Publicité

27 avril 2021 - 11:00

Et manifesteront dans la région

Les professionnelles et professionnels de l’éducation seront en grève jeudi

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Les 780 membres du Syndicat du personnel professionnel de l’éducation de Chaudière-Appalaches (SPPÉCA-CSQ) affiliés à la Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation du Québec (FPPE-CSQ), seront en grève ce jeudi 29 avril en avant-midi. 

Plusieurs manifestations sont prévues dans la région ce jour-là, entre 7 h 30 et 10 h, afin de manifester leur insatisfaction à l’égard des offres faites par le gouvernement à la table de négociation, qu’ils jugent inacceptables. 

Entre autres, à Saint-Georges, le rendez-vous a été donné devant le bureau du député de Beauce-Sud Samuel Poulin et à Sainte-Marie, devant le bureau du député de Beauce-Nord, Luc Provençal.

D’après Jean-François Jomphe, président du SPPÉCA-CSQ, il y a un gros problème d’attraction du personnel professionnel à la grandeur du Québec et cela se ressent également dans la région, notamment au Centre de Services Scolaires de la Beauce-Etchemin (CSSBE). Ce personnel, qu’on appelle communément le « personnel non enseignant » représente entre autres des psychologues, des psychoéducatrices et psychoéducateurs, des orthophonistes, conseillères et conseillers d’orientation, orthopédagogues, etc.

« Dans les offres du gouvernement, il n’y a rien d’attirant que ce soit au niveau du salaire, d’une autonomie professionnelle plus grande,  pour enlever du travail administratif afin de donner plus de services aux élèves, etc. », a-t-il expliqué en entrevue téléphonique avec EnBeauce.com. « Les membres sont régulièrement en surcharge de travail. On voit plus de gens qui quittent que de gens qui arrivent. »

Cela fait plus d’une année qu’il y a des rencontres de négociations,  mais elles ne sont ni assez régulières ni assez intéressantes, selon Jean-François Jomphe. C’est pour cette raison que ces professionnels lancent leur première demi-journée de grève parmi les cinq jours auxquels ils ont droit, comme tous les membres de la CSQ.

« En plus on sait que la table des enseignants a eu des offres assez bonnes pour faire voter prochainement leurs membres, alors nous aussi on souhaite une avancée, car il n'y a pas juste les enseignants », a-t-il conclu.

À lire également

Les enseignants ont reçu une offre de règlement du gouvernement

Près du tiers des professionnels en éducation songent à quitter leur emploi

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.