Publicité
18 septembre 2019 - 21:42 | Mis à jour : 21:53

Élections fédérales 2019

Richard Lehoux veut défendre « les vraies valeurs beauceronnes »

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 9
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le candidat du Parti conservateur du Canada dans la circonscription de Beauce, Richard Lehoux, a procédé en soirée au lancement officiel de sa campagne électorale au centre des congrès Le Georgesville à Saint-Georges.

À lire également :
Élections fédérales : les candidats prêts pour les 40 jours de campagne
Débat électoral : les candidats de la Beauce feront valoir leurs idées le 23 septembre 
Candidature officialisée pour Richard Lehoux

La salle était remplie par les membres de son équipe, les médias, de ses partisans, du député de Richmond-Arthabaska et lieutenant du Québec pour le Parti conservateur, M. Alain Rayes, et de M. Steven Blaney, député de la circonscription québécoise de Bellechasse–Les Etchemins–Lévis. 

La soirée a débuté par le discours de M. Rayes qui présentait le candidat conservateur de Beauce. Il a raconté la démission de Maxime Bernier, sans jamais dire son nom : 

« J’ai dit à mon chef, c’est plate pour lui, il a décidé de quitter, mais sa carrière politique va finir le 21 octobre prochain, je m’engage personnellement à trouver la meilleure candidature, comme dans toutes les autres circonscriptions du Québec. Pour faire en sorte que la population de Beauce retrouve sa fierté, retrouve la meilleure personne pour les représenter en Beauce et à Ottawa et que leur voix soit bien entendu. Je pense qu’on l’a trouvé, si vous êtes d’accord avec moi, en la personne de Richard Lehoux. » 

Discours

Par la suite, Richard Lehoux fut présenté non comme le candidat de la Beauce, mais comme le futur député de la Beauce qui fut accueilli par les applaudissements. Le conservateur a tenu à remercier de nombreuses personnes, dont son épouse mentionnant qu’elle n’est pas derrière, mais à côté de lui.

L’homme de Saint-Elzéar a rappelé l’importance de ses partisans à la participation de cette campagne électorale.

« Pour moi, c’est le grand lancement de ma campagne. Ma campagne électorale qui débute aujourd’hui, mais aussi, c’est notre campagne ! Parce que je vous l’ai dit et je vous le répète, je ne la ferrai pas tout seul, je veux que vous soyez là. C’est notre campagne électorale ! »

Rareté de la main-d’œuvre 

L’une des problématiques qui a ressorti lors des rencontres entre M.Lehoux et les différentes entreprises est celle de la pénurie de la main-d’œuvre. 

« Nous les conservateurs, nous avons un vrai plan pour aider les entreprises beauceronnes à résoudre leur besoin en main-d’œuvre. »

Ce plan consiste entre autres d’aider les jeunes retraités à retourner au travail avec des incitatifs fiscaux, par l’amélioration des programmes d’intégration des nouveaux arrivants et par la collaboration avec les municipalités et les organismes de chaque ville.

Réduction des impôts pour les jeunes familles

Ses rencontres avec de jeunes couples avec des enfants lui ont fait réalisé que plusieurs avaient des difficultés financières. 

« Nous les conservateurs allons aider les jeunes familles, entre autres, ici en Beauce, en réduisant l’impôt sur les congés parentaux. »

Accès à l’internet haute vitesse et au signal cellulaire

L’un des dossiers qui tient particulièrement à cœur au candidat conservateur est celui de l’accès à Internet haute vitesse et au signal cellulaire qui est encore déficitaire dans certains secteurs de la région. 

D’autres enjeux importants

Richard Lehoux a énuméré également l’enjeu de la lutte aux changements climatiques autant dans le pays que mondialement. La saine gestion des finances publiques est un autre dossier sur lequel la campagne du Parti conservateur est basée. 

« Vraies valeurs beauceronnes»

Pour terminer son allocution, M.Lehoux a repris les mots qui composent le slogan de Maxime Bernier,  les « valeurs beauceronnes ». 

« Dites-vous que moi, je suis très fier d’être candidat pour le Parti conservateur du Canada pour la Beauce. C’est le seul parti qui rejoint les vraies valeurs beauceronnes. Des valeurs inspirées : de l’entraide, de la solidarité, du partage. Je pense que c’est ça les vraies valeurs beauceronnes. »

Débat 

Le lundi 23 septembre, Richard Lehoux fait partie des candidats qui participeront au débat de la Chambre de commerce de Saint-Georges. Ce sera son premier affrontement depuis le début de cette campagne. 

« J’ai très hâte, parce qu’il y a plein de sujets. Alain Rayes a parlé beaucoup de ma fonction d’agriculteur, mais comme élu municipal et comme entrepreneur j’ai plein de sujets que j’ai bien hâte d’échanger avec le député actuel. »

Pour ne rien manquer de la campagne électorale en Beauce restez connecté à EnBeauce.com et sur nos différentes plateformes.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

9 réactionsCommentaire(s)
  • Il me semble qu'a son âge, il aurait pu laisser faire. Juste la pour défendre les la petite gang d'agriculteurs avec un système qui est complétement désuet.

    kim - 2019-09-19 06:15
  • Monsieur Lehoux semble intègre et apprécié par ses pairs. Par contre , le Beauce va continuer d’être sans voix forte à Ottawa , car les Libéraux seront fort probablement réélu . Donc les agriculteurs mette toute leurs œufs dans le même panier , et il risque fort d’en payer le prix

    Nathalie R - 2019-09-19 08:00
  • Cet ex-libéral aurait du comme préfet de comté faire une demande de décret au fédéral il y a 15 ans pour enlever le gravier, les carcasses d'autos et billots incrustés des breakey au Député conservateur Bernier sous harper ministre et une copie a Harper a Blainey et en 2018 pour réveiller Bernier car 480 millions conjointement avec le mantoba pour prévenir les inondations d'un lac. Le fonds de la Rivière et de compétence . Les Beaucerons ont payer pour le Canal Welland,Rideau,drager le port de Toronto et un ouvrage plus complexe la canalisation du St-Laurent pour industrialiser l'Ontario et vider Montréal de ses industries. C'est notre tour svp même au sein d'un gouvernement minoritaire et des promesses de coupures

    Claude Dulac - 2019-09-19 09:19
  • Hey boy Kim... quel age à Trump et les candidats de la présidentielle américaine... tu vas trouver qu'il lui reste plusieurs années ! Par contre, je trouve aussi qu'il vient défendre sa gang et un systeme à moderniser. Bernier à pas complètement tord de parler de la gestion de l'offre...

    carl - 2019-09-19 11:17
  • Le parti conservateur devrait avoir le courage d’afficher clairement son logo aux messages télé négatif concernant le premier ministre. Les campagnes de dénigrement à l’américaine sont de l’époque Harper.

    Dénis Cormier - 2019-09-19 12:41
  • Aux moins lui M. Lehoux ......y demeurent dans Beauce.... et les beaucerons serais beaucoup mieux avec un député aux pouvoir qu' un chef pas de pouvoir .......

    robert - 2019-09-19 18:02
  • L'accès de l'internet a haute vitesse avait été promise par Bernier ministre conservateur et il avait accouché de coupoles du Nouveau-Brunswick qui n'ont jamais fonctionnées adéquatement. Le dossier des inondations de la Chaudière attend un décret du gouvernement du Canada depuis 25 ans pour retirer le sable, les carcasses d'autos et dynamiter le roc a Beauceville pour contrer la Beauce inondé 4 fois par année.

    défi - 2019-09-20 07:03

  • Corrigez-moi si je fais erreur mais votre député fédéral Bernier a été un facteur déterminant au prolongement jusqu'à St-Georges de la 73 en véritable voie de circulation à 4 voies.

    Quelle est sa position et celle des aspirants face au prolongement de la 73 vers le Maine, dans le respect de l'environnement et plus précisément des milieux humides ?

    Septuagénaire de Québec - 2019-09-21 03:07
  • Quiconque affirme vouloir représenter la Beauce à Ottawa est dans le champ. Généralement les députés ne sont que de simples portes-paroles de Ottawa dans leur région (et non le contraire). Ils publient les communiqués du parti avec leu nom dessus. Pareil au provincial... Pense pas que Lehoux sera différent.

    J. Landry - 2019-09-29 20:26