Publicité
4 février 2020 - 10:00 | Mis à jour : 10:40

Les suites des inondations de 2019

Jusqu'à 100 maisons et commerces pourraient être démolis à Beaucevile

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le nombre de maisons et de commerces qui ont été et qui seront démolis à Beauceville pourrait atteindre la centaine, a indiqué hier soir  le maire François Veilleux, en séance du conseil municipal.

« Avec les dix acquisitions de terrain de ce soir, nous sommes rendus présentement à 68 demeures démolies [...] Sans être négatif, ça se peut qu'on se rende à 100 », s'est désolé le premier magistrat.

Outre les maisons, un des tout premiers commerces qui sera officiellement démoli en raison des inondations du printemps 2019 sera le Garage MR Mathieu, sis à l'intersection du boulevard Renault et de la 107 rue. Rappelons que l'ancien restaurant de Julien Roy (Dairy Bell) est tombé sous le pic des démolisseurs en décembre dernier.

Le maire n'était pas en mesure de savoir ce qu'il adviendrait des autres commerces qui ne sont plus en opération comme le restaurant Pizza Wow, le centre de Vision (fermeture définitive) ou qui  le sont partiellement comme le Centre commercial de Beauceville dont le rez-de-chaussée a subi des dommages importants qui ont entraîné la fermeture des restaurants Subway et Valentine. Ce dernier s'est relocalisé du côté Ouest de Beauceville alors que le Subway logera dans le tout nouvel édifice du restaurant Normandie présentement en construction.

M. Veilleux a fait savoir que plusieurs citoyens, qui se trouvent dans la zone d'intervention spéciale (ZIS), n'avaient toujours pas fait de demande au programme d'indemnisation du ministère de la Sécurité publique mais que finalement, ils avaient décidé de s'en prévaloir compte tenu des options s'offrant à elles et aussi l'approche du printemps et de possibles nouvelles inondations,

Le maire a expliqué que la majorité des résidences inondées ne l'ont pas été au niveau du rez-de-chaussée. Les choix qui s'offrent pour les résidences sont les suivants : démolir (avec compensation gouvernementale), immuniser la résidence contre les inondations (avec compensation gouvernementale) ou bien déménager.

Si la résidence a eu de l'eau au niveau de rez-de-chaussée et que la rénovation de la maison, suite aux dommages, coûterait 30% et plus de la valeur de celle-ci, les propriétaires ne pourront obtenir de permis de rénovation. La résidence doit être démolie avec compensation gouvernementale. Le terrain est ensuite cédé à la Ville pour la somme nominale de 1$.

Si la résidence a seulement été inondée au sous-sol, les propriétaires peuvent immuniser celui-ci ou choisir de faire démolir. Il faut comprendre que la moyenne des coûts d'immunisation, de dire François Veilleux, serait de 150 000$. Ainsi, pour une maison évaluée à 150 000$, le prix ne justifie pas l'investissement, d'autant plus que la maison demeure en zone inondable.

Par ailleurs, chaque cas est particulier. Des résidences ont subi des inondations partielles, comme par exemple, la devanture du terrain ou encore la galerie, sans que l'eau ne s'infiltre dans le bâtiment.

Blocs de ciment

Par ailleurs, la Ville de Beauceville a commandé 38 blocs de ciment qui seront installés à « des endroits stratégiques » le long de la rivière sur les rives Est et Ouest.

Ils seront positionnés entre la rivière et les commerces et bâtisses visées, dont notamment les stations de pompage. Les blocs seront espacés l'un de l'autre à l'exemple d'un trait pointillé.

Rappelons que la mesure à pour but de retenir les glaces dans le lit de la rivière Chaudière et empêcher leur montée sur des artères comme le boulevard Renault et l'avenue Lambert. La Ville est toujours en attente des autorisations gouvernementales pour procéder mais le maire Veilleux était confiant que cela allait se faire « dans les prochains jours ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.