Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Année financière 2021-2022

CSSBE: un budget accru de 20 M$

durée 06h00
30 juin 2021
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

En séance hier soir, le conseil d'administration du Centre de services scolaires de la Beauce-Etchemin (CSSBE) a adopté des prévisions budgétaires de 258 M $ pour l’année 2021-2022.

Dans les faits, il s'agit d'une hausse de 9%, soit plus de 20 millions $ en chiffres réels, si on compare aux résultats du budget 2019-2020.

« Nous avons eu des '' budgets malmenés '' au cours de la dernière année en raison de la pandémie, alors nous avons préféré comparer avec une année plus ''normale '' », a dit essentiellement le futur directeur général de l'organisme, Fabien Giguère, lors d'un point de presse en matinée.

En effet, rappelons que ce dernier entrera en poste le 18 août, jour du départ à la retraite de Normand Lessard, l'actuel directeur général du CSSBE qui quitte après 13 années de services.

Cette hausse des dépenses est notamment due au réinvestissement gouvernemental dans certains secteurs d’activités, à l’augmentation du nombre d’élèves et aux augmentations de salaire estimées — 6,5 M$ — à partir des directives reçues du Contrôleur des finances.

Bonification pour les services aux élèves
Le budget 2021-2022 prévoit une augmentation de l’ordre de 8,4 M$ à l’item Activités de soutien à l’enseignement et à la formation et une bonification de 1 M$ pour des actions visant à assurer un seuil minimal de services dans chaque école, a fait savoir Patrick Beaudoin, directeur du Service des finances du CSSBE.

Celui-ci a également mentionné que 1,4 M$ sera attribué pour des activités parascolaires au secondaire et 1,4 M$ pour du soutien additionnel à la consolidation des apprentissages.

Aussi, une nouvelle classe sur mesure pour les élèves vivant avec un trouble du spectre de l’autisme ouvrira à Sainte-Marie et une autre classe, à mandat régional cette fois-ci, sera mise en place dans le secteur Benoît-Vachon pour les élèves ayant une déficience intellectuelle profonde. Cette dernière desservira quatre centres de services scolaires du secteur (Beauce-Etchemin, Appalaches, Navigateurs et Côte-du-Sud).

Pour le directeur général du CSSBE, Normand Lessard, ce budget présente des investissements importants dans les services directs aux élèves.

« Comme je quitte à la retraite, je suis heureux de laisser une organisation saine financièrement et qui place l’élève au cœur de ses décisions. Les bonifications prévues aux activités de soutien permettront, entre autres, l’embauche additionnelle de techniciennes et de techniciens en éducation spécialisée pour répondre aux besoins précis des élèves et ainsi, favoriser la réussite scolaire », a-t-il mentionné

Du côté des investissements, une baisse d’environ 10 M$ apparaît comparativement aux prévisions 2020-2021. Il est toutefois à noter que le budget de l’an dernier contenait un devancement budgétaire pour soutenir l’économie en période de pandémie. Ainsi, le budget 2021-2022 est presque équivalent à celui de 2019-2020 en la matière. Les investissements pour de nouvelles constructions, comme le complexe multisport ou l’école Maribel de Sainte-Marie, ne sont pas inclus dans le budget présenté pour la prochaine année.

Taxe scolaire
En ce qui concerne la taxation, depuis l’an dernier, un taux uniforme provincial est appliqué pour la taxe scolaire. Celui-ci sera de 10,540 cents du 100 $ d’évaluation pour la prochaine année, soit le même taux que l’an dernier.

Quant à Fabien Giguère, il a souligné la gestion économe des dépenses administratives. Celles-ci prévues pour l’année 2021-2022 représentent 3,66 % du budget, comparativement à 3,74 % au budget de l’an dernier.

« Pour un dollar de revenus, seulement 3,6 cents sont dépensées en administration. Comparativement à d’autres secteurs d’activité, c’est une bonne performance.», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, même s'il y a une baisse de la clientèle scolaire du primaire, le CSSBE ne prévoit aucune fermeture d'école pour les cinq à six prochaines années, de dire M. Giguère, sauf celle annoncée de l'établissement Petite Abeille de Saint-Cyprien qui cesse ses opérations à compter d'aujourd'hui.

Enfin, le futur directeur général a admis que le passage de « comission scolaire » à « centre de services scolaires » n'avait pas changé la gestion quotidienne du réseau.

Le changement le plus important, a-t-il fait remarquer, s'est effectué au chapitre du conseil d'administration qui n'est maintenant plus élu mais nommé, alors que la direction générale est devenue le porte-parole officiel de l'organisation.

À lire également
Fabien Giguère sera le prochain directeur général du CSSBE

commentairesCommentaires

2

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • P
    parent
    temps Il y a 2 ans
    félicitation les gestionnaires ces les citoyens qui paye est que c.est pour mettre du mondes dans les bureaux ou de instituteurs et instutrices dans les écoles
  • V
    Vince
    temps Il y a 2 ans
    @ parent L’école nous permet aussi d’écrire sans faire de faute afin d’être lisible facilement!

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 février 2024

Plus de 150 étudiantes à la Course Givrée!

Plus de 150 étudiantes de la Polyvalente Saint-François de Beauceville s'en sont donné à coeur joie, jeudi dernier, dans le cadre de la Course Givrée, un événement spécifiquement conçu pour elles. Il s'agissait d'une initiative de leur camarade de classe, Marie-Ève Arguin, étudiante en Secondaire 5 au Programme d'éducation internationale (PEI) de ...

20 février 2024

L'Expo-sciences Desjardins fait son grand retour au CSSBE

Après quelques années d’absence, l’Expo-sciences Desjardins revient pour une 26e édition qui se tiendra jusqu’au 26 février dans différentes écoles secondaires du Centre de services scolaires de la Beauce-Etchemin (CSSBE). Les établissements qui accueillent l'événement sont l'école des Appalaches à Saint-Justine, la polyvalente des Abénaquis à ...

16 février 2024

Près de 400 élèves ont participé au Défi Blanchette Vachon

Au cours des dernières semaines, près de 400 élèves de 4e et 5e secondaire, de cinq polyvalentes de la région, ont pris part à un projet de simulation boursière, dans le cadre du Défi Blanchette & Vachon.  L'encadrement de la démarche a été assuré par le département de Techniques de comptabilité et de gestion du Cégep ...