Publicité

7 septembre 2021 - 08:30 | Mis à jour : 08:36

Suivi de l'alerte Amber

Le père de Jake Côté toujours aux mains de la Sûreté du Québec

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

David Côté, l’homme qui a été arrêté dimanche en lien avec l’alerte Amber déclenchée mardi dernier, demeure détenu jusqu’à la prochaine date d’audience prévue le 5 octobre prochain au Palais de justice de Matane.

L'homme de 36 ans a comparu peu avant midi hier par vidéo-comparution.

Le premier chef d’accusation prévu pour la comparution est d'avoir décharger une arme à feu avec insouciance puisque lors de l’opération du week-end dernier, le suspect aurait utilisé une arme à feu mais personne n’a été blessé.

Pour la suite des procédures, le procureur doit prendre le temps d’analyser le dossier et l’ensemble de la preuve avant de statuer. D’autres accusations pourraient suivre.

Notons que le suspect n’a pas été blessé lors de son arrestation et que tout au long des recherches il n’est jamais sorti du périmètre ciblé par les policiers.

Enfin, la Sûreté du Québec a indiqué qu'aucun autre détail ne serait donné pour l’instant afin de ne pas nuire au travail du Directeur des poursuites criminelles et pénales et pour protéger la vie privée des personnes impactées par cet événement.

À lire également : 

Jake Côté est sain et sauf et le père est entre les mains de la Sûreté du Québec

L'alerte Amber pour Jake Côté a été levée

Alerte AMBER : tout le Québec recherche le bambin Jake Côté

Alerte AMBER déclenchée pour retrouver un bambin de trois ans

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.