Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Selon l'APPGLSF

Population de dorés dans le Grand lac Saint-François: une diminution «inacceptable»

durée 09h30
8 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

La diminution de la population de dorés dans le Grand lac Saint-François est jugée «inacceptable» par l’Association pour la protection du Grand lac Saint-François (APPGLSF).  

Les cyanobactéries et les plantes envahissantes préoccupent l’APPGLSF mais ce qui est aussi très inquiétant, selon le président de l’association, Michel Fournier, c’est la diminution constante, depuis une trentaine d’années, de la population de dorés, « que nous soyons pêcheurs ou non », a-t-il déclaré par voie de communiqué de presse.

Cette espèce emblématique du lac a vu sa proportion passer de 55% des prises en 1976 à 8% en 2011 lors de campagnes de pêche scientifique et rien n’indique que la situation se soit améliorée si on en juge par le peu de succès de la pêche sportive, de poursuivre le porte-parole, De plus, selon un  rapport technique préparé en 2014 par les biologistes Poulin et Routhier, seulement deux dorés avaient été observés à cette époque dans la principale frayère du lac, celle de la rivière Felton. 

Afin de corriger la situation, les autorités du ministère  de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques ont accepté de rencontrer l'association afin de valider  une hypothèse qu’elle croit être la cause principale d’une telle diminution de la population de dorés. 

M. Fournier est d’avis que le programme d’assainissement des eaux municipales,  lancé par le gouvernement du Québec dans les années  80 qui s’est appliqué sur l’ensemble de la province, pourrait en être la cause. En très peu de temps, des chantiers se sont ouverts sur tout  le territoire.

« Ni les ministères, ni les Associations riveraines, ni les  pêcheurs et ni même le Parc national n’ont pris conscience des  risques que faisait courir la technologie choisie soit celle des étangs non aérés à vidange périodique pour traiter les eaux des municipalités de Saint-Romain, Nantes et Stornoway. Ces municipalités rejettent leurs eaux usées en amont de la frayère à doré de la rivière Felton. Cette technologie prévoit la vidange des eaux usées accumulées pendant 12 mois au printemps après la fonte des  glaces. Cela correspond, par le fait même, à la période la plus  critique du cycle de vie du doré au moment où les œufs et les alevins  sont sur la frayère. Il n’y a eu ni étude d’impact ni évaluation  environnementale sur les étangs non aérés à vidange périodique », signale le président dans le communiqué.

Michel Fournier estime aussi que le faible encadrement prévu pour les petites installations a permis aux opérateurs de ces étangs d’utiliser des quantités très  excessives de réactifs sans que personne ne s’en rende compte. Il en a résulté l’abandon de la frayère de la rivière Felton par les dorés et une diminution conséquente de la population de  dorés du GLSF. « Cette population ne s’est jamais rétablie malgré les  mesures de remise à l’eau des dorés », conclut le président de l'association.

À lire également:
Treize associations de lacs s’unissent pour lutter contre les cyanobactéries

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


28 juin 2022

Un projet de reboisement voit le jour à Saint-Frédéric

L’Association des propriétaires de boisés de la Beauce (APBB) et le manufacturier Mirage ont procédé aujourd’hui à la mise en terre symbolique de trois érables sur la Plantation «Mirage» pour l’adaptation aux changements climatiques. Cet événement s’est tenu sur la terre de Simon Labbé et son épouse Lisa, propriétaires de boisés et producteurs de ...

22 juin 2022

Planter des arbres en terres agricoles en échange de crédit carbone

Québec octroie un financement au projet «Demain la forêt», initié notamment par les Cowboys fringants, afin de planter des arbres et créer des puits de carbone naturels sur des terres agricoles. Une pratique qui permettrait aux agriculteurs d’obtenir des crédits carbone qu’ils pourraient éventuellement monétiser. L’équipe de scientifiques et de ...

21 juin 2022

Nous sommes officiellement en été!

Aujourd’hui est la journée où le soleil reste levé le plus longtemps permettant aux gens de profiter de cette luminosité énergisante. C'est aussi le début officiel de l'été. En effet, nous sommes le jour du Solstice qui est un évènement astronomique qui se produit lorsque la position du Soleil, vu de la Terre, atteint son extrême méridional ou ...