Publicité

1 novembre 2020 - 10:00

Webinaire d'info le 20 novembre

Novembre est le mois de la sensibilisation au radon

Par Salle des nouvelles

Le radon est un gaz incolore, inodore et insipide. Compte tenu du contexte actuel de la COVID-19 et de la saison froide qui s’installe, les Canadiens passent beaucoup plus de temps à la maison. Il est donc primordial que ceux-ci connaissent la concentration de radon dans leur foyer afin de s’assurer qu’ils respirent un air sain. 

À l’occasion du mois de la sensibilisation au radon, Occupe-toi du radon, une coalition d’organisations nationales de la santé, animera un webinaire interactif pour les Canadiens avec des experts en radon de Santé Canada, le 20 novembre à 13 h.

Des invités de l’Université Simon Fraser et du Programme national de compétences sur le radon au Canada seront présents afin de répondre aux diverses questions des Canadiens. Que ce soit sur les conséquences du radon sur leur santé, les étapes afin de faire un test de dépistage dans leur maison ou les mesures à prendre pour atténuer leur risque d’exposition au radon. 

Pour vous inscrire à ce webinaire gratuit, visitez le site Occupetoiduradon.ca

L’événement présentera également les résultats du Défi 100 trousses de dépistage du radon de 2019. L’hiver dernier, cette initiative a permis de distribuer des trousses de dépistage du radon dans 15 collectivités au pays afin de sensibiliser la population à l’importance de dépister ce gaz.

Cet hiver, 20 nouvelles collectivités participeront au Défi afin que Santé Canada puisse avoir une meilleure idée des concentrations de radon au pays et ainsi, aider les Canadiens à se protéger contre le risque de cancer du poumon. 

« Lorsqu’il est question de protéger la santé et la sécurité de sa famille, tester sa maison pour le radon devrait être aussi automatique que d’y installer un détecteur de fumée ou de boucler sa ceinture de sécurité en voiture », explique Pam Warkentin, directrice générale de l’Association canadienne des scientifiques et technologues en radon et directrice de projet, Occupe-toi du radon. « Le test de dépistage est facile à faire et en cas de concentration élevée, l’efficacité des systèmes d’atténuation est éprouvée. »

Le radon est un gaz radioactif et cancérigène présent naturellement dans l’environnement. Il est responsable de plus de 3 000 décès annuellement. On le trouve dans l’air et il peut s’accumuler dans nos maisons pour atteindre des niveaux élevés de concentration. Ce problème est particulièrement présent au Canada, où les maisons sont isolées pour l’hiver. Une exposition à long terme à des concentrations élevées augmente le risque de cancer du poumon.

« C’est un peu comme la COVID-19.  La seule façon de savoir si tu l'as est de te faire tester. On se croyait à l'abris dans un quartier tranquille, mais personne ne l’est réellement. La seule façon de savoir si on est à risque, c’est de le tester. » Déclare Pierre Dubois, récemment diagnostiqué d’un cancer du poumon. « J’aurais aimé le savoir il y a 10 ans ... J’espère seulement que ma conjointe n’aura pas elle aussi des impacts sur sa santé. » 

Au Canada, au moins 7 % des résidents habitent dans une maison dont la concentration de radon est supérieure à celle jugée sécuritaire par Santé Canada.  

Selon la Société canadienne du cancer, en moyenne 58 Canadiens meurent du cancer du poumon chaque jour, ce qui en fait la principale cause de décès par cancer au Canada. Il est important que les Canadiens sachent qu'ils peuvent contrôler leur risque lié au radon en testant leurs maisons et en réduisant leur exposition.

Occupe-toi du radon est une initiative nationale visant à réunir différents intervenants au pays et à sensibiliser la population sur les risques liés au radon. L’initiative est dirigée par l’Association canadienne des scientifiques et technologues en radon, CAREX Canada et la Société canadienne du cancer.

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.