Publicité

5 août 2021 - 12:15 | Mis à jour : 12:39

Ottawa et Québec

Six milliards de dollars pour améliorer les services de garde

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 1

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le premier ministre du Québec, François Legault, ont annoncé aujourd'hui, en conférence de presse, un investissement gouvernemental de six milliards de dollars pour offrir plus de services de garde de qualités et abordables au Québec. 

Répartie sur cinq ans et sans condition, cette somme permettra d'offrir plus de places dans les services de gardes et d'augmenter le salaire des éducatrices et éducateurs dans ces établissements. 

Le gouvernement du Québec estime qu'à ce jour, ce sont 37 000 places qui manquent aux familles de la province. François Legault a justement expliqué que son équipe et lui travaillent en ce moment à résoudre ce problème. « On veut s'assurer que chaque parent aura une place dans un service de garde, municipalité par municipalité. »

L'entente fait suite au plan annoncé par le gouvernement du Canada dans le dernier budget fédéral, visant à offrir aux parents de partout au Canada des places en services de garde d'enfants à 10 $ par jour en moyenne, pour leurs enfants de moins de six ans. Elle permet ainsi au gouvernement du Canada de soutenir les familles québécoises, tout en reconnaissant que le Québec doit demeurer maître d'œuvre dans l'établissement des priorités relatives à l'apprentissage et à la garde des jeunes enfants.

« On peut être fier de ce qu'on fait au Québec. Les services de garde nous permettent de prendre soin de ce qu'il y a de plus important pour l'avenir, nos enfants », a précisé M. Legault. 

« Je me réjouis de l'annonce d'aujourd'hui, car elle nous permettra d'aller encore plus vite dans notre objectif de compléter un réseau fort et, ainsi, de mieux répondre aux besoins de garde de toutes les familles québécoises », d'ajouter Mathieu Lacombe, ministre de la Famille, également présent à la conférence de presse. 

Un plan détaillé sur l'utilisation de cet investissement sera dévoilé à la rentrée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)

  • Les garderies étatisées,

    On annonce des milliards $$$$ pour créer un système, de garderies nationalisées, laissant miroiter sournoisement dans l’imaginaire, que le coût est seulement 10.00$ par jour…

    On ne donne pas les vrais chiffres à la population.

    Si on évalue le vrai coût, il faut calculer le salaire de la gardienne, le salaire annuel de la directrice régionale à 100 000.00$ par année, les fonctionnaires, la structure administrative pour gérer ça, les bureaux, le télétravail, la perte de temps etc. À mon avis le vrai coût peut atteindre 90.00$ par jour par enfant. Mais ça, on ne le dit pas au bon peuple.

    Il y a une dizaine d’années, je visitais des cousins en Saskatchewan. Il y avait aussi quelques cousins de l’Alberta en visite.

    Le soir, au souper, les filles se mettent à dire: « Vous autres dans la province de Québec les garderies vous coûtent seulement 7.00$ par jour, nous on doit payer 35.00$ à 40.00$ ».

    Je leur ai donné la réponse. Vous autres dans les provinces de l’Ouest, vous payez moins d’impôts. Dans La Belle Province le vrai prix des garderies étatisées est 70.00$ par jour et non 40.00$. Une partie de ce montant 70.00$ est supporté par les paiements de péréquation de 13 milliards $$$ qui viennent de l’Alberta et de la Saskatchewan.

    Le silence se fit autour de la table. Tout le monde avait compris !

    Si on émettait un chèque directement aux parents pour payer les frais de garderies de leur choix comme le proposait l’ADQ dans le temps, on économiserait sur les frais d’administration et les parents profiteraient de la liberté de choisir.



    R. Bouffard - 2021-08-05 21:37