Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Élections municipales 2021

Légère augmentation du nombre de femmes élues en Chaudière-Appalaches

durée 16h15
10 novembre 2021
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

À l'issue du scrutin municipal de dimanche, le nombre de femmes qui ont été élues en Chaudière-Appalaches a augmenté d'environ 3 % par rapport à l'élection quatre ans passées.

Ainsi, la région administrative est passée de 28 % d’élues en 2017 à 30,9 % en 2021, selon les données que vient de publier le Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches (RGFCA).

Si l’on répartit les résultats du 7 novembre en fonction du poste, 16 % de femmes sont devenues mairesses (14,9 % en 2017) et 34 % de femmes ont été élues comme conseillères (30,1 % en 2017).

Il s’agit dans les deux cas d’un gain qui reste toutefois sous les moyennes nationales, indique le RGFCA, avec un total de 35,9 % d’élues, respectivement 38 % de conseillères et 23,3 % de mairesses pour l'ensemble du Québec.

Bien que le 5 % d’augmentation visé par le RGFCA, dans le cadre de son projet Ensemble vers la parité et l’égalité en Chaudière-Appalaches, n’a pas été atteint, il s’agit tout de même d’une victoire qu’il convient de célébrer, croit la directrice générale de l'organisme, Karine Drolet: « Voici encore une fois la preuve qu’il faut encourager les femmes à se présenter en politique municipale, car cela se traduit effectivement par une meilleure représentation », a-t-elle fait savoir par voie de communiqué de presse

Qui sont-elles?
Voici celles qui sont maintenant mairesses sur le territoire des trois MRC de la Beauce ainsi que sur celui de la MRC des Etchemins.

D'entrée de jeu, avant même que ne débute la campagne électorale, en Beauce, les mairesses Manon Veilleux (Lac-Poulin), Lyne Bourque (Notre-Dame-des-Pins), Denise Roy (Saint-Odilon-de-Cranbourne) et Ghislaine Doyon (Saint-Jules) avaient annoncé qu'elles ne solliciteraient pas de nouveau mandat. Elles ont toutes été remplacées par des hommes.

À la clôture des mises en candidature le 1er octobre, Carole Santerre (Saints-Anges) et Lucie Gagnon (Saint-Louis-de-Gonzague) ont été réélues par acclamation. Le même jour, trois ont accédé sans opposition au poste de premier magistrat, laissé par leur prédécesseur: Vanessa Roy, à La Guadeloupe, Francine Fournier, à Saint-Hilaire-de-Dorset, et Patricia Drouin, à Vallée-Jonction.

Le jour du scrutin du 7 novembre, Rachel Goupil a été réélue mairesse de Saint-Camille-de-Lellis avec 236 voix (57,28 %) devant le candidat Rock Maurice, qui a obtenu 176 votes (42,72 %).

Une mairesse sortante a mordu la poussière dimanche dans une course à trois à Saint-Benjamin: Martin Beaulieu a été élu maire avec 314 voix (63,95 %) devant Martine Boulet, qui a obtenu 105 votes (21,38 %) et le candidat Alain Parent, qui a obtenu 72 votes (14,66 %).

À Saint-Luc-de-Bellechasse, la conseillère Louise Carrier n'a pu atteindre le siège de premier magistrat devant Claude Nadeau, élu maire avec 193 voix (82,48 %) contre 41 votes (17,52 %) pour la candidate.

La seule qui a battu un maire sortant est Micheline Grenier, une nouvelle venue en politique municipale, qui a décroché le titre de mairesse de Saint-Frédéric avec 332 voix (55,15 %) devant Martin Nadeau, qui a obtenu 270 votes (44,85 %).

D'autres étaient aussi en lice pour accéder à la tête de leur localité mais n'ont pas réussi: Marie-Pier Berthiaume dans une course à quatre (Saint-Bernard), Rabia Louchini (Sainte-Hénédine), Marie-Douce Morin (Saint-Gédéon-de-Beauce) et Lina Lagacé (Saint-Magloire).

Sans faire la nomenclature de toutes celles qui ont été élues à des postes de conseillères, notons que c'est la parité hommes-femmes dans la municipalité de Saint-Victor, que la Ville de Beauceville a doublé ses effectifs féminins, passant d'une à deux échevines, alors que le conseil municipal de la Ville de Saint-Georges compte une conseillère en moins avec le retrait de Solange Thibodeau, qui a tenté sa chance comme candidate aux élections fédérales du 20 septembre dernier. C'est Olivier Duval qui lui a succédé dans le District No 7.

À lire également:
Un taux de participation au vote de 92,3% dans la municipalité du Lac-Poulin

Les résultats des élections municipales du 7 novembre 2021

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le candidat Olivier Fecteau en six réponses

En prévision du scrutin de 3 octobre, EnBeauce.com a fait parvenir un questionnaire électoral à tous les candidats qui aspirent à devenir député des circonscriptions de Beauce-Nord et de Beauce-Sud. Voici les réponses envoyées par Olivier Fecteau, de Québec solidaire, qui se présente dans Beauce-Sud. Présentez-vous en quelques ...

Économie et main d'oeuvre: des chantiers prioritaires pour Jonathan Poulin

Le candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans Beauce-Sud, Me Jonathan Poulin, dévoilé dans un communiqué de presse le contenu des propositions de son parti en matière d’économie et de lutte contre la pénurie de main-d’œuvre. « Nous avons présentement une force de travail importante au Québec, notamment nos travailleurs d’expérience et ...

durée Hier 18h00

Le candidat Antoine Poulin en six réponses

En prévision du scrutin de 3 octobre, EnBeauce.com a fait parvenir un questionnaire électoral à tous les candidats qui aspirent à devenir député des circonscriptions de Beauce-Nord et de Beauce-Sud. Voici les réponses envoyées par Antoine Poulin, du Parti libéral du Québec, qui se présente dans Beauce-Sud. Présentez-vous en quelques ...