Publicité
29 mai 2019 - 10:00 | Mis à jour : 31 mai 2019 - 07:03

Cette résolution a été adoptée à l'unanimité par le conseil des commissaires

La CSBE souhaite sortir l'école Maribel et le Centre administratif des zones inondables

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Toutes les réactions 1

La Commission scolaire de la Beauce-Etchemin (CSBE) entamera des démarches afin de relocaliser l’école Maribel de Saint-Marie et le Centre administratif hors des zones inondables.

Cette résolution a été adoptée à l’unanimité mardi soir au conseil des commissaires de la CSBE. « Nous avons le choix entre réinvestir ou entamer des démarches de relocalisation », a expliqué Normand Lessard, directeur général de la CSBE. Tout comme le conseil l’avait décidé pour l’École l'Accueil de Scott, sortir des zones inondables s’est avéré être une priorité. 

« Il s’agit de trouver un endroit où les étudiants pourront recevoir leur formation les pieds au sec », ajoute Charles-Henri Lecours, président de l’organisation. 

Le conseil n’a pas caché que l’ouverture du gouvernement caquiste à vouloir déménager la population des zones inondables a joué pour quelque chose.

Des dommages importants 

Les deux établissements scolaires de Sainte-Marie ont tous deux été lourdement touchés par les inondations record de ce printemps. La situation est critique pour le Centre administratif de la Rue Notre-Dame-Nord, situé dans une zone 0-20 ans. Les dommages sont estimés à 1,5 million de dollars, alors que la valeur de la bâtisse est de 1,7 million. La CSBE est copropriétaire du bâtiment avec la MRC de la Nouvelle-Beauce. L’idée de poursuivre un partenariat avec la municipalité régionale de comté n’est pas exclue.

Pour ce qui est de l’école Maribel, ce sont surtout les classes situées au sous-sol qui ont été endommagées. Le coût des réparations s’élèvera à 100 000$. L’établissement est à la fois situé dans une zone 0-20 ans et dans une zone 100 ans. Lors de la séance du conseil des commissaires, il a toutefois été mentionné qu’il était inhabituel que de l’eau pénètre à l’intérieur de l’enceinte, lors de la crue des eaux. 

La CSBE a attendu cinq ans pour avoir une nouvelle école à Scott. La relocalisation de l’école Maribel et du Centre administratif de Sainte-Marie prendra-t-elle autant de temps ? 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Pourquoi ne pas faire une école où tous les élèves seraient ensemble au lieu d'avoir 3 écoles, 3 changements et 3 fois le stress du changement chez nos enfants.

    Sabrina Talbot - 2019-06-03 20:06