Publicité
22 octobre 2019 - 13:00 | Mis à jour : 16:51

Défaite du chef du Parti populaire du Canada

Entrevue vidéo : un coup dur pour Maxime Bernier

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 4
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Après son discours de défaite, le chef du Parti populaire du Canada (PPC) et ancien député de Beauce, Maxime Bernier, a accordé à EnBeauce.com une dernière entrevue qui met fin à cette période d’élection fédérale.

À lire également: 
Maxime Bernier: défait après 13 ans de mandat
Vidéo : Discours complet de la soirée électorale de Maxime Bernier

Notons que la circonscription de Beauce a été au centre de cette campagne et a été suivie partout au Canada en grande partie dû à la compétition entre le conservateur Richard Lehoux et le chef du PPC.

Un coup difficile

Pour Maxime Bernier cette soirée représente personnellement une défaite et le vit comme un coup dur après avoir représenté au parlement à Ottawa les Beaucerons durant treize ans.

« En tant que Beauceron, lorsqu’on vit des coups durs habituellement on prend le temps de penser à tout ça, puis de se relever et de se retrousser les manches. Je pense que c’est ça que je devrais faire et c’est ça qu’on va faire au Parti populaire », explique-t-il.

Il est également déçu du pourcentage de voix pour son parti à travers le Canada, car il a cru « en avoir plus ». Après le débat des chefs en français, M. Bernier avait eu l’impression de sentir une montée de popularité. Le candidat défait mentionne qu’il veut que le Parti populaire continue à débattre des sujets qu’il avait apportés comme l’immigration et l’aide aux entreprises.

« Ce sera encore plus difficile pour moi parce qu’effectivement je n’ai pas de siège, mais bon on va continuer à travailler », ajoute-t-il toujours ébranlé.

Fier d’avoir représenté les Beaucerons

C’est sans hésitation que Maxime Bernier répond que sa plus grande fierté de ses quatre mandats a été de représenter les Beaucerons.

« D’ailleurs chaque fois que je me promenais à travers le Canada, j’étais fier de dire que je venais de la Beauce et je peux vous dire que la solidarité beauceronne et l’entrepreneurship beauceron s’est connu pas seulement au Québec, mais partout au Canada. »

Un dernier message

L’ancien député de Beauce a terminé cette entrevue en exprimant ses remerciements aux gens de sa région :

« Merci. Merci de m’avoir permis de vous représenter pendant treize ans. Puis moi je le dis et je l’ai toujours dit : votez pour le meilleur candidat selon vous. Moi, je pense savoir qui est le meilleur candidat, mais nos opinions peuvent diverger, mais après ça c’est la démocratie qui va faire son œuvre. Et la démocratie a fait son œuvre ce soir. Donc, on tourne la page et puis on continue et puis c’est ce que je vais faire. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • J'adore ses idées! Enfin des idées qui emmenait de la fraicheur! Un vent de changement aurait enfin pu souffler sur une politique crasse. Si je comprend bien, nous sommes en train de nous dire :"À la prochaine fois!".

    Marco Rivard - 2019-10-22 17:20
  • Nous sommes derrière vous si le ppc surviera. Nous avons besoin de vous . Vous seriez élu n’u été le coup de salau des conservateurs

    Lise Morissette - 2019-10-22 17:30
  • Merci pour tout, Maxime. On continue ! Nous sommes des centaines de millier à être encore derrière vous.

    Nancy L.Tremblay - 2019-10-23 06:09
  • le plus triste c'est que Bernier et Blainey ministre conservateur d'Harper aient votés pour l'octroi de plusieurs centaines de millions pour régler les inondations au Manitoba il y a 14 ans.gêné de lever la main pour régler celui de la Chaudière, le fonds de la Chaudière est de compétence du fédéral,nécessite un décret .Si cela avait été fait il n'y aurait plus 4 inondations en moyenne par année, 238 maisons a démolir.Les Beaucerons ont payés par leurs impôts pour draguer le port de Toronto, le Canal Rideau, Welland, la canalisation de la voie maritime du St-Laurent .et suivant les instructions partisanes du premier ministre conservateur Harper n'ont rien faits. Et Leroux en 20 ans comme préfet ne l’a pas demandé

    Claude Dulac - 2019-10-25 19:43