Publicité
3 juillet 2008 - 10:55

Bien du rire à Saint-Frédéric

Par Pierre-Luc Lafrance, Rédacteur en chef

Le 28 juin, le Théâtre du Vieux Couvent situé au 2190 rue Principale à Saint-Frédéric a lancé sa pièce estivale : Bonnie et Claud. Écrite par Yves Amyot et mise en scène par Mario Boutin, il s’agit d’une comédie policière où l’action se développe à un rythme rapide et où les blagues fusent de toute part.

C’est l’histoire de Bonnie (Nathalie Lessard) et Claud (Pierre Lussier), un jeune couple sans histoire qui désire ardemment avoir un enfant. Seulement, Bonnie a appris qu’elle était stérile. Comme ils n’ont pas assez d’argent pour recourir à l’adoption, le couple décide, le jour de l´anniversaire de Claud, de commettre un vol de banque pour pouvoir adopter un enfant chinois.

Au moment où commence la pièce, leur complice, Alain, a disparu avec l'argent. Alors qu'ils attendent de ses nouvelles, angoissés, les choses se compliquent. Ils se retrouvent bien malgré eux avec un otage pour le moins surprenant… le clown Taco (Jacques Lessard). La situation se corse davantage lorsque la mère de Claud (Diane Vachon) fait son entrée. Et bien plus encore lorsqu´arrive l´oncle Serge (Mario Boutin).
 
La force de cette pièce est de situer le spectateur dans l’action dès la première seconde. Et, à partir de là, l’action se continue sans arrêt jusqu’à l’entracte. La deuxième partie est un peu moins punchée, mais elle est tout de même très efficace. Les acteurs sont excellents et ils rendent bien leur personnage, particulièrement Jacques Lessard, dans le rôle du clown Taco. Il est tout simplement tordant et en même temps il trouve le ton juste pour dire les choses. Jamais on n’a l’impression qu’il s’agit d’un texte appris par cœur. Il avait aussi volé la vedette l’an dernier dans la comédie absurde Le Porte-Monnaie alors qu’il interprétait le rôle d’Alfred Phaneuf. Mention honorable aussi à Nathalie Brunelle dans le rôle de Bonnie. En fait, aucun acteur n’est mauvais ou même moyen.

Le mélange d’histoire policière et d’humour prend très bien. Bien sûr, il ne s’agit pas d’une grande intrigue policière, mais elle est suffisamment présente pour soutenir l’intérêt et les nombreux rebondissements et les traits d’humour font le reste. Le spectateur est constamment pris au dépourvu et va de rebondissement en rebondissement.
 
On peut voir cette pièce tous les mercredis, vendredis et samedis soir entre le 28 juin et le 30 août. Le prix d’entrée est de 18 $. Toutefois, jusqu’au 12 juillet, il y a une offre spéciale à 10 $.  Notons aussi une nouveauté cette année au Théâtre du Vieux Couvent, le café est toujours gratuit les soirs de représentation.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des artistes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière artistique hors du commun ? Vous faites partie d'un groupe de musique, êtes musicien ou chanteur, et vous avez particulièrement bien performé à un concours de talent dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.