X
Rechercher
Publicité

Affaire des Montréalais

Mory Diallo devra passer encore 13 mois en prison

durée 11h00
8 mars 2022
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste

Mory Diallo devra passer encore 13 mois en prison pour avoir attaqué deux hommes âgés d'une trentaine d'années, dans une résidence de la 127e rue à Saint-Georges pendant la nuit du 6 au 7 septembre 2020.

Le juge Jean-Philippe Robitaille lui a infligé une peine totale de 42 mois de prison, desquels ont été déduits les 29 mois passés en détention provisoire jusqu'alors.

L'homme de 21 ans, qui avait agi avec quatre complices, a finalement plaidé coupable aux accusations qui pesaient contre lui. Son procès, qui devait commencer la semaine prochaine, a donc été annulé et les témoins n'ont pas eu à se présenter.

Les chefs d’accusation qui pesaient contre lui sont : introduction par effraction avec l'intention de commettre un acte criminel, vol qualifié avec une arme à feu prohibée, voies de fait grave en blessant un occupant et d'en avoir menacé un pour l'empêcher de contacter des secours, de l'avoir séquestré, emprisonné ou saisi de force.

Mory Diallo devra également respecter trois ans de probation.

Ce dossier a été traité jeudi dernier, le 3 mars, au palais de justice de Saint-Joseph.

En ce qui concerne les complices
Rappelons que le 7 février dernier, son complice Wassim Mouladad, de Vaudreuil-Dorion, a plaidé coupable pour les chefs mêmes chefs d'accusation que son camarade. Il a donc été reconnu coupable par le juge et n'aura pas de procès. Wassim Mouladad reste en détention et devra revenir en cour le 25 juillet prochain pour faire le point et sa peine lui sera prononcée plus tard.

Darnel Bamba a lui aussi plaidé coupable le 8 décembre dernier pour les mêmes chefs. Il lui reste ainsi 20 mois de prison et son ADN a été enregistré.

Également complice dans cette affaire, Shadi Hajj Hassan a été inculpé pour tentative de meurtre avec une arme à feu et condamné à sept ans et neuf mois de prison suite à son jugement le 14 novembre dernier. Il était également accusé des mêmes faits que ces deux camarades, et a plaidé coupable pour tous ces chefs d'accusation. 

Josue Estel qui faisait face aux mêmes chefs d'accusation a écopé de 30 mois (deux ans et demi) de prison. Son ADN a également été relevé et enregistré.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


26 mai 2022

Deux nouvelles victimes accusent Jean-François Asselin

La liste des victimes de Jean-François Asselin, résident de La Guadeloupe, n'en finit plus de grandir. Accusé de plusieurs délits de nature sexuelle, il comparaissait à nouveau ce matin au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce. Deux nouvelles plaignantes se sont ajoutées aux six autres déjà concernées dans le dossier de l'homme âgé de 38 ...

21 mai 2022

Une action collective vise le Diocèse de Québec pour agressions sexuelles

C’est au tour du Diocèse de Québec en entier de devoir répondre des agressions sexuelles présumément commises par des membres du clergé sous son autorité.  La Cour supérieure a en effet donné le feu vert à une demande d’autorisation d’exercer une action collective contre le Diocèse pour des agressions sexuelles commises de 1940 à nos ...

16 mai 2022

Un Beaucevillois condamné pour contrebande de tabac

Le Beaucevillois Alain Doyon a été reconnu coupable d’infractions liées à la contrebande de tabac, vient d'annoncer Revenu Québec par voie de communiqué de presse. L’homme de 57 ans, qui a été condamné par la Cour du Québec, devra purger une peine de trois mois d’emprisonnement et payer des amendes totalisant 399 327 $. La Sûreté du Québec a ...