Québec, du 6 au 29 juin dernier. Une section est réservée aux gagnants du concours littéraire que Félix Nunez a organisé au cours de l’année dans les écoles primaires de la Beauce et de Québec. Les élèves de 5e et 6 année devaient écrire une histoire inspirée des thèmes de la tolérance et du respect. Mélanie Lachance souligne qu’elle préfère habituellement l’art abstrait, mais que les couleurs et textures (certaines œuvres sont en acrylique) la représentent bien. Elle ne dit pas non à la possibilité de faire d’autres expositions dans le futur, mais explique que pour le moment elle s’occupe de sa petite famille. On peut voir les illustrations et découvrir la magie du conte 'L’envol de Maya' jusqu’au 9 octobre.

Retrouver ses racines
Les deux bénévoles et membres de la Société de généalogie de la Beauce, Jean-Nicol Dubé et Gisèle Boucher n’ont reçu que très peu de visiteurs samedi après-midi. La Société, fondée en 1991, compte une cinquantaine de membres. Jean-Nicol Dubé parlait fièrement d’un ouvrage, d’«une brique» qui paraîtra en février 2007 sur les actes notariés de Saint-Joseph.Tous les baptêmes, mariages et décès, à partir du début de la municipalité en 1737 jusqu’en 2005 seront inscrits dans ce recueil. «Cela facilitera grandement les recherches des gens de Saint-Joseph», expliquait M. Dubé. Les deux passionnés de généalogie expliquaient que les façons de retracer ses ancêtres se modifieront dans le futur puisque les gens se marient moins et ne font plus toujours baptiser leurs enfants. Mme Boucher invite les gens qui possèdent des livres de Baptèmes, Mariages et Sépultures à communiquer avec l’organisme, afin de faciliter la recherche des gens désireux de retracer leurs ancêtres. Ils rappellent également que les gens peuvent partir à la conquête de leurs racines tous les 2e et 4e dimanche de chaque mois. Pour plus d’information, consultez le site de l’organisme au http://genealogie.beauce.site.voila.fr.

Julie Beaudoin
EnBeauce.com

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 8h00

L'influenceur Fizz en visite chez Tite Frette

La boutique Tite Frette de Saint-Georges accueillera l’influenceur Fizz ce samedi 2 mars dès 13h pour officialiser une nouvelle section Sugar Daddy’s Express.  Avec plus de 200 000 abonnés sur Tik Tok, Fizz incarne l’image de la boutique Sugar Daddy’s de Québec. Il se déplace dans tous les commerces Tite Frette avec le même objectif: mettre en ...

27 février 2024

La Librairie Sélect célèbre les auteurs d'ici

Dans le cadre des célébrations de ses cinquante années d'existence, la Librairie Sélect de Saint-Georges convie la population à une événement très spécial, soit celui de venir rencontrer une panoplie d'auteurs et d'autrices de la région, le jeudi 7 mars prochain. Prenant la forme d'un 5 à 7, cet événement réunira plus d'une vingtaine d'écrivaines ...

24 février 2024

Ariane Desbiens pourrait devenir la Photographe portraitiste de l'année

L'artiste Ariane Desbiens a été nommée parmi les finalistes du prestigieux prix de Photographe portraitiste de l'année des Photographes professionnels du Canada (PPOC). Quatre images de la photographe installée à Saint-Georges ont été retenues, dont une création sur le thème d'Alice aux pays des merveilles qui a aussi été sélectionné dans la ...