Publicité

4 novembre 2020 - 15:15

Ajout de trois journées pédagogiques

Manifestation du personnel en services de garde devant le bureau du député Samuel Poulin

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Des membres du syndicat du personnel de soutien scolaire (SPSS-CSQ) de la Beauce-Etchemin ont manifesté en début d'après-midi aujourd’hui devant le bureau du député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, afin de faire entendre leur mécontentement au sujet de l’ajout des trois journées pédagogiques au calendrier scolaire, annoncé le 29 octobre.

Les dizaines d’éducatrices en service de garde présentes cet après-midi devant le bureau de Samuel Poulin désiraient souligner la surcharge et le peu de temps accordé au personnel de services de garde. 

« Les mesures qui sont en place engourdissent la tâche du personnel en service de garde. Par exemple, les techniciennes en services de garde, en plus de devoir respecter sept bulles-classes différentes, doivent animer des activités, conserver les enfants en sécurité, s’assurer de leur bien-être… C’est très lourd. Ça dénature le travail en services de garde. », explique Annie Boily, la présidente du syndicat du personnel de soutien.

« Avec la pandémie, il y a également un problème de locaux. Plusieurs écoles manquent de locaux. Si on veut respecter les bulles et s’occuper des enfants pendant la journée, ça nous prend de l’espace », ajoute-t-elle.

Si la pandémie de COVID-19 a exacerbé les difficultés vécues par le personnel de soutien scolaire, la situation était déjà problématique en raison de la pénurie de main-d’oeuvre, précise Mme Boily.

« C’est bien beau qu’on offre des emplois à 25$/h, sauf qu’en services de garde, il y a multitude de postes à 5h, 6h ou 7h par semaine. Oui, le salaire est alléchant, mais le nombre d’heures ne permet pas de vivre de son métier, de sa passion ».

« Aujourd’hui, ce qu’on veut dire à M. Roberge, c’est que ces trois journées pédagogiques, elles vont servir aux enseignants. On est d'accord avec ça, mais, du temps, on en a besoin aussi. Pour s’occuper des enfants, toute la journée, de 7h le matin à 18h le soir, ça demande de la préparation. Ce temps-là n’a pas été annoncé », explique Annie Boily.

De son côté, Samuel Poulin n'était pas présent à Saint-Georges lors de la démonstration. EnBeauce.com n'a pas été en mesure de recueillir ses commentaires qui pourraient peut-être venir plus tard aujourd'hui.

Notons que les membres du SPSS seront également présents demain matin à Sainte-Marie devant le bureau du député de Beauce-Nord, Luc Provençal.

Plusieurs manifestations auront lieu dans d’autres endroits partout dans la province. En plus de Sainte-Marie, des démonstrations sont prévues à Trois-Rivières et à Québec, nous indique Annie Boily.

Rappelons que l’ajout des trois journées pédagogiques a été annoncé par le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, le 29 octobre dernier.

Le personnel de soutien scolaire du centre de services scolaires de la Beauce-Etchemin représente 300 personnes dans la région.

À lire également:
Trois journées pédagogiques ajoutées au calendrier scolaire 2020-2021

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.