Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 décembre 2017 - 13:39 | Mis à jour : 14:47

L’opération nationale concertée VACCIN vise à rappeler aux citoyens que prendre le volant après avoir consommé de la drogue ou de l’alcool n’est pas une option.

La SQ intensifiera ses interventions ciblant l’alcool et la drogue au volant

Amélie Carrier

Par Amélie Carrier, Journaliste

Twitter Amélie Carrier

L'opération VACCIN, dont l’acronyme signifie « Vérification accrue de la capacité de conduite – Intervention nationale », aura lieu du 30 novembre au 3 janvier 2018 partout en province.

À lire également : 

L’ensemble des services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), intensifieront leurs interventions ciblant la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou les drogues dans le cadre de cette opération.

Cette opération nationale concertée, lancée hier, jeudi le 30 novembre, à Laval, se déploiera sous le thème « L’alcool et la drogue au volant, c’est criminel ! » Elle vise à rappeler aux citoyens que prendre le volant après avoir consommé de la drogue ou de l’alcool n’est pas une option.  

Notons que la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou les drogues demeure l’une des causes principales des collisions mortelles au Québec. En 2016, en moyenne 18 conducteurs ont quotidiennement été arrêtés pendant l’opération VACCIN.

De 2011 à 2015, le conducteur, impliqué et reconnu coupable d’une infraction liée à l’alcool ou la drogue au volant, n’était pas un récidiviste dans environ 85 % des cas de collision, selon la SAAQ. 

Contrôle routiers ciblés
 
Les interceptions des patrouilleurs, qui utilisent différentes techniques et outils pour détecter la drogue et l’alcool chez les conducteurs, seront menées de façon intensive afin de détecter et d’arrêter les personnes dont la capacité de conduite est affaiblie. 
 
Lors des contrôles routiers ciblés, les policiers distribueront des autocollants que les conducteurs pourront apposer dans les vitres de leur véhicule, rappelant à ceux-ci que la consommation d’alcool ou de drogue ou une combinaison des deux est un acte criminel aux conséquences graves, autant pour le conducteur que pour les victimes potentielles.  
 
Les contrôleurs routiers de la SAAQ effectueront également des opérations conjointes avec les services policiers, et interviendront ensemble auprès des véhicules lourds, des autobus et des taxis.  

Festivités du mois de décembre
 
Tel que mentionné par la Sûreté du Québec (SQ), « les occasions de consommer de l’alcool durant la période des Fêtes se multiplient lors des célébrations familiales ou des réunions entre collègues. » Les policiers et la SAAQ souhaitent donc que tous profitent pleinement de ces festivités en toute sécurité,
 
La SAAQ profite d'ailleurs de cette période pour tenir une campagne de sensibilisation à l’alcool au volant, sur le thème « Sauvez la magie des fêtes. Empêchez un proche de boire et conduire ». La campagne vise à inciter la population à intervenir auprès d’un proche pour l’empêcher de conduire avec les facultés affaiblies. 
 
La SQ invite enfin les Québécois à consulter ses réseaux sociaux, de même que ceux des corps de police municipaux et de la Société de l’assurance automobile du Québec, afin d'obtenir davantage d'informations sur cette opération policière.

Rappelons que l’opération VACCIN est organisée dans le cadre d’un partenariat entre l’Association des Directeurs de Police du Québec, la Sûreté du Québec, le Service de police de la ville de Montréal et la Société de l’assurance automobile du Québec.  
 
 

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.