Publicité

26 juin 2021 - 11:00 | Mis à jour : 12:34

Déjà 900 000$ d'investis dans le projet

Le traitement des matières organiques se fera dès l'automne en Beauce

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Toutes les réactions 2

Le traitement des matières organiques débutera à l'automne 2021 auprès des 17 municipalités membres de la Régie intermunicipale du comté de Beauce Sud (RICBS). La vitrine technologique de Viridis environnement sera testé pendant deux ans en vue d'un traitement à pleine capacité en 2023. 

Une entente a été signée entre Viridis environnement, la MRC Beauce-Sartigan et la Régie intermunicipale du comté de  Beauce-Sud afin de traiter la matière organique par le biais d’une nouvelle technologie de bio séchage destinée à traiter et à  récupérer la fraction organique, et ce, à même les ordures ménagères.

« Depuis 2017 que le projet est en branle et nous sommes vraiment heureux de voir que ça devient de plus en plus concret  avec le terrain qui est prêt et la bâtisse qui est bientôt terminée », mentionne Eric Maheux, directeur général de la RICBS.

Rappelons que le projet de la vitrine technologique avec Viridis environnement se réalise à la suite d’une volonté des maires  de la MRC Beauce-Sartigan de procéder au traitement des matières compostables, et ce, sans passer nécessairement par une  troisième collecte et un troisième bac. 

La technologie SHOCmd, exploitée exclusivement par  Viridis environnement, permet d’assécher et de composter les résidus organiques qui génèrent un produit final pouvant servir de fertilisant ou d’amendement organique pour les terres agricoles, pour la restauration de  sols dégradés et pour la foresterie.  

« La RICBS investit au-delà de 900 000 $ dans ce projet pour la préparation du terrain. Maintenant, nous avons bien hâte de  voir les équipements s’installer dans les prochaines semaines », d'ajouter Marcel Busque, président de la RICBS. 

L’objectif est d’atteindre une réduction d’environ 45 % de la quantité des déchets enfouis et d’avoir une diminution  significative des gaz à effet de serre (GES) réduisant ainsi l’impact environnemental.

Rappelons que la Politique québécoise de  gestion des matières résiduelles impose aux municipalités de réduire la quantité de matières organiques envoyées aux sites  d’enfouissement avant 2025. 

À lire également:

Les bacs de compost partout au Québec en 2025

Une étude sur la gestion des matières organiques amorcée en Beauce

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • J'aimerais connaître l'adresse exacte de Viridis dans la Beauce. Je vous remercie.

    Yvon Turcotte - 2021-06-26 21:15
  • Donc, ce que l'on en comprend, ils prennent le bac à déchets, tri à la main ce qui est "compostable" et en font des engrais pour les agriculteurs. Donc, pour le commun des mortels, on a rien à faire ?
    https://www.viridis-env.com/wp-content/uploads/2021/04/Fiche-Viridis-SHOC_04-2021-1.pdf

    Est-ce bien ça M. Le Journaliste ?

    JF - 2021-06-27 21:10