Publicité

24 septembre 2021 - 17:00

Chaudière-Appalaches

Une vingtaine de citoyens à la découverte des milieux humides 

Par Salle des nouvelles

Une vingtaine de citoyens de Chaudière-Appalaches ont  répondu à une invitation lancée par l’équipe de réalisation du Plan régional des milieux humides  et hydriques pour participer à une visite guidée du sentier du lac Caribou, à Lac-Etchemin. 

Les participants provenaient de municipalités de toute la région, comme Saint-Éphrem-de-Beauce  et Saint-Jean-Port-Joli. Séparés en deux groupes pour respecter les normes de distanciation sociale, ils ont découvert les nombreux types de milieux présents sur le site, soit une tourbière  boisée, une tourbière ouverte, un marécage, un marais et le lac Caribou. 

Audrey Paquette et Martin Paulette, du Conseil régional de l’environnement Chaudière Appalaches (CRECA), ont animé la visite, lors de laquelle les personnes présentes ont appris quels  étaient les critères permettant de déterminer si on est en présence d’un milieu humide ou non.  Pour ce faire, ils ont été invités à prendre des échantillons de sol avec une tarière et à décrire ce  qu’ils y trouvaient. Ils ont également pu poser une foule de questions portant sur les services  écologiques des milieux humides et hydriques. 

Jean-Guy Breton de Lac-Etchemin a commenté la visite : « J’ai adoré l’activité et j’y ai beaucoup  appris. La visite m’a permis de démêler les différents types de milieux humides et de mieux  comprendre les objectifs du PRMHH. » 

Comme lors de la visite auprès des élus de la MRC des Etchemins le 2 septembre , les  animateurs ont rappelé que la qualité de l’eau du lac Caribou est d’une importance capitale dans  la région puisqu’il s’agit de la principale source du lac Etchemin.

Il est ainsi important de maintenir  le lac et les milieux humides l’entourant en bon état afin qu’ils puissent continuer de fournir des  services de filtration de l’eau. Un arrêt dans la tourbière boisée a permis de souligner son rôle  « d’éponge » et l’importance de ce milieu dans la séquestration de carbone et d’habitat pour les  espèces uniques comme la plante carnivore, la sarracénie pourpre. 

Deux représentants de l’équipe de réalisation du PRMHH, Mathieu Gagné et Érick Olivier, étaient présents aussi à la visite afin de répondre aux questions propres au Plan régional. Aussi, une courte vidéo portant sur la visite sera diffusée d’ici la fin du mois d’octobre, afin de permettre aux  personnes qui n’ont pu participer d’avoir accès à l’information présentée lors de l’activité.

Rappelons que d’ici juin 2022, chacun des dix territoires de la Chaudière-Appalaches devra déposer un Plan  régional des milieux humides et hydriques.

À lire également
Une visite d’un milieu naturel d’exception pour les élus de la MRC Robert-Cliche

Visite des élus de Beauce-Sartigan au Lac des îles

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.