X
Rechercher
Publicité

Entrevue avec Diane Vincent, candidate de QS dans Beauce-Sud

durée 04h00
24 septembre 2018
Alexandre Poulin
durée

Temps de lecture :

3 minutes

Par Alexandre Poulin, Journaliste

Voir la galerie de photos

Le 17 septembre dernier, la candidate de Québec solidaire (QS) dans Beauce-Sud, Diane Vincent, était de passage dans les bureaux d'EnBeauce.com afin que nous réalisions une entrevue avec elle.

Voir aussi : « Entrevue avec Paul Busque, candidat du PLQ dans Beauce-Sud » et « Entrevue avec Samuel Poulin, candidat de la CAQ dans Beauce-Sud »

Tout d'abord, nous avons interrogé Diane Vincent sur son parcours professionnel, plus particulièrement sur ce qui la prédispose à représenter ses concitoyens à l'Assemblée nationale du Québec. Mme Vincent détient trois diplômes : un diplôme d'études collégiales (DEC) en laboratoire industriel, un baccalauréat en enseignement et un diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en pharmacie. Cela fait d'elle la personne la plus scolarisée à briguer les suffrages dans la circonscription. Diane Vincent travaille pour l'entreprise multinationale américaine Walmart.

Si elle est élue, elle promet d'être une députée à l'écoute de ses concitoyens. À l'Assemblée nationale, elle aimerait faire part des préoccupations des Beaucerons d'une manière très claire. Elle le répèterait autant de fois qu'il le faut.

Ensuite, nous l'avons questionnée sur les préoccupations des Beaucerons. « Nous, ce qu'on offre, c'est de ne pas réinventer la roue. Le bouton à quatre trous est déjà inventé », a affirmé Mme Vincent. Les Beaucerons sont très préoccupés par la santé, selon elle ; c'est pourquoi son parti veut miser sur les CLSC. L'éducation serait la deuxième priorité de Beauce-Sud. QS veut  rendre l'éducation gratuite du Centre de la petite enfance (CPE) au doctorat.

« Les Beaucerons, c'est du monde de la gauche. C'est juste qu'ils n'osent pas voter. »
-  Diane Vincent, candidate solidaire dans Beauce-Sud

Qu'est-ce qui guide l'action politique de Diane Vincent ? Elle affirme avoir toujours voulu se rendre utile à la société. Son implication sociale a débuté à son dixième anniversaire de naissance alors qu'elle est devenue camelot. Elle s'est aussi impliquée dans divers conseils d'administration.

Bien qu'elle n'ait pas un adversaire en particulier lors de cette campagne, puisqu'elle tente de faire sa place, elle s'est exprimée, à notre demande, sur certains de ses adversaires. «Je ne suis pas la personne qui aime parler contre les autres », a-t-elle dit. De un, les libéraux : selon elle, ils ont fait leur temps. De deux, les caquistes : ils ressembleraient trop aux libéraux pour prétendre qu'ils incarnent le changement.

« Ils disent qu'ils sont différents et qu'ils veulent le changement, mais je trouve que leurs positions ressemblent beaucoup à celles des libéraux. Si on veut du changement et qu'on élit la CAQ, on ne va pas vers du changement, on va vers quelque chose de semblable », a dit Vincent.

De trois : bien qu'elle qualifie le Parti québécois (PQ) de « bonne formation », le risque serait grand que ce parti glisse à droite. Selon elle, même si Jean-François Lisée, le chef, propose des solutions à gauche, il serait plausible qu'il fasse comme Pauline Marois, en 2014, et qu'il effectue un virage à droite.

5 questions en vrac

À la fin de l'entrevue, EnBeauce.com a posé 5 questions en vrac à la candidate. Les voici avec ses réponses.

EnBeauce.com : Quel est l'endroit qui vous inspire le plus dans Beauce-Sud ?

Diane Vincent : Les passerelles.

EnBeauce.com : Être une candidate de gauche en Beauce : est-ce une force ou une faiblesse ?

Diane Vincent : Une force.

EnBeauce.com : Votre livre et/ou votre auteur préféré ?

Diane Vincent : J'adore lire, mais pour la culture générale. Sans plus.

EnBeauce.com : Nommez un personnage politique ou un moment historique que vous trouvez inspirant.

Diane Vincent : Pour l'instant, non. Peut-être Lise Payette.

EnBeauce.com : Un pays que vous aimeriez visiter ?

Diane Vincent : Il y en a trop. La Grèce pour l'histoire, les pays scandinaves pour voir comment ils fonctionnent.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 janvier 2022

Les élections de l’année

Nous avons eu droit à deux campagnes électorales cette année au Québec: l’une prévue sur la scène municipale pour le 7 novembre, l’autre surprise sur la scène fédérale, annoncée en plein mois d'août pour le 20 septembre. Élections fédérales — 20 septembre Des élections fédérales le 20 septembre Moins de deux ans après le dernier scrutin, le ...

10 novembre 2021

Légère augmentation du nombre de femmes élues en Chaudière-Appalaches

À l'issue du scrutin municipal de dimanche, le nombre de femmes qui ont été élues en Chaudière-Appalaches a augmenté d'environ 3 % par rapport à l'élection quatre ans passées. Ainsi, la région administrative est passée de 28 % d’élues en 2017 à 30,9 % en 2021, selon les données que vient de publier le Réseau des groupes de femmes ...

8 novembre 2021

Un taux de participation au vote de 92,3% dans la municipalité du Lac-Poulin

La municipalité du Lac-Poulin pourrait bien être l'endroit où le taux de participation au scrutin électoral d'hier est le plus élevé au Québec. En effet, 180 des 196 personnes officiellement inscrites sur la liste électorale se sont prévalues de leur droit de vote, ce qui se traduit par un taux de participation de 92,3%. Toutefois, personne au ...