Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Symposium international de la sculpture 2023

La sculptrice Liliya Pobornikova en cinq réponses

durée 17h00
31 mai 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Germain Chartier
email
Par Germain Chartier, Journaliste

Sous la thématique Sculpter le vent : statures et figures, le Symposium international de la sculpture 2023 de Beauce Art a pris son envol le 21 mai et se poursuit jusqu'au 11 juin, devant le Centre sportif Lacroix-Dutil de Saint-Georges, avec dix artistes venus du monde entier.

Dans le cadre de cet événement, cinq d'entre eux ont accepté de répondre aux questions d'EnBeauce.com.

La quatrième en lice est Liliya Pobornikova, une artiste de 42 ans, native de Bulgarie et résidente de l'Espagne.

Pouvez-vous raconter votre parcours en tant que sculptrice ?

Je suis d'origine bulgare et j'ai étudié à l'Académie d'Art en Bulgarie. Ensuite, j'ai commencé à voyager et à faire des Symposiums comme celui-là (Saint-Georges). J'ai participé à plus de 100 Symposiums dans le monde entier et dans près de 34 pays. C'est ma première fois au Canada.


Pourquoi avoir choisi ce matériau (l’acier) pour sculpter vos œuvres ?

Sur ce Symposium, nous, les artistes avons une grande opportunité de choisir des matériaux différents. Cela nous donne beaucoup de liberté pour réaliser nos oeuvres. Pour moi, le métal est un matériau plus léger, qui me permet de respecter le thème du vent. Il y a un contraste avec la pierre, qui est lourde. Les deux donnent plus de force aux papillons pour décoller du sol et commencer leur vol. 


Que vous inspire le thème «  Sculpter le vent : statures et figures  » de cette année ?

Ce thème était fait pour moi (rire), la sculpture que je suis en train de faire s'appelle « Voler avec le vent » et ce sont des papillons qui sont en train de s'envoler du sol dans une nuée. Je suis donc très contente de ce thème.


À quoi ressemble votre quotidien en tant que sculptrice ?

Les jours sont tous différents parce que je travaille avec beaucoup de matériaux. Parfois, je travaille avec de l'acier iron qui est peint et puis parfois avec de la pierre ou du bois. Je voyage aussi énormément et un mois, je peux être en Chine, puis celui d'après en France. Les jours sont vraiment différents. 


Chaque artiste a sa manière de sculpter une œuvre, comment pourriez-vous décrire votre travail ?

La plupart de mes oeuvres sont généralement en pierre ou en bois. Avec ce genre de matériau, il faut tailler la matière en enlevant les morceaux pour obtenir la forme souhaitée. Dans ce cas, c'est le contraire. Je plie et assemble des morceaux d'acier pour donner le volume souhaité, c'est-à-dire un nuage de papillons volant dans le vent. 

Un rappel que vous pouvez venir rencontrer les 10 artistes inscrits au Symposium international de la sculpture 2023 dans le Quartier des artistes, en face du Centre Lacroix-Dutil de Saint-Georges, jusqu'au 10 juin. La cérémonie de clôture et le dévoilement des oeuvres auront lieu le 11 juin sur la promenade Redmond. Pour info: beauceart.com et www.facebook.com/BeauceArt.

À lire également 

Le sculpteur Nedim Hadziahmetovic en cinq réponses 

La sculptrice Susanne Paucker en cinq réponses

Beauce Art: cinq questions au sculpteur Adrien Bobin 

Le neuvième Symposium international de sculpture de Beauce Art est officiellement lancé!

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Lancement du recueil «Poésie Etcheminoise»

La bibliothèque de Saint-Prosper accueillait vendredi dernier la soirée de lancement du recueil Poésie Etcheminoise, maintenant disponible dans les bibliothèques de la MRC des Etchemins. Entièrement écrit par les élèves de l’école des Abénaquis et l’école des Appalaches, ce livre est le fruit de leur participation à Racines plurielles.  Initié ...

26 mai 2024

Un bel hommage rendu au soldat Florian «Senior» Veilleux

Plus de 125 personnes ont assisté samedi au lancement du livre L'acte de bravoure, qui raconte les gestes héroïques de Victor Florian «Senior» Veilleux, un soldat brancardier du Régiment de la Chaudière, natif de Saint-Benoit-Labre, qui était du débarquement de Normandie en juin 1944. Et environ le tiers de l'assistance, réunie pour l'occasion au ...

25 mai 2024

Quoi faire en Beauce en fin de semaine?

Voici quelques suggestions d'activités communautaires, culturelles, récréatives et sportives qui se tiendront en Beauce au cours de cette fin de semaine. Samedi 25 mai Exposition Poissons d'avril Peintures de l'artiste Louise Champagne. Où: Bibliothèque Madeleine-Doyon — Beauceville Quand: jusqu'à la fin du mois de mai. Grande fin de ...